Invictus est un beau film, mais pas le plus grand

[ 8 ] Commentaires
Share

Hier, j’ai pu voir Invictus. Je vais donc en faire une petite critique, en rappelant préalablement que je n’ai pas une grande culture cinématographique, et donc que vous êtes fortement invités à remettre en question ce que j’écris. Je rappelle aussi que Invictus est réalisé par Clint Eastwood, et les deux acteurs principaux sont Morgan Freeman (qui joue Nelson Mandela) et Matt Damon (qui joue François Pienaar, capitaine de l’équipe de rugby de l’Afrique du Sud). Le film dûre 2h12, et c’est un film historique (il retranscrit fidèlement les évènements).

D’abord, le synopsis :

En 1994, l’élection de Nelson Mandela consacre la fin de l’Apartheid, mais l’Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour unifier le pays et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela mise sur le sport, et fait cause commune avec le capitaine de la modeste équipe de rugby sud-africaine. Leur pari : se présenter au Championnat du Monde 1995…

Pour ceux qui ne l’ont pas vu : la bande annonce en VO :

Ensuite, ma critique :

Le film est un beau film. Extrêmement bien joué : Morgan Freeman et Matt Damon ont pris l’accent Sud Africain, ce qui, je crois, n’est vraiment pas simple. Les plans sont beaux, la musique est belle.  Le scénario vaut le détour, et les deux acteurs principaux ressemblent à s’y méprendre aux vraies personnes (Mandela et Pienaar). Voilà pour les bons points.

En ce qui concerne les mauvais points : j’ai trouvé quelques lenteurs dans le match de la finale de la coupe du monde (on perd le rythme du reste du film). La mise en scène reste très correcte, mais cela n’est pas à mes yeux le meilleur des films que j’ai vu (enfin ça reste le meilleur Clint Eastwood à mes yeux, n’ayant pas du tout aimé Million Dollar Baby et Impitoyable, et n’ayant pas été complètement convaincu par Mytic River. Mais peut-on réduire la filmographie de Clint Eastwood à quatre films ? Je ne pense pas.). Les couleurs ne me sont pas parues superbes, et surtout, il y a de très gros clichés (Eastwood power). Mais j’aime bien ce genre de clichés, donc cela ne me gène qu’à moitié. Clichés ? Oui : le film est sur le racisme blanc/noir, et donc forcément, Clint Eastwood ne s’est pas privé de filmer en gros plan des blancs serrant dans leurs bras des noirs (et l’inverse). Pas sûr, malheureusement, que la réalité ait été jusque là le jour de la coupe du monde, mais l’image est belle quand même 🙂

Bon, pour le reste, et c’est là que ça devient intéressant :

Invictus met en scène une réconciliation nationale par le sport. C’est exactement le sujet que j’ai eu la malchance d’avoir au bac en histoire-géo, mais sur la Coupe du Monde de FootBall en 98 : réconciliation nationale également, mais en France. Si mes souvenirs sont bons, la France avait connue une belle ambellie du moral des ménages juste après, une espèce d’effet Coupe-du-Monde, un dopant temporaire pour l’économie française, mais aussi pour l’état social de la France (je vous laisse faire la comparaison avec la situation sociale actuelle).

Donc les grandes victoires sportives (via des sports « connus », comme le Foot, le Rugby, mais aussi -on prends ce qu’on peut- le basket ou le HandBall) permettent d’améliorer la situation sociale et économique du pays gagnant. Les hommes et femmes politiques l’ont bien compris, et c’est pourquoi ils n’hésitent pas à investir dans le sport quand ils sentent qu’il y a la possibilité d’accompagner ou de contribuer à une réussite sportive.

Vous serez peut-être intéressé :

8 commentaires sur ce billet

  1. PiGui dit :

    Je n’ai pas (encore) vu Invictus mais comme le dit Trux, je pense que tu as loupé quelque chose en n’ayant pas vu Gran Torino. Un très beau film sur la tolérance que je recommande vivement 🙂

    RépondreRépondre
  2. Trux dit :

    Bon bah puisque tout le monde dit que c'est bien, je pense que je vais pas tarder à y aller 😀
    Mais sinon, c'est vrai que t'as manqué deux trois trucs de Mr Eastwood ( de tête je dirais Gran Torino, Lettres d'Iwo Jima et Mémoires de nos Pères ).

    RépondreRépondre
  3. Pierre dit :

    Je n'ai pas (encore) vu Invictus mais comme le dit Trux, je pense que tu as loupé quelque chose en n'ayant pas vu Gran Torino. Un très beau film sur la tolérance que je recommande vivement 🙂

    RépondreRépondre
  4. Louis dit :

    Ouai, faut que j'aille voir Gran Torino, mais l'histoire ne m'emballait pas beaucoup… EN tout cas, si tout le monde dit que c'est propre, mais faire un petit coup de TPB 🙂

    RépondreRépondre
  5. Loic dit :

    « …Morgan Freeman (qui joue Nelson Mandela) et Matt Damon (qui joue François Pienaar… »
    tu es sûr que c'est pas Matt Damon qui joue Nelson Mandela 😛

    RépondreRépondre
  6. eomer dit :

    J'ai bien aimé le film: l'histoire est belle et les scènes de rugby sont époustouflantes de réalisme. De plus, Morgan Freeman ressemble bcp à Mandela.
    Je trouve cependant anormal que le rôle de Morné du Plessis passent soit autant occulté: on a l'impression que tout se décide entre Mandela, Pieenar et Luyt.

    Et puis, comment peut on oublier les largesses arbitrales dont ont bénéficiés les Springboks ? Est ce un hasard si la demi-finale de Durban face à la France est le match le plus rapidement expédié par Clint Eastwood ? Lui a t'on fait remarquer qu'il vaudrait mieux ne pas réouvrir le dossier Derek Bevan ? Lorsque Mandela pose la question « Comment battre les All-Blacks ? », on s'attend à ce que Luyt lui réponde « avec un bon laxatif dans le jus d'orange… ».
    Quant au pilote du 747 qui modifie son plan de vol au dernier moment, c'est du cinema: ce survol du stade (à une altitude bien plus élevée) était prévu plusieurs jours à l'avance.

    RépondreRépondre
  7. Mandela dit :

    Etant sceptique sur le survol du stade par un 747, j'ai fait une recherche sur Internet. On peut y voir le survol (à basse altitude):
    http://www.myvideo.co.za/video/1995-rugby-world

    Par contre je suis d'accord avec eomer sur le fait que cette « petite » modification de plan de vol a été prévue de longue date.

    Par contre je me pose la question sur le fait que les springbox visitent la prison de Mandela sur Robben island.

    RépondreRépondre
  8. Louis dit :

    Je pense que c'est possible, dans la mesure où le scénario du film est calqué sur des faits réels.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *