Bolivie – Jour 14 : Les quebradas autour de Tupiza

Donnez votre avis !

On se lève assez tard. Le tour pour aller voir les envions de Tupiza ne démarrant pas avant 11h, pas la peine de se presser.

On va prendre notre petit dej : c’est très copieux ! Par contre tous les pains proposés sont assez rassis, donc on demande si ils ont un grille-pain ou un four, ils nous proposent de les mettre au micro-onde. On mangera autre chose. En l’occurrence ils ont des Chocapic dont le sucre est remplacé par de la stevia, donc contenant à l’arrivée très peu de sucres.

On part avec Frankly, le jeune garçon de l’hôtel qui nous a fait le checkin hier (et sans doute le seul à parler un peu l’anglais) vers 11h30 dans son 4×4.
Il part d’abord vers le Nord Ouest de la ville.

Après être sorti de la ville, il emprunte une piste dans le lit du fleuve (totalement sec mais caillouteux), jusqu’à arriver au milieu d’une quebrada, de chaque coté du lit du fleuve. C’est la Quebrada de Palala (vers El Sillar), toute colorée de rouge avec des pics caractéristiques des parois errodées par le vent et la pluie. Il arrête la voiture au bord de la piste et nous laisse faire des photos d’un coté comme de l’autre. Le lit du fleuve fait entre 150 et 200m de large, et de chaque coté arrive une des pentes des montagnes.

Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Palala
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Palala
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Palala
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Palala
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Palala
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Palala
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Palala
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Palala

Des lamas passent à coté de nous en marchant dans le lit du fleuve, mais nous sommes trop loin pour tenter de passer proche d’eux.

Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Palala2

Nous reprenons la voiture vers midi, revenons d’abord vers le centre de Tupiza, puis, après être passé devant le bâtiment du marché, on traverse la rivière pour aller vers l’Est, vers le Cerro Elephante (où on arrive vers 12h15).

Le Cerro Elephante est une montagne au delà du lit du fleuve où nous sommes maintenant, qui effectivement dessine un éléphant regardant vers la gauche, de profil. Par contre au sol, c’est plus ou moins une décharge.

Jour 14 Bolivie Tupiza Cerro Elephante
Jour 14 Bolivie Tupiza Cerro Elephante
Jour 14 Bolivie Tupiza Cerro Elephante
Jour 14 Bolivie Tupiza Cerro Elephante
Jour 14 Bolivie Tupiza Cerro Elephante
Jour 14 Bolivie Tupiza Cerro Elephante

Vers 12h22, on reprend la voiture vers le sud de la ville.

Partout sur les murs, des peintures disent leur amour pour Evo Morales en lui demandant de continuer son mandat, avec des gros YES.
Sauf que la majorité de ces YES sont barrés de noir avec écrit à coté NO (ou par dessus). Donc j’imagine que tout le monde ne doit pas être totalement d’accord avec le pouvoir en place.

On traverse la ville, donc, puis on rentre (juste après les deux dernières maisons de la ville), via une sorte de col entre deux collines, dans une vallée assez dégoûtante, comme une décharge à ciel ouvert. On roule dans la piste entourée de détritus pendant un bon kilomètre, jusqu’à arriver dans une autre vallée, très belle : c’est la vallée de Los Machos, vers 12h34.

Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos

Frankly continue pendent quelques centaines de mètres à l’intérieur de la vallée, puis stoppe le 4×4. On prend des photos des parois de la vallée qui font comme de flèches, puis des différentes sortes de cactus qui nous entourent, et enfin on récupère un certain nombre de pierres de toutes les couleurs qui jonchent le sol.

Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos Pierres
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos Pierres
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos Pierres
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos Pierres
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos Pierres
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos Pierres
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos Pierres
Jour 14 Bolivie Tupiza Vallee Los Machos Pierres

Quelques chèvres passent devant nous dans le lit du fleuve.

Puis on repart avec la voiture vers l’amont de la vallée (on vient de l’aval). Frankly se gare devant le Canyon Del Inca, vers 13h15. On marche jusqu’au bout de ce canyon (200m à tout casser), il s’agit surtout d’une partie plus rétrécie en largeur de la vallée dans laquelle on est depuis une petite heure.

On croise les gens qui sont venus en cheval. Il faut savoir que le grand truc à Tupiza c’est de faire la Vallée de Los Machos et le Canyon del Inca en cheval. Mais en réalité on est sur un cheval qui va au pas, on est entre 3 à une grosse dizaine à se suivre les uns après les autres, donc ce n’est pas réellement du cheval comme en faisait Billy The Kid et Butch Cassidy (alors que c’est comme ça qu’on nous le vend).

Caro grimpe au fond du canyon, barré par une grosse pierre, on fait quelques photos. Par contre il fait chaud, ça chauffe fort !

Jour 14 Bolivie Tupiza Canyon Del Inca
Jour 14 Bolivie Tupiza Canyon Del Inca
Jour 14 Bolivie Tupiza Canyon Del Inca
Jour 14 Bolivie Tupiza Canyon Del Inca
Jour 14 Bolivie Tupiza Canyon Del Inca

En repartant vers la voiture, vers 13h35, on croise une bergère indienne avec son troupeau de chèvre. Elle utilise une fronde ! Avec une corde qu’elle replie et une pierre qu’elle aura trouvé par terre. C’est la première fois que je vois quelqu’un utiliser une fronde en vrai !

Jour 14 Bolivie Tupiza Canyon Del Inca
Jour 14 Bolivie Tupiza Canyon Del Inca

On reprend la voiture, puis au bout de quelques mètres, Frankly nous propose de monter sur la plateforme à l’arrière.

2016-08-19_13-46-12 Bolivie 01

Jour 14 Bolivie Tupiza Plateforme Arrière
Jour 14 Bolivie Tupiza Plateforme Arrière
Jour 14 Bolivie Tupiza Plateforme Arrière
Jour 14 Bolivie Tupiza Plateforme Arrière
Jour 14 Bolivie Tupiza Plateforme Arrière
Jour 14 Bolivie Tupiza Plateforme Arrière
Jour 14 Bolivie Tupiza Plateforme Arrière
Jour 14 Bolivie Tupiza Plateforme Arrière

On y reste jusqu’à ce qu’on atteigne la Puerta Del Diablo. C’est une formation assez particulière : on dirait une ancien plaque verticale, large d’une cinquantaine de mètre, épaisse de moins de 2m et haute d’une vingtaine de mètre, séparée en son centre comme si la partie centrale s’était effondrée.

Jour 14 Bolivie Tupiza Puerta Del Diablo
Jour 14 Bolivie Tupiza Puerta Del Diablo
Jour 14 Bolivie Tupiza Puerta Del Diablo

On monte sur une colline derrière la Puerta Del Diablo, depuis laquelle on a une super vue sur la porte, sur la vallée de Los Machos, et sur les autres montagnes derrières, chacune d’une couleur différente. D’ailleurs, en montant sur la colline, il y a comme une traînée de poudre bleue (alors que la colline est de couleur rouge).

Jour 14 Bolivie Tupiza Puerta Del Diablo
Jour 14 Bolivie Tupiza Puerta Del Diablo
Jour 14 Bolivie Tupiza Puerta Del Diablo
Jour 14 Bolivie Tupiza Puerta Del Diablo
Jour 14 Bolivie Tupiza Puerta Del Diablo
Jour 14 Bolivie Tupiza Puerta Del Diablo
Jour 14 Bolivie Tupiza Puerta Del Diablo
Jour 14 Bolivie Tupiza Puerta Del Diablo
Jour 14 Bolivie Tupiza Puerta Del Diablo

On repart dans la voiture de Frankly, via la décharge. Il y a pas mal de vent au moment où on traverse la décharge, alors on voit des bourrasques de papiers voler avec la poussière

Frankly nous ramène à l’hôtel (vers 14h15), où on se fait servir un repas très léger : riz, légumes (choux-fleur, haricots verts, carottes, patates), des tomates et du thon. On mange tous les quatre : les deux frères italiens et nous deux. Frankly mange tout seul dans la cuisine à côté (il aurait pu venir avec nous vu qu’il mange la même chose).

On repart à 15h10, toujours avec le 4×4 de Frankly. On arrive à 15h30 au Canion Del Duende.

Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende

Ce canyon est connu notamment par sa première porte, qui « ferme » le canyon, et à travers laquelle on passe pour continuer dans le canyon. On marche dans le lit (sec mais caillouteux) de ce canyon.
On passe une deuxième porte, puis on arrive à un coude que fait le canyon, dans lequel existe une « fenêtre » : on peut prendre plein de photos à l’intérieur. C’est assez amusant de voir que l’erosion peut créer des trous dans la roche (mais c’est grosso modo assez proche de ce qu’on avait vu à Las Venturas dans la Quebrada de Cafayate).

Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende

On continue à marcher, et on voir une espèce de croute blanche au bas des parois. On demande à Frankly si c’est du sel, il nous dit que non, que c’est de la salitré (mélange de nitrate de potassium et de nitrate de sodium).

Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende

On part à 16h36, après avoir marché une bonne heure aller/retour dans ce canyon. Vraiment une belle balade, en terme de couleurs et de formes de roche.

Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende
Jour 14 Bolivie Tupiza Canion Del Duende

On repart, donc, en reprenant d’abord la route par laquelle on était venu, puis en continuant et en roulant dans la Quebrada Seca.

Là, ce sont carrément des dégradés de couleurs qu’on voit dans la montagne. C’est à dire que les parois ont plusieurs couleurs, mais elles ne sont pas séparées nettement. Donc le dégradé fait comme un arc en ciel, comme de la peinture progressivement mélangée. C’est très beau (même si les boliviens semblent n’en avoir strictement rien à faire, apparemment ils ne sont pas au courant que tous les gens sur la terre n’ont pas autant de couleurs sur leurs montagnes).

Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Seca
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Seca
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Seca
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Seca
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Seca
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Seca
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Seca
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Seca
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Seca
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Seca
Jour 14 Bolivie Tupiza Quebrada Seca

A l’issue de la Quebrada Seca, on arrive (à 16h50) à Toroyoj : c’est une rivière entre deux parois verticales, parois sur l’une desquelles on peut voir en haut une forme rappelant la tête d’un indien.

Jour 14 Bolivie Tupiza Toroyoj
Jour 14 Bolivie Tupiza Toroyoj
Jour 14 Bolivie Tupiza Toroyoj
Jour 14 Bolivie Tupiza Toroyoj
Jour 14 Bolivie Tupiza Toroyoj
Jour 14 Bolivie Tupiza Toroyoj

On continue encore un peu jusqu’à avoir un autre point de vue sur Toroyoj, où les parois verticales s’écartent, donnant sur une plaine luxuriante, ça donne un petit coté savane africaine sortie par magie d’un canyon aride.

Jour 14 Bolivie Tupiza Toroyoj
Jour 14 Bolivie Tupiza Toroyoj
Jour 14 Bolivie Tupiza Toroyoj
Jour 14 Bolivie Tupiza Toroyoj

On fait demi tour, on repart par la même route (donc la Quebrada Seca), puis Frankly passe par le centre ville déposer les deux italiens avant de nous ramener à l’hôtel.

Jour 14 Bolivie Tupiza Toroyoj
Jour 14 Bolivie Tupiza Toroyoj

On paye la chambre et on donne un petit pourboire au guide pour l’extra tour qu’il nous a fait faire. Sachant que le tour que proposait l’agence la plus connue de la ville était plus cher et n’incluait qu’à peine la moitié des sites que nous avons vu aujourd’hui !

On lui demande comment on peut aller voir le menuisier sur cactus qui bosse à côté de l’hôtel (on le voit depuis notre chambre, mais il n’y a pas d’accès depuis la rue).

Frankly et un autre jeune nous emmènent le voir. On lui demande s’il fait des lampes en bois de cactus, il nous dit que non, il fait globalement plutôt des tables ou des portes serviettes pour les tables de resto. Dommage.

Jour 14 Bolivie Tupiza Menuisier
Jour 14 Bolivie Tupiza Menuisier
Jour 14 Bolivie Tupiza Menuisier
Jour 14 Bolivie Tupiza Menuisier

Frankly et son copain (son cousin ?) veulent ensuite nous montrer une lampe que ces menuisiers ont fait par le passé, dans la chambre 9 de l’hôtel, avec deux flamants roses en cactus. C’est très beau, mais ça fait un peu kitch (enfin on ne se voit pas avoir ça chez nous…).

A 18h15 on repart vers le centre ville afin d’acheter d’abord nos billets pour le bus du lendemain à 10h pour Potosi, ce qu’on fait chez la compagnie Express Tupiza, pour 50Bs/personne (5 heures de trajet, arrivée à 15h00). Tous les bus partent à 10h, pas moyen de partir plus tôt. Donc les seules questions qui se posent sont surtout la qualité du bus et le prix. On préfère payer plus cher et avoir un vrai bus.

On en profite pour faire des photos dans les guitounes de vente des compagnies. Ils font aussi du fret, donc en attendant le départ du bus ils stockent des quantités astronomiques de cartons et sacs en toile de jute plastifiée dans leur guitoune de moins de 6m².

Jour 14 Bolivie Tupiza Gare Autobuses
Jour 14 Bolivie Tupiza Gare Autobuses
Jour 14 Bolivie Tupiza Gare Autobuses
Jour 14 Bolivie Tupiza Gare Autobuses
Jour 14 Bolivie Tupiza Gare Autobuses
Jour 14 Bolivie Tupiza Gare Autobuses

En sortant de la gare, Caro achète un truc a manger chez une des dames qui vendent des Pasteles en dehors de la gare (mais là elle achète une pâtisserie dont je ne connais pas le nom, c’est un peu sucré).

Jour 14 Bolivie Tupiza

On se dirige vers la place centrale pour trouver des magasins ou ils vendent des choses en bois de cactus.
Sur le chemin, on revoit les 2 françaises (celles que l’on avait rencontré une première fois dans la queue à la douane entre la Bolivie et le Chili) devant leur auberge de jeunesse, elles partent ce soir en bus de nuit vers Sucre. Franchement, quand on voit l’état des routes et des bus, c’est certainement pas ce que l’on s’aventurerait à faire.

On va ensuite sur la place principale, mais on ne voit pas de magasin de cactus, même en en faisant le tour. On rentre dans l’église de la place : il y a une messe (à croire qu’il y en a toujours).

On repart en direction des dames derrières la gare qui vendent à manger pour très peu cher. Sur le chemin, Caro prend en photo des peintures à la gloire du socialisme d’Evo Morales, et un vieux derrière nous rigole en disant « las propagandas »… Moi qui croyait que c’étaient des fans qui avaient peint tout ça. Apparemment ces fans ont peut-être eu un petit coup de pouce.

Jour 14 Bolivie Tupiza

On mange chez les petites guitounes des dames de derrière la gare. Cette fois-ci, on goûte le sandwich d’une autre dame : milanesa et oeuf pour 6Bs. Mais on prend quand même chez la dame d’hier (sauf qu’aujourd’hui elle n’a pas de milanesa, alors c’est seulement 2,5Bs/sandwich, soit 0,35€).

On rentre ensuite a l’hôtel, où on lave nos chaussures de marche sur la terrasse de l’hôtel.

Après cela, on se douche et on va se coucher.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *