Bolivie – Jour 1 : Vol Aller Paris – Miami

Comme je le fais d’habitude, je commence une série de billets sur mon dernier grand voyage, qui s’est fait sur trois pays : Bolivie, puis Chili, puis Argentine, puis retour par la Bolivie encore. Sachant que pour être tout à fait complet, ce voyage nous aura fait passer par davantage de pays : départ de la France, puis passage par Madrid (escale), puis attérissage obligé par les Bahamas (à cause d’un problème sur l’aéroport de Miami), puis Miami, une nuit à Miami, puis le lendemain vol vers La Paz enfin.

Décollage du vol Air Europa (737) à 10h57 au lieu de 10h25 à cause d’un colis suspect qui a bloqué l’aéroport à 7h30 et mis du retard à tous les avions. On se pose à 12h23 à Miami, soit avec 2 minutes d’avance. Bravo Air Europa pour avoir récupéré le retard !

Vol Aller Jour 1 Paris Madrid Miami

Vol Aller Jour 1 Paris Madrid Miami

On marche ensuite à travers le Terminal 2 pendant une grosse quinzaine de minutes jusqu’à notre tapis de bagages (le 6). Evidemment, quand on parvient enfin au tapis, nos bagages sont déjà arrivés. C’est plutôt positif.

Nous sortons pour aller prendre le shuttle bus qui nous emmènera jusqu’au terminal 4, mais nous nous trompons et prenons celui qui est au niveau des arrivées… Et qui nous emmène vers le Terminal 1. Au T1, on reprend le bon bus, et on arrive 10 minutes plus tard au T4.

Sur notre billet, c’est écrit que le terminal de départ est le 4S, alors nous prenons l’ascenseur pour prendre le train qui relie le T4 au T4S.

Vol Aller Jour 1 Paris Madrid Miami

Mais une fois arrivés en bas, nous voyons sur les écrans que l’enregistrement se fait au T4, donc on remonte jusqu’en haut (d’où on venait), sauf qu’on suit les panneaux de signalisation qui indiquent notre borne d’enregistrement, or ceux-ci nous font passer par 4 escalators différents. Idiots que nous sommes, parce qu’il suffisait de reprendre l’ascenseur et on y aurait été plus rapidement.

A 14h10 on finit de s’enregistrer pour le vol Madrid-Miami-La Paz. On n’est pas peu content car notre billet inclut le transit par Miami donc nous n’aurons pas besoin de récupérer nos bagages à Miami. Par contre, chez Iberia il faut payer si on veut choisir notre siège et être à côté (ce que je refuse, vu le prix du billet déjà particulièrement élevé), du coup on se retrouve un peu éparpillés dans l’avion. Embêtant, mais si déjà on parvient jusqu’à La Paz sans louper un avion, ce sera pas mal.

Vers 14h45 on mange dans un petit snack qui se trouve à côté de notre porte d’embarquement. C’est globalement le même prix que tous les autres restaurants que l’on a croisé : 5€ le sandwich. Les autres atteignaient même des prix au dessus de 10€ pour des wraps ou sandwichs évolués mais faméliques…

Je suis en place 29C et Caro en 42H. Coup de chance : la personne en 29A (il n’y a que 2 sièges entre le couloir et le hublot de gauche) ne se présente pas à l’enregistrement. Du coup je dis à Caro de me rejoindre. Nous feront donc ce vol cote à cote.

Nous décollons vers 16h40.

Vol Aller Jour 1 Paris Madrid Miami

Vol Aller Jour 1 Paris Madrid Miami

La cabine est toute neuve, IFE tactile (avec slide horizontal, comme sur une tablette normale), plutôt réactif (c’est ce que j’ai vu de mieux jusque là), et port USB (pratique pour recharger son téléphone portable). Les PNC sont plutôt gentils.

Le repas servi n’est pas fantastique, sans plus.

J’essaye de dormir, mais je n’y parviens pas. En même temps, il n’est que l’après-midi en heure de Paris.

Je regarde DeadPool sur l’IFE, film sympa, je le recommande.

On réussira finalement à dormir deux fois, deux heures la première fois, puis une bonne heure la seconde fois, après le service d’un snack/petit-déjeuner, qui s’avère plutôt correct.

À l’arrivée en face de Miami, nous devions être trop en avance (sic), du coup l’avion fait des tours avant de se poser…

Puis le commandant de bord annonce qu’à cause d’un orage (« thunderstorm »), l’aéroport de Miami est clos, et qu’il n’aura pas assez de pétrole pour attendre la fin de l’orage. Donc il va se poser à Nassau, refueler, puis repartir pour Miami juste après.

Vol Aller Jour 1 Paris Madrid Miami

Vol Aller Jour 1 Paris Madrid Miami

A Nassau, nous ne sommes pas seuls. A l’évidence, nombreux sont les avions qui ont été déroutés sur Nassau avant nous, il va donc falloir attendre avant d’avoir de la place sur le parking, où nous pourrons faire le plein.

À 21h00 on arrive enfin au point de parking afin de reprendre du fuel.

Vers 21h45 on repart du point de parking, et à 21h53 on redécolle vers Miami.

Vol Aller Jour 1 Paris Madrid Miami

Vol Aller Jour 1 Paris Madrid Miami

On se pose à Miami vers 22h30, soit donc avec 2h35 de retard sur l’horaire initial. Sachant qu’on n’avait au départ que 2h30 pour faire le changement d’avion à Miami, là nous n’avons plus vraiment d’espoir de parvenir à prendre l’avion suivant…

En sortant de l’avion, des personnels de American Airlines attendent les gens en correspondance pour leur donner des vouchers pour la nuit d’hôtel (car nous avons loupé notre avion vers La Paz, donc).

Nous passons la douane, avec d’abord le passage par des bornes automatiques pour imprimer un truc lié à l’ESTA (la borne automatique prend une photo, prend nos empreintes puis imprime un papier). Bizarrement ensuite, les douaniers ne vérifient pas grand chose (à part que notre photo sur le passeport correspond à celle sur le papier de la machine), puis nous rend notre passeport. Pas de tampon sur le passeport.

Puis nous récupérons les valises, mais nous ne les voyons pas sur le tapis (alors que, avec le passage par les bornes ESTA, ça fait un paquet de temps qu’on est sortis de l’avion) ; or il faut savoir qu’à l’aéroport de Miami, ils ont des mecs qui sortent les valises du tapis dès qu’elles ont fait un tour. Donc il nous fallait comprendre que nos valises étaient stockées en dehors du tapis, avec le groupe des autres valises (on croyait que c’était les valises d’un groupe particulier que les deux gars sortaient du tapis).

Puis nous trouvons des bornes d’enregistrement où ils nous listent sur le vol de La Paz du lendemain. Quand on demande si c’est sûr qu’on prenne ce vol, le mec de l’enregistrement nous regarde avec un air gêné en nous disant que non, que l’avion est plein, et qu’il nous a listé (et qu’on est prioritaire car en transit), mais disons que ça donne peu confiance… Donc pour résumer, notre avion American Airlines a été retardé par un orage, et donc nous a fait louper notre correspondance, mais American Airlines n’est pas capable de nous promettre de nous mettre sur le vol du lendemain.

Puis nous prenons un bus du Marriott qui nous emmène a l’hôtel dans lequel on a été affecté pour la nuit…

Vol Aller Jour 1 Paris Madrid Miami

Après avoir récupéré notre chambre, nous nous rendons compte qu’il n’est pas possible de prendre un dîner car le restau ferme à minuit et qu’il est 00h20…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.