Google Buzz : les 7 fonctionnalités qui lui manquent

[ 2 ] Commentaires
Share

Le sortie de Google Buzz s’est faite en trombe, et cela explique sans doute que celui-ci fait déjà l’objet de pas mal d’articles, même s’il n’est pas encore disponible pour tous les utilisateurs de Gmail. Buzz étant finalement très proche de Friendfeed et Yahoo! Meme, on peut d’ores-et-déjà émettre certains souhaits quand aux fonctionnalités manquantes et qui pourraient être ajoutées, par exemple pour améliorer le tri dans les Buzz.

1. Rendre plus facile la recherche de contacts, et ne pas croire que mes contacts Gmail sont forcément ceux que j’ai envie de suivre.

Google croit savoir que son réseau social correspond à peu de chose près à ses contacts Google, alors que c’est complètement faux pour tous les gens qui utilisent Gmail et leur compte Google dans leur vie privée, pour discuter avec leur famille, ou pour travailler. Les conversations qui s’y tiennent, les contacts que l’on y a ne sont souvent pas du tout les même que ceux que l’on a sur des réseaux tels que Facebook et Twitter. Notons que Twitter et Facebook sont déjà différents dans l’utilisation de l’aspect social que l’on en fait (c’est la raison pour laquelle on ne réplique pas forcément ce que l’on twitter vers Facebook), donc cela n’est pas pour le faire avec Google Buzz. Google annonce cependant qu’il va afficher dans Buzz des statuts qui devraient « probablement nous intéresser », mais d’une part, cela n’est pas encore disponible, et d’autre part, cela ne correspond pas forcément à ce que l’on souhaite.

2. Listes : Twitter, Friendfeed et Facebook ont des listes, mais pas Buzz.

On sait que les listes peuvent être un outil très efficace pour trier les twitts (ou bien sélectionner, temporairement, les twitts que l’on souhaite lire) et faire de la veille, et pourtant Buzz ne les propose pas à l’heure actuelle.

3. De meilleurs filtres

Certaines personnes aiment beaucoup twitter ce qu’ils lisent sur Google Reader, d’autres aiment twitter tout et n’importe quoi (j’en fait partie, et c’est la raison pour laquelle mon compte est privé). Or, à l’heure actuelle, il n’y a pas de filtre sur Google Buzz permettant de sélectionner les seuls statuts qui nous intéresseraient. D’après Google, Buzz va faire cela tout seul une fois que vous l’aurez correctement « entrainé », mais je doute que beaucoup de gens prennent la peine d’attendre que le système soit correctement entrainé (on sait comme l' »entrainement » fonctionne aléatoirement, comme par exemple quand on met des mails en spam, il est fréquent qu’ils finissent par revenir dans notre boite aux lettres).

4. Accélérer l’import des contenus de services tiers

A l’heure actuelle, l’import de services tiers n’est pas très rapide, alors que l’argument du « Temps Réel » est omniprésent dans le discours marketing de Google Buzz. En conséquence, une meilleure rapidité dans l’interaction avec les services tiers serait la bienvenue. De surcroît, l’import des services tiers semble fonctionner sur un système de batchs (mais c’est plutôt normal), sauf que la fréquence ne doit pas être assez élevée, parce que les tweets et les éléments partagés dasn Google Reader arrivent souvent par gros paquets, ce qui surcharge la timeline d’un seul coups et au final n’est pas très lisible.

5. Améliorer le nombre de services supportés

On ne peut connecter à Buzz que trois services sociaux : Flickr, Twitter et Google Reader. Yelp peut aussi permettre de récupérer du contenu, mais il reste malgré tout un grand nombre de services pour lesquels Buzz pourrait avoir un support un peu plus efficace pour les liens vers les services de vidéos, tels que Vimeo ou Dailymotion.

6. Arrêter de polluer la boite de réception avec les Buzz

Par défaut, Buzz rajoute de nouvelles notifications dans la boite mail dès qu’il y a une mise à jour sur un Buzz auquel on s’est abonné (par exemple dans le cas où l’on y a répondu).
Pour peu qu’on ait répondu à une petite vingtaine de Buzz, la boite de réception s’encombre très vite, et saborde l’utilisation habituelle que l’on fait de Gmail.

7. Permettre de mettre de fausses localisations géographiques

A l’heure actuelle, Google Buzz permet soit de donner sa localisation géographique exacte, soit de la garder privée. Il serait en conséquence intéressant que les utilisateurs puissent renseigner de fausses localisations (par exemple, laisser la localisation de chez soit quand on part ailleurs), tout en gardant sa vrai localisation privée.

Que manque-t-il d’autre ?

Bien sûr, Google Buzz n’a que deux jours pour l’instant, donc il est compréhensible qu’il manque encore pas mal de fonctionnalités, que l’ergonomie ne soit pas encore parfaite. Cela dit, il semble un peu décevant de voir de si gros manques, en regard du bruit qu’à voulu faire Google sur le lancement de ce produit.

Ce billet est une traduction libre de celui sur ReadWriteWeb.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *