Pourquoi et comment Google a favorisé l’essor de BitTorrent

[ 1 ] Commentaire
Share

BitTorrent est sans aucun doute le moyen le plus efficace pour partager des gros fichiers sur internet.
La clef de la large adoption ne peut toutefois pas lui être attribuée entièrement à sa supériorité technique. Une grande part du succès de BitTorrent vient du fait qu’il est basé sur le web, facile à monétiser et indexé par Google.

BitTorrent a émergé pour devenir le protocole dominant de partage de fichiers dans les dernières années. Des centaines de millions d’ordinateurs ont un client BitTorrent installé et les sites listant les fichiers Torrent sont parmi les plus visités d’internet.

Le rôle dominant de BitTorrent peut être partiellement attribué à sa supériorité technique, mais il y a d’autres facteurs, peut-être plus importants, qui ont favorisé l’augmentation de la popularité de BitTorrent. Certains prétendent que Google est le plus grand contributeur du succès de BitTorrent.

A la différence des autres applications de partage de fichiers, BitTorrent a une présence dominante sur les résultats des moteurs de recherche. Un site comme isoHunt par exemple a 13,5 millions de pages indexées sur Google et The Pirate Bay en a 3 760 000. Si on additionne tous les sites de Torrent, il y a probablement plus d’un milliard de pages indexées, rien que par Google.

Il n’est pas nécessaire de dire que son omniprésence sur le web a donné un énorme avantage au réseau BitTorrent, comparé aux applications concurrentes telles que LimeWire, qui fonctionne davantage avec des recherches internes à l’application. Pendant des années, des millions de personnes sont « arrivées » sur BitTorrent via des recherches sur des moteurs de recherche tels que Google.

Nous en sommes désormais à un point ou les sites de Torrent arrivent en haut des résultats de recherches pour des recherches du type « télécharger tel film » ou « télécharger tel morceau de musique ». Par exemple, une recherche Google pour « Shutter Island Download » retourne 6 sites de Torrent dans les 10 premiers résultats, et aucune offre pour le téléchargement légal. La même chose peut être constatée sur à peu près toutes les recherches de ce type.

Bien que Google et d’autres moteurs de recherche ont contribué à l’essor de BitTorrent, rien n’aurait été possible sans les gens qui ont développé les indexes de Torrent à l’origine. C’est un autre aspect clef de la popularité de BitTorrent, qui est également lié à sa nature de réseau basé sur le web : l’argent.

Les sites qui indexent les fichiers BitTorrent peuvent générer des revenus tout à fait considérables, assez pour maintenir le site et en vivre confortablement. En général, les taux de clic sur de tels sites sont très bas, mais avec l’énorme trafic qu’ils drainent, ces taux suffisent pour générer pas mal de revenus. Cette possibilité de monétisation a permit à certains sites de prospérer, et a également attiré de nombreux « chercheurs d’or » en tenter l’aventure en ouvrant chacun leur propre site de fichiers torrent.

A l’origine, la majorité des sites de Torrent étaient maintenus par des étudiants ou des passionné de partage et de programmation. La plupart des plus gros sites actuels ont commencés comme ça, mais dans les années qui suivirent d’autres ont pris le même chemin, mais eux étaient plus intéressés par la monétisation possible que par l’ambition d’offrir un service efficace et pratique pour leurs utilisateurs.

Malgré cet aspect plutôt sombre, la possibilité de monétiser son site de torrent a été essentielle dans le succès et dans la survie du réseau BitTorrent. Sans un retour sur investissement, personne n’aurait dépensé des dizaines de milliers de dollars chaque mois pour maintenir des énormes « trackers » (nom que l’on donne aux sites qui indexent des torrents).

L’un dans l’autre, il est plutôt correct de dire que BitTorrent est aussi populaire qu’il est simple d’utilisation, dans la mesure où il peut être trouvé sur les moteurs de recherche. Bien que nous n’ayons aucun chiffre à avancer, il ne serait pas si loin de la vérité de dire que les gens qui utilisent BitTorrent aujourd’hui l’ont connus via une recherche sur le web.

Ce billet est une traduction d’un billet paru sur TorrentFreak.

Edit de Louis : Je suis d’accord avec le fait que BitTorrent a vu son essor favoriser par sa semi-présence sur le web (c’est l’indeaxation qui est du web, le partage du fichier se faisant via un protocole qui n’est pas du web), ce qui a pu lui procurrer un meilleur développement que d’autres réseaux comme eMule (je ne connais pas LimeWire), ou les NewGroups.

Par contre, le Direct Download est par essence 100% web, et c’est peut-être pour celà qu’il a des grandes chances de devenir le système de partage de demain : il est basé sur le web, tout comme BitTorrent, et donc peut permettre à des sites de générer des revenus à partir des contenus, mais de surcroît il est beaucoup plus simple que BitTorrent (car le Direct Download ne nécéssite pas l’installation par l’utilisation d’un client supplémentaire de téléchargement). On remarquera d’ailleurs dans le screenshot ci-dessus que la recherche Google donne deux types de résultats : les torrents, et.. le directdownload.

Je reste d’ailleurs convaincu que ces pratiques illégales comblent un manque issu de l’absence totale d’offre légale crédible et compétitive en face, et que cette situation pourrait rapidement changer avec quelques éfforts de la part des maisons de production d’oeuvres musicales et cinématographiques.

Vous serez peut-être intéressé :

Un commentaire sur ce billet

  1. Goupil dit :

    Le CD est un format d’avenir, selon le PDG d’Universal Music http://www.numerama.com/magazine/15097-le-cd-est-un-format-d-avenir-selon-le-prochain-pdg-d-universal-music.html

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *