Chine, Jour 17. La Muraille de Chine à MuTianYu

Pour notre deuxième jour à Pékin, nous avons décidé d’aller à la muraille de Chine. Coup de chance, la tempête de sable de la veille avait complètement dégagé le ciel, et cela nous a permit de prendre des superbes photos de la muraille sous un ciel parfaitement bleu. En plus, la partie de la muraille que nous avons visité était quasiment vide ! Le soir, comme c’était mon anniversaire, ma cousine (qui habite à Pékin) nous a emmené dans un restaurant typique, où nous avons pu manger un Canard Laqué comme on les fait là-bas (= rien à voir avec ce que j’avais vu jusqu’alors en France). Expérience à vivre !

Le lendemain matin, départ pour la Grande Muraille. Celle-ci se divise en fait en tronçon visitables (et restaurés). Le plus connu est sans doute Badaling, mais il est décrié parce que trop fréquenté. Les guides recommandent souvent Mutianyu (prononcer Mu-Tiane-Yu), tronçon beaucoup moins fréquenté. C’est là que nous l’on se rends. S’y rendre par ses propres moyens est malheureusement assez compliqué. Métro, puis bus, puis autre bus, etc. Pas simple. A la place, nous avons pris un tour organisé qui nous emmène sur place pour 280 yuan (entrée comprise, mais sans l’A/R par téléphérique).
Chine Muraille MutianYu

Arrivés en bas, nous avons le choix entre deux moyens pour monter en haut (sur la muraille). Soit on prend les télésièges (qui nous amène à 1km de la limite Est du tronçon restauré), soit le téléphérique (qui emmène au centre du tronçon, et à 3km de l’arrivée des télésièges). Les deux remontées coûtent le même prix (80 yuan A/R). Mais nous choisissons les télésièges, car il permettent, sur le retour, de revenir en luges/toboggan !
Chine Muraille MutianYu

La section Mutianyu fut construite sous la supervision du général Xu Da (dans les débuts de la dynastie Ming). La vue vers l’Ouest que l’on a en arrivant est déjà très sympa.
Chine Muraille MutianYu

On peut faire de belles photos avec les créneaux.
Chine Muraille MutianYu

La muraille serpente sur une crête, à plus de 1000 mètres d’altitude. A certains endroits, c’est raide (une falaise), et cela se ressent sur le chemin de ronde car ça monte très fort !
Chine Muraille MutianYu

Sur ce tronçon de la muraille, on trouve en tout 23 fortins.
Chine Muraille MutianYu

Et il y a vraiment de belles photos à prendre. Notons que nous avons un beau ciel bleu, alors que d’après la guide, qui nous a amené jusqu’en bas, la veille, les gens n’avaient pas 100 mètres de visibilité à cause de la pollution !
Chine Muraille MutianYu

Quelque fois l’escalier est un peu rude (et c’est bien plus violent à d’autres endroits).
Chine Muraille MutianYu

Le serpentin de la muraille. Elle fait environ 7km de long de sa limite Est vers sa limite Ouest (celle que l’on voit au fond de la photo, en haut). Comme le télésiège arrive à 1km de la limite Est, il faut donc parcourir 6km pour arriver à la limite Ouest.
Chine Muraille MutianYu

Le soleil tape, il fait plus de 30 degrés Celcius, mais un tout petit vent vient apporter un petit peu de fraîcheur.
Chine Muraille MutianYu

Quelque fois le chemin nous fait aller au dessus du fortin, puis rentrer dedans par une échelle/escalier. C’est très ludique, et j’apprécie. Notez la faible quantité de visiteurs, c’est vraiment très agréable ! Par contre, faites gaffe, niveau touristes, c’est plein de français.
Chine Muraille MutianYu

Nous sommes proches de l’arrivée, le chemin déjà parcouru semble long.
Chine Muraille MutianYu

L’arrivée (le bout Ouest du tronçon Mutianyu) est au bout de l’escalier ! On voit au sol que tout n’a pas encore été restauré, et apparaît donc sans doute le « vrai » sol, celui qui était là avant.
Chine Muraille MutianYu

Arrivé au bout du tronçon, nous rebroussons chemin. Encore 6km à parcourir dans le sens inverse et on arrivera aux toboggans. L’escalier est un petit peu violent.
Chine Muraille MutianYu

Et quelques fois on ne voit même pas l’escalier tellement ça descend à pic.
Chine Muraille MutianYu

Mais la vue vaut vraiment le déplacement. Un petit point noir peut-être : tous les vendeurs qui tentent de nous vendre des boissons fraîches ou de la bière, un peu partout en haut de la muraille. C’est acceptable, mais quand ça fait la 20ième fois qu’on refuse, c’est un peu énervant.
Chine Muraille MutianYu

Les 6km aller, 6km retour sont finis. On peut attaquer la descente. On arrive enfin à l’entrée du toboggan.
Chine Muraille MutianYu toboggan

Le départ du toboggan. Autant vous dire que y’a des lents et des peureux.
Chine Muraille MutianYu toboggan

Et que ça ralenti la (longue) file d’attente. Pour ceux qui demandent : non, ce n’est pas dangereux. La durée de la descente doit être d’environ 2 minutes. Ça ne secoue pas, les luges sont en bon état, y’a un ars qui surveille à chaque virage, c’est franchement correct.
Chine Muraille MutianYu toboggan

Le soir, revenus à Pékin, nous partons fêter mon anniversaire au Restaurant Hua. Ce restaurant serait situé dans une ancienne Siheyuan. D’après ce que j’ai compris, il est considéré comme un « grand restaurant ». C’est vrai que les plats ont une certaine qualité, au moins en terme de présentation. Par contre, gros point noir sur le service, on est très loin de ce qui se fait en France.
Chine Pékin Restaurant Hua

C’est la fête, je prend un pinte de bière. Ici, une pinte, c’est 1 litre.
Chine Pékin Restaurant Hua

Du Mouton à la Pékinoise.
Chine Pékin Restaurant Hua

Des Raviolis Frais aux Légumes.
Chine Pékin Restaurant Hua

Et le fameux Canard Laqué.
Chine Pékin Restaurant Hua

Le canard laqué de Pékin est découpé d’une façon très particulière.
Chine Pékin Restaurant Hua

La cour intérieure du restaurant Hua. On reconnait les bâtiments en carré autour de la cour. Chaque bâtiment contient deux salles permettant un peu plus de calme aux client.
Chine Pékin Restaurant Hua

Tous les articles de ce voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.