Panasonic quitte Microsoft Exchange pour Lotus Live

[ 2 ] Commentaires
Share

Depuis que Panasonic a annoncé qu’ils allaient basculer de Microsoft Exchange pour Lotus Live, il semblerait que l’année 2010 soit l’année du développement pour la suite Lotus Live, qui a moins d’un an. Cette annonce est loin d’être impertinente, car la firme de Redmond vient de perdre un marché de près de 300 000 employés. Or il y a peut elle a aussi perdu l’infrastructure de la ville de Los Angeles, au profit de Google Apps. Décidément.

La solution SaaS Lotus Live, proposée par IBM, ouvre une alternative très intéressante aux produits concurrents que sont Google et Microsoft. Cette solution est composée de six éléments dont deux dédiés au travail collaboratif : LotusLive Engage et LotusLive Connections. Les échanges de mails sont assurés par LotusLive iNote, alors que les visio-conférences peuvent se faire au moyen de LotusLive Meetings et LotusLive Events.

On pourrait penser qu’il s’agisse d’un coup dur pour Microsoft : deux marchés soufflés par ses deux concurrents, mais pas forcément, car la firme vient de faire part d’un accord avec HP. Donc Microsoft n’est pas en perte de vitesse sur ce marché, mais il commence à être talonné par deux concurrents proposant des offres menaçantes.

Edit de Louis : je me permet de remarquer que Google comme Lotus ont mis en avant une offre *vraiment* en ligne, et pas un « support en ligne » de l’offre client lourd (comme ce qu’à fait Microsoft avec Office 2010). Ces deux types d’offres sont différentes, mais force est de constater que certaines entreprises sont plus intéressées par celle de Google (ou de Lotus, comme on l’a vu plus haut).  De surcroît, il est probable que IBM propose avec Lotus des prix plus attrayants que ceux -plutôt élevés- des licences Microsoft. Ensuite, il faut voir que beaucoup d’entreprises fonctionnent encore sur des versions client lourd de Lotus Notes (par exemple, en France, Air France et la BNP -entre autres- fonctionnent sur Lotus), entreprises qui, je pense, seront d’autant plus enclines à passer sur la version Live de Lotus. Enfin, mais là je m’avance, la raison est peut-être tout autre. Google Apps offre une infrastructure déjà mise en place, et peut-être est-ce la même chose pour LotusLive. Il me semble que Microsoft Office propose aux entreprises de mettre elles-même en place leurs serveurs Exchanges pour les mails, ce qui peut au final coûter plus cher (et amener davantage de problèmes) pour les entreprises n’ayant pas forcément déjà dans leur personnel d’experts dans ce domaine. Encore une fois, je peux avoir écris des bêtises, n’hésitez pas à me corriger via les commentaires.

Vous serez peut-être intéressé :

2 commentaires sur ce billet

  1. lesaintsgeosmois dit :

    lotuslive, google et également zimbra qui fait une bonne percée.

    à suivre avec son rachat par vmware…
    exchange à du soucis à se faire

    RépondreRépondre
  2. JC dit :

    Vu que beaucoup d'entreprises ne sont pas près de passer en Lotus v8.x, je ne suis pas sûr qu'elles migreront de sitôt sur LotusLive. La majorité des boîtes qui utilisent Lotus en sont encore à la v6 ou v7… Pourvu qu'IBM change sa politique de comm' pour Lotus!

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *