Google Wave va être intégré à Google Apps à partir de cette année

[ 1 ] Commentaire
Share

Google Wave, l’outil de collaboration en temps réel, deviendra une des applications du bouquet proposé par Google dans sa suite Google Apps. Le service, bien que toujours en version Bêta, et suscitant un certain nombre de critiques quant à son application pour le grand public, devrait révolutionner la conception du travail collaboratif. Au mail s’ajoute le chat qui se mêle à la collaboration en ligne sur des documents. Beaucoup le trouvent improductif, compliqué alors que d’autres sont totalement emballés. Il est donc assez étonnant et à la fois osé d’ajouter (dans ces conditions) à la suite Google Apps un produit encore en version Bêta. Il s’agit toutefois du choix de Google.

Google Wave: un produit innovant et déroutant

La technologie constituante de Wave est assez impressionnante. Codé à partir du framework événementiel GWT, avec une interface en HTML5 et des protocoles en temps réels pour une interaction instantanée, Wave était un service grandement attendu dans les sphères « geek ». Cependant une fois que les Bêta testeurs ont pu tester le service, une certaine confusion et déception sont apparues. Ceci dit, cela ne signifie pas pour autant qu’il s’agisse d’un échec. Le service est à mon sens encore trop « en version Bêta » pour être adopté par les utilisateurs dans leur utilisation quotidienne. L’une des critiques les plus souvent reprises était « l’effet de débordement » ressenti par les utilisateurs. En effet, Wave présente de manière agrégée les waves, chats et les documents édités, et c’est cet afflux qui est responsable du sentiment de saturation. De plus l’instantanéité, c’est bien pour les discutions par chat, mais lorsque vous essayez de construire un raisonnement, cela est plutôt un inconvénient.

Pourtant il suffirait de peu de choses pour que Wave soit beaucoup plus simple d’utilisation. Un système de liste blanche et noire pourrait fermer les waves, ou encore des mécanismes de hiérarchisation des conversations permettraient de simplifier et rationaliser Wave.

Les utilisateurs de Google Apps sont-ils devenus des Bêta-testeurs ?

Google cherche actuellement comment intégrer certaines fonctionnalités de Wave dans leurs autres produits. Dave Girouard, l’actuel Enterprise President précise que la société est entrain de pratiquer du retour d’expérience, concernant les types de cas d’utilisation mais aussi leurs évolutions et leurs manières de changer. Il ajoute aussi que Wave est encore bien inférieur à beaucoup d’applications de la suite Google.

Au vu de tout ceci, on peut se demander quel est l’intérêt de placer dans le courant de l’année ce produit encore en développement. La première réponse qui traverse l’esprit est que Google cherche à avoir un panel de testeurs le plus large possible. L’idée étant que plus il y a de testeurs, plus les retours sont nombreux et souvent constructifs, que ce soit en termes de critiques sur les blogs ou en termes de remontée de bugs. Bref, Google peut donc chercher à en tirer avantage. Cependant, si telle est leur stratégie, la firme de Mountain View devrait se montrer très vigilante vis-à-vis de leur réputation, car la méthode « sortir des produits en version Bêta pour les mettre à l’épreuve sur l’ensemble de leurs utilisateurs » a démontré par le passé qu’elle était mauvaise (cf. Microsoft).

Edit de Louis : Je rajoute que Wave n’est peut-être pas adapté aux utilisateurs lambda, mais plutôt à des utilisations pour des communautés (comme par exemple un cours, un TP, bref, un travail réellement en temps réel et collaboratif pourrait être fait sur Wave). De plus, le collaboratif est un des arguments majeurs de Google pour vendre la suite Google Apps : en cela Wave pourrait appuyer ces arguments. Donc Wave n’est pas forcément adapté au grand public, et c’est peut-être une des raisons pour laquelle celui-ci a été plutôt froidement accueilli par la critique, alors que son potentiel en demeure toujours intéressant.

[Source]

Vous serez peut-être intéressé :

Un commentaire sur ce billet

  1. Thibault dit :

    Difficile de dire si c’est une bonne ou un « moins bonne » nouvelle mais je ne suis absolument pas convaincu par ce service. Il a l’air pas mal mais à chaque fois que je vais dessus je trouve que c’est excessivement long à charger lorsque l’on navigue… J’ai essayé avec plusieurs explorateurs web et c’est toujours long…

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *