Samsung et Google s’allieraient pour lancer les eBooks E6 et E101

[ 1 ] Commentaire
Share

Le livre électronique est un marché en pleine explosion, preuve en est l’édition 2010 du CES où il occupe une place très importante : Kindle, Kindle DX, Sony Reader, mais par extension toutes les tablettes internet tactiles sont également des prétendants pour développer ce marché. L’événement est l’occasion pour les constructeurs d’annoncer leurs nouveautés et nouveaux partenariats, à l’image de Samsung qui vient de rendre public deux nouveaux terminaux en partenariat avec Google et ses fonds bibliographiques numériques. Ces appareils, le E6 et E101 sont équipés d’une dalle monochrome dont l’affichage est géré par un système d’encre électronique et qui permet la saisie d’annotation, à l’aide d’un stylet magnétique, sur les livres.

Le Samsung E6

(Image CrunchGear)

Le Samsung E6 est un eReader de 6 pouces de diagonale, monochrome, avec clavier physique, et vendu environ 400 dollars.

Le Samsung E101

Le Samsung E101 est un eReader de 10.1 pouces, monochrome également, sans clavier physique (mais c’est un slider), et vendu environ 700 dollars.

Quelles perspectives ?

La différence entre les deux modèles E6 et E101 concerne principalement la diagonale des dalles : 6″ pour le premier contre 10″ pour le second. Les deux terminaux possède un module WiFi, pour assurer la connexion et le téléchargement de contenu sur Google Books. Par ailleurs le port USB qui équipe les deux terminaux permet de d’ajouter son propre contenu à celui téléchargé depuis Google Books. Côté formats pris en charge, Samsung a annoncé la prise en charge des formats Epub, PDF et TXT. Côté prix, Samsung annonce un prix de 399$ pour le E6 et 699$ pour le E101. Si ces prix vous paraissent plus élevés que ceux pratiqués par les autres acteurs du marché (300$ pour le Kindle dans sa version de base), c’est principalement en raison de la fonctionnalité d’annotation des livre dont nous avons déjà parlé (ci-dessus). Ces petites différences entre les appareils seront certainement les seuls moyens de différencier les offres des constructeurs, dans un marché plutôt homogène.

Edit de Louis : Pour ma part, je remarque que Google est partenaire avec un constructeur pour lancer un produit électronique. Cela n’est pas sans rappeler le Nexus One, ou également les futurs prototypes de GPS incluant Google Maps Navigation. Je m’attend donc à une longue collaboration (et un fort investissement de Google dans ce domaine), ce afin, certainement, de populariser sa plateforme de livres électronique, mais également d’arriver à une rentabilisation de celle-ci.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *