Airbus A380 Air France : Premier vol commercial !

[ 3 ] Commentaires
Share

Je fais ce billet pour les passionnés (et ils ont été nombreux à venir sur ce blog à chaque fois que j’ai parlé de l’A380), pour relayer les photos de Renaud Clavier, qui a eu la chance de prendre le premier vol commercial de l’A380 d’Air France. Il a fait quelques photos, que je me permet d’inclure dans mon billet ci-dessous.

Airbus A380 Air France Roissy CDG (10)

Airbus A380 Air France Roissy CDG (13)

Airbus A380 Air France Roissy CDG (14)

Airbus A380 Air France Roissy CDG (15)

Airbus A380 Air France Roissy CDG (7)

La galerie complète :

A la base, Renaud Clavier à publié ses photos sur sa page Facebook.

Je me permet également de relayer le superbe et très complet billet de MrBoo sur la question :

Je vous avais promis d’écrire sur autre chose que de sombres histoires de configuration de serveur, parlons un peu de l’A380 ;)

Il y a quelques jours, par curiosité, j’ai regardé un reportage sur l’ensemble du processus de création de cet avion hors norme.
On y découvre une course après la montre qui a durée une dizaine d’années, pour concevoir de nombreux systèmes jamais imaginés jusqu’à présent.
En voici quelques exemples impressionnants :

La norme de l’aviation civile impose de pouvoir évacuer un avion en moins de 90 secondes.
Pour faire passer le test à l’A380 il a donc fallu le faire avec 870 personnes, ne savant pas pourquoi elles étaient là, le tout plongé dans le noir :

Pour la petite histoire, le Boeing 747 avait nécessité 150 secondes pour son premier test avec 560 passagers (dont un s’est cassé la jambe)

Pour déplacer un tel monstre il faut des réacteurs ultra puissants et fiables, et c’est Rolls-Royce qui s’y est attelé.
Toujours pour des questions de sécurité il fallait que les réacteurs puissent perdre une de leurs palles en étant à pleine puissance.
Cet accident extrêmement rare ne devait pas entrainer la destruction du réacteur (imaginez l’énergie que représente un « morceau » de métal éjecté à de telles vitesses) :

Ils lui ont également fait avaler des poulets congelés, du sable et de l’eau (burps)

Un dernier pour la route 😉
Atterrir c’est bien, s’arrêter c’est mieux : il a donc fallu concevoir et tester un ensemble pneumatiques + freins capables de faire passer de 320 Km/h à 0, en 1000 m, un avion de 560 tonnes.
Let’s go :

Beaucoup d’autres défis techniques ont été relevés par Airbus et ses sous-traitants, beaucoup d’informations disponibles sur la fiche Wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Airbus_A380

Vous serez peut-être intéressé :

3 commentaires sur ce billet

  1. figatellus dit :

    « La norme de l’aviation civile impose de pouvoir évacuer un avion en moins de 90 secondes.
    Pour faire passer le test à l’A380 il a donc fallu le faire avec 870 personnes, ne savant pas pourquoi elles étaient là, le tout plongé dans le noir : »

    Bien sur que si les personnes savent pourquoi elles sont là, il suffit de voir tout le monde applaudir ,et bien sur que si l équipage sait qu’une moitié des portes est HS, tout personnel naviguant connait les conditions nécessaires à l’obtention du certificat de navigabilité…..

    RépondreRépondre
  2. benoit dit :

    bonjour.
    juste un petit mot pour vous signaler une petite erreur dans le titre de votre post.
    désolé mais le premier vol commercial aura lieu le 23 novembre. étant donné que la date à l’heure ou je vous écrit est le 14 novembre, je ne voit pas comment cela est possible.
    cordialement. 🙂

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *