Triple Play à 20 euros par mois par Free et Alice : un constat bizarre

[ 4 ] Commentaires
Share

Je viens d’apprendre que l’offre de Triple Play à 20 euros par mois de Free/Alice (appelée « AliceBox Initial ») n’aurait pas rencontré le succès escompté… En effet, il n’y aurait eu que quelques milliers de nouveaux abonnements sur cette offre depuis son lancement. Je rappelle que cette offre est en quelque sorte un triple play allégé, car il n’offre pas de magnétoscope numérique, pas d’appels illimités vers autant de pays étrangers que pour l’offre Free classique, et un bouquet de chaines TV moins large.

AliceBox Initial

Pour tout vous dire, je suis très sceptique quant à cette annonce. Elle m’étonne beaucoup. D’une part parce que l' »AliceBox Initial » intéresse pas mal de monde (après le petit sondage que j’ai fait autour de moi sur des abonnés Free), et donc qu’il ne présente pas in situ d’élément dissuasif d’abonnement. Pourquoi, alors, très peu de mon de aurait souscrit ? La période de Noel ? Non, peu probable. Le manque de visibilité ? Non, pas plus, l’offre est très visible sur la home de Alice.

Au contraire, je crois que le problème est ailleurs : l’offre n’est pas souscrivable en ligne. De nombreux consommateurs l’ont rapporté dans les commentaires du billet que j’avais fait sur la question : Free rabaisse le prix du Triple Play avec un forfait à 20 euros chez Alice. J’ai refait le test ce matin, et il est vrai que je n’arrive pas à aller plus loin et à savoir si je peux bénéficier de l’offre par rapport à mon lieu d’habitation. Je me permets donc de mettre sous couvert d’une interface mal faite le fait que peu de gens soient parvenus à s’inscrire, et donc que l’offre n’ai finalement pas reçu beaucoup d’abonnements, ce qui a entrainé Maxime Lombardini à penser qu’il n’y avait pas d’attente ni de réel « besoin » pour ce produit…

Pour dire tout à fait vrai, je trouve que c’est un peu gros. Même si l’on admet que tous les gens qui se sont plains sur ce blog ne savaient pas se servir du site d’Alice, même si on admet que moi non plus, je ne sais pas m’en servir, je trouve malgré tout bizarre que si peu de monde ai souscrit à l’offre, pourtant 33% moins cher que la concurrence ! Les « défauts » de l’offre n’étant pas franchement gênants (pour ma part, j’ai assez de chaines avec celles de la TNT incluse dans ma TV, je n’enregistre pas d’émissions ou de films sur ma box et je n’appelle jamais hors de France), il y aurait dû y avoir un engouement plus visible.

J’en viens donc à me dire que l’erreur est tellement grosse (une offre à laquelle on ne peut pas souscrire, ça me semble un peu gros pour ne pas être repéré), qu’elle a dû être « pensée » à un moment. « A qui profite le crime », allez-vous me dire ? Pour être franc, je ne sais pas. Je ne vois pas où est l’intérêt. Alice (et donc Free) a du occasionner pas mal de déception chez les clients, quand ceux-ci ont vu que l’offre n’était pas accessible, donc je ne vois pas vraiment ce qu’ils auraient pu y gagner. La seule solution qui me vient à l’esprit, c’est celle du coup de pub gratuit (annoncer une offre à 20 euros pour concurrencer Numericable), suivi par du vent (pas de mise en pratique des belles annonces, mais on s’en fout, les clients arrivent du la home de Free).

Si vous avez une meilleure solution, je suis, comme toujours, preneur.

Vous serez peut-être intéressé :

4 commentaires sur ce billet

  1. lamblin dit :

    Les 40 € de frais d'activation sont quand même dissuasifs : il faut donc 4 mois pour amortir le changement d'opérateur. On compte en plus :
    – les merdes liées à ce genre d'aventure (je n'ai jamais eu une mise en service sans encombre…)
    – la perte de certains services utiles comme un boîtier déporté pour la TV (qui a sa prise téléphonique à côté de sa TV ?)
    – les prix des appels vers les mobiles très compliqués à comprendre (ça existe encore les heures creuses ?) et chers en tenant compte des frais de connexion (qui s'apparentent à du racket sachant qu'on tombe souvent sur les messageries)
    – la hotline à 34 cts la minute
    – les 45 € de frais de résiliation si le nouvel opé ne plait pas
    – les 12 mois d'engagement
    – l'impossibilité de souscrire en ligne (ou alors on est tous manchots)

    En voyant ça, j'ai beau y réfléchir, je ne vois pas qui peut être séduit par cette offre hormis les quiches en finances et probabilités de base et les hackers ayant un accès root sur 99 % des bécanes de la planète (faut au moins ça à mon avis pour inscrire un nom dans leur base de donnée pour cette offre)

    Pour un coup Free s'est bien foutu de la gueule du monde avec cette offre…

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    Lamblin : Les arguments que tu donnes sont justes, mais dis-toi que la large majorité des clients sont des monsieur-toutlemonde, et ne connaissent pas les déboires que tu as listées (ils les découvrent). Ils pensent que tu as autant de déboire entre deux offres, et donc prennent la moins cher… si ils y parviennent.

    RépondreRépondre
  3. lamblin dit :

    Je hais Madame Michu…mais grâce à elle on se marra bien quand les premiers courriers de l'HADOPI lui seront envoyés alors qu'elle ne sait même pas ce qu'est le « Pire-toux-Pire »…

    Je suis déjà loin…

    Plus sérieusement je prends la pleine mesure de tes propos chaque fois que je passe faire un tour chez mes parents…on ne peut pas être bons partout, eux ils savent écrire à la plume ! (enfin je crois)

    RépondreRépondre
  4. francois dit :

    C'est vrai pour moi c'était un coup de pub peut être pour décrocher la 4eme licence de la téléphonie mobile.

    Dommage ca aurait probablement intéressé beaucoup de monde et aurait permis de mettre à la portée de presque tous l'accès à la toile

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *