CrunchPad : la tablette Internet de Techcrunch ne sortira finalement pas

[ 2 ] Commentaires
Share

Michael Arrington, fondateur de Techcrunch, développait avec l’aide d’associés (la société Fusion Garage) une tablette internet tactile, très prometteuse : la CrunchPad, dont on a déjà parlé plusieurs fois ici. En effet depuis près d’un an et demi l’avenir de cette tablette s’annonçait rayonnant, les investisseurs étaient présents en nombre suffisant, et 1000 modèles de pré-séries étaient en route. Un prix, 300$, et une date de sortie, en début d’année prochaine de cette tablette avaient même été avancés.

tablett_crunchpad_techcrunch

Pourtant il semblerait qu’aujourd’hui le projet soit au point mort. Deux faits a priori indépendant sont probablement à l’origine de la suspension du projet. Suite à un souci technique, un problème lié à l’écran capacitif de 12″, la date de sortie du CrunchPad avait été reportée. A la suite de cet événement, l’initiateur du projet, Michael Arrington, en cherchant à en savoir plus sur ce problème technique, a appris que les actionnaires de la société partenaire Fusion Garage voulaient court-circuiter le webzine Techcrunch du réseau de diffusion de la tablette.

Pour éclaircir les faits, je ne ferai que vous citer le fondateur de Techcrunch, qui résume parfaitement la situation : « C’est comme si Foxconn, qui a construit l’iPhone, annonçait à Apple quelques jours avant son lancement qu’ils préfèrent vendre l’iPhone directement sans passer par Apple ». Vous l’aurez compris : il est inconcevable pour Techcrunch que la tablette CrunchPad se vende en dehors (exclusivement) du webzine. Vous comprendrez donc que dans ces conditions le projet soit gelé aujourd’hui.

La tablette internet CrunchPad tombera-t-elle dans l’oubli et ne sera jamais commercialisée ? C’est le pessimisme qui domine face à cette question. Il y a en effet une telle imbrication entre Michael Arrington et Fusion Garage, en ce qui concerne la détention de la propriété intellectuelle, qu’il est presque impossible aujourd’hui d’y voir clair. D’autre part si Fusion Garage voulait tout de même sortir la tablette, la société serait obligée de la renommer, car la marque « CrunchPad » serait la propriété de Michael Arrington (via l’entreprise TechCrunch, si j’ai bien compris). Elle ne peut donc la sortir telle quelle, car le désaccord du créateur de Techcrunch ne fait pas le moindre doute.

Vous serez peut-être intéressé :

2 commentaires sur ce billet

  1. Ca ne m’étonne que trés peu quand on voit ce qu ‘estdevenu le blog Techcrunch france!

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *