Sortie de Pinta, clone de Paint.NET en GTK+ pour Linux

[ 1 ] Commentaire
Share

Il se trouve que l’auteur du blog OSNews s’est plaint en octobre dernier du manque de Paint.NET sur Linux, précisant que c’étaient surtout les distributions sur GTK+ qui souffraient de ce manque, vu que celles sur Qt avaient Qrita. Et d’annoncer sur un billet paru aujourd’hui qu’un employé de Novell a codé un clone de Paint.NET en GTK+ en utilisant Cairo. Ce clone porte le joli nom de Pinta, et est déjà très avancé pour l’âge qu’à le projet.

Le blogueur sur OSNews peut être d’ailleurs assez fier, car c’est après la lecture de son billet que Pobst, le développeur de Novell, a décidé de coder Pinta :

« Over the holiday break, I stumbled upon this article from OSNews stating that there was a need for something like Paint.NET for Gtk […] Having some experience with porting Paint.NET to Mono Winforms before, I knew that that was a massive task. But it still got me curious about Cairo and creating a layered canvas, since I had never played with Cairo or Gtk. »

« After playing around for a few hours, I actually had a working paintbrush and canvas […] Intrigued by my success, I played around with it for a few more days. By the end of the week I had a nifty little paint program with a few features. Now, a month later, it’s time to open my little project up to the world. »

Le programme n’en est qu’à la version 0.1, et il manque encore pas mal de fonctionnalités pour arriver à un Paint.NET, mais Pobst s’est basé sur l’interface du logiciel libre pour Windows dans le but de refaire l’interface de Pinta, ce qui est plutôt réussi. De surcroît, et c’est là que c’est beau, comme Pinta est codé en GTK+, il peut être installé sur Linux, Mac OS X et Windows ! Ne manque plus qu’aux développeurs de Paint.NET de venir s’associer au projet Pinta, ce afin de créer le Paint.NET ultime, celui qui fonctionnera sur toutes les plateformes 🙂

Le blogueur sur OSnews donne ensuite une technique pour transformer le .rpm original du code compilé en .deb (pour installer simplement le logiciel sur des Debian-based comme Ubuntu par exemple) :

sudo apt-get update
sudo apt-get install alien
sudo alien -k pinta.rpm
sudo dpkg -i pinta.deb

Mais pour être honnête, je ne suis pas parvenu à l’installer de cette façon (la ligne 3 a failé chez moi : il ne trouvait pas pinta.rpm).

En tout cas, je n’ai pas bien compris pourquoi il conseillait de faire ça comme ça, alors que le site de Pitna propose le téléchargement d’un .deb.

Pour ma part, à l’utilisation, je n’ai pas eu de crash intempestif, mais j’ai remarqué un défaut dans l’enregistrement du fichier (on ne peut pas choisir le format, pour l’instant), et pour moi, rien ne s’est enregistré après avoir fait « Save ». Mais ça n’est pas grave, toutes les autres fonctions que j’ai essayé fonctionnaient, et je trouve ça déjà fantastique.

Bravo à Pobst, et longue vie à ce projet !

Un grand merci à Snash sans qui je n’aurais pas vu cette news.

Vous serez peut-être intéressé :

Un commentaire sur ce billet

  1. p4tr1ck dit :

    ’interface du logiciel libre pour Windows<=DANGER paint.net n est plus Libre:
    "You may not modify, adapt, rent, lease, loan, sell, or create derivative works based upon the Software
    or any part thereof. However, certain icons used in the Paint.NET user interface are from or adapted <=licence
    voir complete ici http://paint.net/.&quot; donc paint.net saimal.Donc il faut surtout pas que l auteur de paint.net vienne y mettre ses doigts.Par contre pinta est sous MIT X11 licence donc ça a l air bon :D.je vais tester ça de suite :D.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *