Youtube Feather, version light de Youtube

Donnez votre avis !
Share

YouTube veut contenter tous le monde, les connexions haut-débit comme bas débit et ainsi s’assurer de la diffusion la plus large possible de leur service. Le plus célèbre site de partage de vidéo en ligne a donc décidé de lancer un tout nouveau service : « Feather » (qui veut dire « plume » dans la langue de Shakespeare), dont la finalité est d’améliorer le temps de chargement des vidéos, pour qu’elles soient partagée avec le plus grand nombre de personnes. L’idée c’est que les connexions bas débit puissent elles aussi profiter du service de partage de vidéo. La cible de cette nouveauté ? Clairement les pays en développement, dont la connexion est loin d’être aussi rapide que dans nos contrées dites « développées ».

Youtube with Feather and Without Feather

YouTube Feather, disponible en version Bêta, facilite donc l’affichage des vidéos pour les connexions bas-débit. Comment font-ils ? Ils on tout simplement limité la qualité vidéo à une résolution de 320 pixels de large (le mode standard), accompagné d’une épuration du reste de la page. Les secondes gagnées via ce stratagème, relativement simple, comptent énormément, car il faut se rendre à l’évidence qu’à l’heure actuelle, que l’on habite New-York, Paris ou Bamako quand on veut regarder une vidéo, on n’accepte pas (ou peu) d’attendre.

Avec Feather, YouTube prend un nouveau tournant dans sa stratégie. Le service s’était en effet beaucoup focalisé jusqu’à présent, sur les connexions haut-débits, en s’attachant à améliorer sans cesse l’expérience utilisateur, au moyen de nouvelles fonctionnalités. Un rapide récapitulatif des annonces faites par YouTube depuis 2008 suffit à le démontrer. Cette année là, le service avait non seulement autorisé la mise en ligne, pour les membres partenaires enregistrés de films complets, mais avait aussi annoncé le lancement du mode HD. Pour ensuite lancer en 2009, un mode Full HD, 1080p. YouTube a donc ainsi plutôt bien manœuvré, en préparant avant tout le terrain dans les pays développés bénéficiant de connexion haut-débit, et qui représentent son principal marché, avant de se pencher sur les bas débits. Sa position auprès des connexions haut-débit confortée, le service a donc tout le loisir de s’occuper de développer sa position auprès des pays en développement.

Édit de Louis : J’ai utilisé cette version Feather, et, bon, je ne vois pas bien ce qu’elle apporte. En effet, je ne suis pas sûr qu’un allègement de la page en terme de fonctionnalités allège beaucoup le poids de celle-ci. J’entends par là que ça n’est pas parce qu’on enlève tout le Javascript d’une page (et donc tous les petits gadgets qui rendent la navigation interactive), que la page, et surtout la vidéo, vont arriver plus vite. Je rappelle qu’une page web fait moins de 100ko en moyenne, et qu’une vidéo fait en moyenne plusieurs Mo en qualité basse. Soit donc 10 fois plus. Je ne vois donc pas l’intérêt de gratter des miettes sur moins de 10% de la taille de la page. Cela dit, Google fait en ce moment beaucoup de mouvement autour du web plus rapide. Il aurait donc été louche qu’ils ne se bougent pas à ce niveau pour le service Youtube.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *