Google Chrome gagne du terrain alors que Firefox et Internet Explorer s’enfoncent

[ 6 ] Commentaires
Share

La croissance du navigateur Firefox a été stimulée par le bouche à oreilles, les recommandations, ou encore le bénévolat et les campagnes publicitaires de sensibilisation. Au fil des années, le navigateur alternatif a vu ses parts de marchés croître au dépend du navigateur dominant, fournit jusqu’à il y a peu par défaut avec le système d’exploitation de Windows. En janvier de l’année dernière, les parts de marché de Firefox avait atteint 20%, en décembre il en était à 22%. Cependant aujourd’hui, sa croissance est au point mort. Il a même perdu 0.18% au cours du mois de février, alors qu’Internet Explorer continuait d’en perdre 0.60%. Un responsable ? Oui : il faut chercher du côté de Google.

Qui Firefox et Internet Explorer doivent-il blâmer pour cela ?

Eh bien ni plus ni moins que Google Chrome, le navigateur de Google. Ce dernier, léger et rapide sera bientôt le noyau d’un nouveau type de système d’exploitation du même nom.

Chrome gagne du terrain alors que les autres reculent :

Entre janvier et février, Google Chrome fut le seul navigateur à gagner des parts de marché. Ces affirmations sont celle d’Ars Technica, elles s’appuient sur les données rassemblées depuis Net Applications. A la fin du mois dernier Chrome avait atteint 5.61% de parts de marché. Ceci est une excellente performance, comparés aux parts de marché détenus par la navigateur d’Apple Safari et Opera, qui détiennent respectivement 4.45% et 2.35% de parts de marché. Surtout quand on sait que ces parts n’ont que peu évoluées au cours des années.

Vous pourriez me répondre que la croissance de Chrome est le résultat de la position dominante du Web de son créateur : Google. Et vous n’auriez pas complètement tord en avançant cet argument. Quel plus bel emplacement publicitaire que le centre de la page de recherche Google ? Cependant ces annonces ont disparu depuis quelques temps déjà, et pourtant Chrome ne cesse de gagner des parts de marché. La question qui se pose alors, c’est comment fait Chrome pour séduire ?

Cette question est assez intéressante car, chacun sait que ce ne sont pas ses fonctionnalités qui en sont responsables. Le navigateur de Google est en effet connu pour manquer à ses débuts de certaines fonctionnalités des plus basiques. Il avait été en effet lancé sans pouvoir supporter les flux RSS, ou des extensions. Il lui manquait même une version Mac. Alors depuis ces défauts ont été corrigés, mais il n’en demeure pas moins que Chrome avait réussi à prendre 1% du marché des navigateurs dès le premier jour de sa sortie, en septembre 2008.

Chrome est rapide soit, mais ce n’est pas le plus véloce

Un des facteurs qui rend ce navigateur si attrayant est sa rapidité. Fondé sur le moteur open source Webkit, à l’image du navigateur d’Apple, Safari, Chrome bat facilement Firefox et Internet Explorer dans de nombreux tests de rapidité. Cependant depuis la sortie de la nouvelle mouture d’Opera, celui-ci revendique le titre de navigateur le plus rapide sur Windows. Et il semblerait bien que cela soit vrai.

La croissance de Chrome était-elle due à l’arrivée des extensions et de la version Mac ?

Si la vitesse d’exécution et d’affichage des pages n’est pas la seule responsable du succès de Chrome, on peut donc se demander ce qui peut être à l’origine de ce succès. Se réduit-il à la seule sortie de la version Mac ou de l’arrivée des extensions ? Ces applications ont assuré à Google de jouer dans la même cours que celle des navigateurs déjà existant. Ces pluggins sont en effet indispensables pour bon nombre d’utilisateurs, si ceux-ci souhaitent travailler de manière effective sur internet.

Peut être est-ce Bookmark Sync ?

En plus de ces améliorations, Chrome a ajouté « Bookmark Sync » à ses fonctionnalités. Ce petit service est vraiment très pratique, car il vous propose de retenir vos mots de passe et vos favoris pour pouvoir (toujours si vous le souhaitez) de les synchroniser sur vos différents postes de travail. Pour ce faire il suffit d’associer Chrome à votre compte Gmail.

Toutefois, aucune des fonctionnalités de Chrome ne peut à mon sens expliquer cette rapide ascension. Opera est bel et bien plus rapide tout comme Safari. Les deux offrent des versions Windows et Mac ainsi que des extensions. Mais peut être que le secret de son succès réside tout bonnement dans sa simplicité. On la retrouve dans le design, où il n’y a pas de barre d’outils visible et où la recherche est directement intégrée dans la barre d’url. En mettant en avant seulement les quatre boutons de navigation et deux autres pour les paramètres, Chrome fait en sorte que l’utilisateur connaissent une navigation la plus directe possible.

Cet article est inspiré d’un article de ReadWriteWeb.

Vous serez peut-être intéressé :

6 commentaires sur ce billet

  1. Z3n1th dit :

    Rapidite, simplicite du design, maximisation de l’espace d’affichage, extensions, lancement rapide, attrait de la nouveaute, bon potentiel d’evolution, Chrome a de tres bons points et est de mon point de vue au moins aussi bon que Firefox. Personnellement, j’ai pris Chrome en navigateur principal au detriment de Firefox.

    RépondreRépondre
  2. Lucien dit :

    Personnellement, je suis un heureux utilisateur de Chromium, la version open source de Chrome. Je suis d’accord avec la conclusion de l’article, le design de Chrome est son plus bel atout, pour les initiés comme pour les non-initiés!

    RépondreRépondre
  3. Rizwan dit :

    Son design n’est pas forcément attrayant, tout au moins, à mon goût. Étant un mac user, comme tu le sais, je ne peux me séparer de Safari pour sa rapidité de lancement franchement impressionnante (moins de 5 secondes avant d’être près à être utilisé). Un point que t’as omis de citer d’après moi et le martelage publicitaire très récent de Google qu’on retrouve un peu partout sur la toile mais également dans notre quotidien, c’est à dire dans les journaux, le métro, les arrêts de bus/tram… 🙂

    RépondreRépondre
  4. janotin dit :

    Orthographe tordue…

    Et vous n’auriez pas complètement tord en avançant cet

    avoir tort
    http://www.cnrtl.fr/definition/tort

    Cordialement.

    Janotin

    RépondreRépondre
  5. Fabrice dit :

    Chrome plus rapide que Firefox ?

    C’est l’impression globale… sauf que j’ai tenté d’utilisé Chrome comme j’utilise Firefox (Plusieurs extensions, de multiples onglets ouverts…) bref à la longue Firefox reste devant d’autant plus qu’avec Chrome c’est le reste de ma machine qui ralenti…

    Ce qui me déplait dans Chrome c’est l’omniprésence de Google… Pour la synchronisation, il faut un compte gmail, ainsi il sauvegarde les bookmarks, les mots de passe etc…

    Mieux vaut éviter de se faire pirater son compte gmail….

    Les extensions chrome ont vraiment du mal à décoller, à part des gadgets inutiles, le seul équivalent de Adblock Plus ne sert à rien. En effet sur Firefox les pubs ne sont pas chargées, sur Chrome elles sont masquées (mais chargées), quel intérêt ?

    Bref je garde Chrome sous la main (nu, sans extension, et thème par défaut) pour aller voir un site vite fait (programme TV par ex) et Firefox pour le reste.

    Concrètement, Chrome est plus rapide que Firefox au démarrage… et ? Perso quand j’ouvre mon PC, je lance Thunderbird, Firefox, je lis mes mails, et Firefox est déjà chargé.
    Chrome charge les pages plus rapidement ? C’est vrai que gagner quelques millisecondes c’est pratique…
    Par contre la mémoire disponible sur votre PC dépend de la mémoire utilisée par les autres applications, dont le navigateur. Plus la mémoire disponible est faible plus votre PC va ralentir. Et de ce côté là Chrome est beaucoup, beaucoup plus gourmand !

    Il est vrai que Firefox a encore un peu de retard sur l’intégration de CSS3, HTML5 et ne parvient pas encore au bout de l’Acid test 3, mais combien de sites sont développés dans ces langages ?
    Certes pour un développeur Web ces langages apportent énormément, mais un développeur sait que malgré tout IE garde encore de l’avance au niveau des parts de marché et qu’il faut donc développer en conséquence…

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *