Google acquière l’éditeur de photos en ligne Picnik

[ 2 ] Commentaires
Share

L’éditeur de photographie en ligne Picnik vient d’être achetée par le géant d’internet : Google. Alors que l’opacité perdure sur les détails de la transaction, l’équipe de Picnik vient juste d’annoncer sur son blog leur rachat. A l’heure actuelle Picnik emploie 20 personnes et reçoit, d’après ses propres données, des millions de visiteurs par mois. Le principe de Picnik est d’offrir un service de base, gratuit puis des services annexes payants (principe du Freemium), parmi lesquels des fonctionnalités avancées, bien sûr, mais également la connexion avec nombre de services tiers, tels que Box.net ou Flickr. D’aprs l’entreprise, le service devrait rester dans l’état un petit moment (et donc ces changements ne devraient pas avoir d’incidence sur ceux qui ont payé). Le prix de la transaction n’a pas été dévoilé.

Quel avenir pour Picnik ?

Du point de vue de Google cette acquisition est un coup de maître. La firme de MountainView peut désormais proposer des fonctions d’édition de base à son service de partage de photos en ligne, Picasa. Ce service qui est par ailleurs le plus important du genre, est très loin d’offrir les possibilités qu’offrent Picnik. En effet Picasa repose encore sur un client desktop, bien lourd dans son utilisation, alors que paradoxalement Google n’a de cesse que d’aller vers une intégration en ligne de ses services. Ainsi le rachat de Picnik représente vraiment une réussite, car l’intégration de ce service d’édition en ligne à son service de partage de photos, promet encore de beaux jours à Picasa. Cette volonté d’intégration a d’ailleurs été confirmée par Google. Première preuve : l’équipe de Picnik va rejoindre les bureaux de Google implantés à Seattle. Ensuite l’annonce insiste sur le fait que cette équipe ne connaîtra pas d’autre changement dans son mode de fonctionnement que celui du nom de l’entité rétribuant leur travail. Ainsi l’encadrement de l’équipe de Picnik ainsi que son temps de travail demeurera inchangé.

Qu’adviendra-t’il de l’intégration de Picnik à Flickr ?

Comme chacun sait, Picnik entretenait des relations privilégiées avec Flickr, pour lequel Picnik faisait office d’éditeur photo, par défaut, intégré au service de partage détenu par Yahoo!. Il sera donc intéressant de regarder les prochaines annonces et mouvements de Flickr. Il est probable que ses accords soient modifiés, bien que Google ait annoncé qu’ils continuerait d’honorer les divers partenariats que Picnik a pu passer, permettant ainsi aux utilisateurs de continuer à utiliser les services de partage de photo en ligne. Google insiste sur ce fait en rappelant son engagement dans le cloud computing.

Néanmoins ni Flickr, ni Yahoo ! n’ont encore commenté ce rachat.

Edit de Louis : Ce qui me semble intéressant là-dedans, c’est d’abord que en rachetant Picnik, Google fait entrer le loup dans la belle prairie de Yahoo! : Flickr (c’est à mes yeux le seul service de toute l’offre Yahoo! qui est devant la concurrence dans son secteur, et avec un importance non négligeable); Deuxièmement, Picnik va être le premier éditeur de photo en ligne de Google, ce que celui-ci n’a pas encore pris la peine de faire/sortir. Il va être intéressant de voir de quelle façon Google va faire évoluer ce produit, et notamment s’il va garder le principe de fonctionnement avec Flash, ou bien s’il va profiter des nouvelles technologies et standards que sont HTML5/CSS3/SVG pour faire évoluer Picnik vers des technologies libres et standardisées.

Ce billet est une traduction libre d’un billet de ReadWriteWeb.

Vous serez peut-être intéressé :

2 commentaires sur ce billet

  1. Tuxargon dit :

    « Quel devenir pour Picnik ? » ou « Quel avenir pour picnik ? »

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    @Tuxargon: T’as raison, je croyais que ça se disais, et en fait non. Mea culpa, je modifie ça.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>