Achat d’un serveur clef-en-main chez 1and1

[ 33 ] Commentaires
Share

Bon, il fallait que j’en fasse un billet (mais j’ai du boulot en ce moment, notamment au niveau de mes études) sur l’actu « technique » d’AbriCoCotier (le blog que vous lisez présentement, en fait). Donc comme les lecteurs de longue date le savent, je suis depuis le début chez 1and1, hébergeur pas mal décrié un peu partout, mais pour lequel je n’ai jamais eu vraiment à me plaindre (« jusqu’au jour où… » m’a-t-on répondu avec humour 🙂 ). Or, depuis longtemps, je me plaignait des lenteurs d’accès au blog (lenteurs relatives, mais au delà d’1s30 je commence à m’énerver). Donc il me fallait une plus grosse offre. Oui, mais je n’ai pas (il faut bien l’avouer) les connaissances nécessaires pour administrer un serveur, tout en le protégeant contre les diverses attaques classiques sur le web (il faut bien savoir qu’il est fréquent que les serveurs sur le web soient soumis à des attaques diverses).

serveur_dedie_1and1_clef_en_main

Donc j’ai décidé de casser ma tirelire (ou de sortir ma carte bancaire, plus précisément, hein), pour me payer un serveur dédié clef-en-main. Soit la première offre en dédié chez 1and1 (le dédié M, parce que le S n’est pas accessible quand on fait une migration à partir d’un mutualisé), coûtant à peu de choses près 47€ TTC/mois. Gloups. Comme je ne suis salarié de rien à l’heure actuelle, je pense que je vais trouver un partenaire ou un programme rémunérateur pas trop gênant afin de pouvoir rentrer dans mes fonds (dans pas trop gênant, j’entends : pas plus gênant que l’état actuel des choses. Rassurez-vous, pas question que ce blog devienne une guirlande de noël publicitaire).

Pour le reste : la migration s’est faite très proprement par 1and1 (je n’ai pas eu à gérer la migration DNS), même si je les ai appelé deux fois pour avoir des précisions sur la procédure (remarque : j’avais qu’à lire les instructions, c’était écrit noir sur blanc). Leur SAV est à mes yeux très correct : temps d’attente très court, gens compétents au tel. Je suis content.

La migration de la BDD (qui fait un peu plus que 2 Mo, donc trop grosse pour PHPMyAdmin) m’a posé pas mal de problèmes : pas réussi à utiliser le script PHP fournit par 1and1, pas non plus réussi à me connecter en SSH sur ma machine (là je sais vraiment pas où je me suis gourré…), donc j’ai fini par utiliser l’outil BigDump, qui est franchement très bon. En fait, la migration de la BDD est nécessaire, car 1and1 ne migre pas la BDD que l’on utilisait avant sur son mutualisé, mais nous donne deux semaines pour la migrer nous-même sur le MySQL de notre serveur, après quoi ils suppriment la BDD que l’on avait avec le mutualisé. Je ne leur en veux pas : c’est correct, et bien plus rapide comme ça.

Donc au final, la BDD est en local sur le serveur désormais, et le site aussi. L’avantage de cette offre, c’est qu’elle protège correctement ceux comme moi qui ne seraient pas capables de se protéger eux-même (car pas de connaissances suffisantes), mais du coup, on ne peux pas aller très loin dans la personnalisation de son serveur. Dans personnalisation, j’entends par exemple la création d’un ramdisk, afin de mettre le cache en RAM, afin que les accès soient encore plus rapides. En fait, pour être plus clair : l’accès à une page d’un blog se fait en trois étapes (en gros) : la génération de la page + l’accès aux données du site stockées sur le disque dûr + l’envoi de la page. La mise en cache des pages permet de supprimer l’étape de génération de la page (mais par défaut, le cache est mis sur le disque dur). Reste donc les deux dernières. La création d’un ramdisk (et la configuration du plugin de cache pour qu’il stocke le cache sur le ramdisk) sont des évolution très intéressantes, car elles permettent de ne plus toucher au disque dûr (au moins pour les pages déjà en cache). Quand on sait que l’accès à des données sur le disque dur est 52000 fois plus long (on parle de temps d’input/output) que le temps d’accès à la RAM, on comprend aisément que la mise en RAM du cache permettrait de gagner beaucoup de temps. De surcroît, cela soulagerait pas mal le disque (qui travaillerait moins, donc durerait plus longtemps à priori).

Pour le reste : je compte progressivement (et sur mon temps libre, ça veut dire que c’est pas demain la veille) ajouter un certain nombre d’applications web en libre service sur ce serveur. J’ai déjà les noms de domaines, j’ai quelques idées, mais j’ai pas encore les scripts propres (ce serait trop simple). Il faudrait aussi que je refasse le design du blog, parce que là, je reconnais aisément qu’il pique les yeux.

Si vous avez des idées, des questions sur ce que j’ai écrit ci-dessus, n’hésitez pas, je lis tous les commentaires.

Vous serez peut-être intéressé :

33 commentaires sur ce billet

  1. 1001portails dit :

    Vous avez pas essayé d’heberger votre machine chez vous ?
    Avec une bonne ligne ADSL dégroupé , 1 mo de bade passante suffit, même pour 10000 visiteurs/jours (ce n’est que du web, pas de la vidéo) ..
    Pour 47€/mois, en 6 mois vous avez un bon serveur sous Unix/ubuntu ..
    Et c’est excellent pour apprendre Unix …. C’est très facile , à mon avis le même boulot que pour administrer à distance un servuer chez « mois-un & moins-un » et 0euros pour le porte monnaie.

    moi (bon j’ai la fibre optique chez moi) et mon site http://www.1001portails.com (et autres) c’est ce que j’ai fait … et cela marche très bien .. (je l’avais fait avant également avant an ADSL, et mes visiteurs avait bien augmenté) … Pour le référencement , google aime bien les IP uniques, et à mon avis booste leur référencement (plutot que les sites hébergés, même sur des serveurs dédiés) ..

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    @1001portails : Oui, vu comme ça, c’est vrai.

    MAIS : je n’ai pas chez moi de connexion correcte, et surtout de connexion viable (la mienne saute très souvent, et chez mes parents, c’est pareil). De surcroît, j’ai l’habitude de tout éteindre (électriquement) quand je m’en vais de chez moi (soit tous les week-ends), donc cela poserait problème.

    Votre solution m’a déjà été conseillé par quelqu’un qui l’avait mis en place chez lui, et il s’en sortait effectivement très bien niveau performance.

    RépondreRépondre
  3. 1001portails dit :

    Oui, les vacances cela pose problème électriquement, mais on y arrive .
    Moi , j’ai eu des soucis en vacances , mon serveur s’est planté , et je ne comptais surtout pas revenir .. bon , j’ai eu 3 jours sans , mes visiteurs ont été indulgents , et google ne m’a pas référencée …
    Non, si vous êtes dans une zone dégroupé, (vous ou vos parents) , cela vaut le coup de changer de fournisseur d’accès (Free donne une IP fixe, idéal pour un serveur).
    Bref 47€ x 12 = 564 € , cela fait une belle machine tous les ans … 2 machines en 2 ans …
    Bref, c’est un conseil , pour vous ou pour vos visiteurs , ou pour l’avenir (puisque l’on est TOUS censé avoir la FIBRE optique partout en France, d’ici les 5 ans à venir )

    RépondreRépondre
  4. Louis dit :

    @1001portails : Oui, si j’ai la fibre, il faudra que j’y réfléchisse. Mais je dois aussi avouer que j’aime l’idée que le serveur soit en RAID, qu’il soit dans un endroit prévu pour les problèmes d’incendies, qu’il soit alimenté par de l’électricité correctement gérée, qu’il soit sur une fibre, bref : tout ce que je ne suis pas capable de fournir à l’heure actuelle, même avec de gros moyens…

    RépondreRépondre
  5. 1001portails dit :

    – RAID ? Une bonne sauvegarde toute les semaines, ou tous les jours, et 1 journée de travail pour remonter le serveur suffit en cas de plantage .. (pour un blog, s’il est bien référencé, google se charge des sauvegardes en cache 🙂 )
    – Problèmes d’incendies ? ohh, pas plus que votre station de travail (mon serveur est un pc de bureau, allumé 24/24h depuis 2 ans …. oui, il chauffe en été, cela le fait planter, rien de grave )
    – Ok , si c’etait pour un site web de commerce électronique , ok je serais + attentif, mais une coupure de 24heures , c’est pas grave ..
    -Juste L’incendie pour la sécurité, j’y crois pas … Dans ce cas, je ferais également attention mon réfrigérateur qui est aussi allumé 24/24h

    RépondreRépondre
  6. Thibault dit :

    Tu as accès à la machine via SSH ou tu as une interface d’administration ? (Par curiosité).

    RépondreRépondre
  7. Louis dit :

    @Thibault : Non, pas d’interface (à part l’interface du compte 1and1 qui est la même que celle que l’on a avec un serveur mutualisé), mais la connexion SSH (mais j’arrive pas à m’y connecter…).

    RépondreRépondre
  8. Thibault dit :

    Ah c’est étrange ça !
    Je te demande si tu as vérifié le login/mdp…
    Mais as-tu bien vérifié le port (qui parfois change par mesure de sécurite, après je ne connais pas les habitues de 1&1) ?

    RépondreRépondre
  9. Louis dit :

    Ben de toute façon, j’ai suivi exactement la procédure de 1and1 (en utilisant PuTTY), et en donnant les login/mdp correspondant, mais ça n’a jamais fonctionné.

    Donc je me demande si l’accès SSH est configuré par défaut sur ce serveur, où bien s’il faut le demander/mettre en place, parce que je crois vraiment avoir tout fait correctement.

    RépondreRépondre
  10. Thibault dit :

    Ca serait intéressant de demander.
    Moi perso, je ne pourrais plus me passer d’un accès SSH 😉

    RépondreRépondre
  11. Farid dit :

    bonjour @louis ,

    concernant le backup des bd mysql , j’aimes bien ce script mysqldumper

    http://www.mysqldumper.net/

    comme beaucoup je suis impatient que la fibre optique se démocratise

    cordialement

    RépondreRépondre
  12. Thibault dit :

    Très très intéressant ton commentaire…
    Je dispose d’un dédié mais j’ai aussi accès à un mutualisé pour lequel je me demandais comment faire des backup réguliers en MySQL. Car effectivement si sur un dédié on peut facilement le faire avec des scripts bash pour backup les fichiers ou les dbb c’est « moins » friendly sur un mutualisé.

    Je vais tester ça très bientôt !

    RépondreRépondre
  13. Farid dit :

    mais de rien Thibault , avec toutes les infos que Louis nous sert c’est la moindre des choses , bon test ;o)

    RépondreRépondre
  14. Louis dit :

    @Farid et @Thibault : Merci à vous deux pour vos commentaires. Effectivement, MySQLDumper a l’air très propre, j’essaierai ça à l’occasion !

    RépondreRépondre
  15. darakk dit :

    Merci pour ce petit retour sur ta migration, je suis dans le méme cas actuellement.. et la migration des db mysql me pose aussi probléme.
    Je vais tester BigDump… j'espere que ça va aller 😉
    Sinon, pour ton financement, pourquoi avoir mis une image de l'offre 1and1 sans avoir utilisé le programme de partenariat?

    RépondreRépondre
  16. Louis dit :

    Heu, parce que je n'aime pas trop ces liens sponsorisés cachés. Je veux que les lecteurs de ce blog sachent que je ne me fait pas de beurre sur les différents lien que je place dans mes billets.

    RépondreRépondre
  17. darakk dit :

    Affaire de gout je pense, perso je préfère ce genre de lien sponsorisé qui ne défigure pas la page de ton blog et qui est en rapport avec le sujet plutôt que le placard Adsence que tu as en haut de ton site.

    RépondreRépondre
  18. djib's dit :

    Bonjour,

    Je suis en mutualisé chez 1&1, et mon site arrive à saturation aux niveau des performances.
    Je souhaite prendre la même offre que toi (47euros) clé en main.
    Cela fait presque 6 mois que tu as migré, et j’aimerai savoir si depuis tout se passe bien pour toi

    Performances? connexion SSh ? comment ca se passe dans l’admin (est-ce la même chose que pour le serveur mutualisé?)?

    je ne connais rien à linux

    merci d’avance pour tes réponses

    Djib’s

    RépondreRépondre
  19. Thibault dit :

    Pour avoir testé successivement les deux, je pense pour ma part qu’il vraiment quand même avoir une notion minimum sur l’administration des systèmes unix si l’on souhaite investir dans un dédié. Il faut bien se dire que dans le cas d’un hébergement mutualisé il s’agit d’une « grosse machine » sur lequel vous êtes à « plusieurs ». Le serveur dédié est « une machine » sur lequel tu seras « tout seul ».

    Ce sera donc à toi de l’administrer et de la gérer. Tu devras te soucier un minimum de sa sécurité. Notons que par exemple chez OVH si une faille de sécurité est détecté sur ton dédié, il est arrêté et tu reçois un email te demandant de le régler. Mais en en aucun cas l’assistance t’aidera sauf avec frais supplémentaires !

    Dans le cas d’un dédié, tu n’auras donc pas de pannel d’administration pour gérer tes bases de données SQL, ou la configuration de ton Apache etc. A toi de te débrouiller.

    RépondreRépondre
  20. Djib's dit :

    merci pour ta réponse.

    mais il n’y aura même pas phpmyadmin ?

    Sil il y a pas d’aide alors quelle est la différence avec un serveur dédié normal et un serveur dédié clé en main ?

    RépondreRépondre
  21. Louis dit :

    @Djib’s: Thibault l’a très bien expliqué.

    Sur un dédié auto-administré, tu es comme sur un mutualisé, avec ton panel d’aministration, tu as mysql et phpmyadmin d’installé, bref, comme sur un mutualisé (mais en plus puissant potentiellement car tu es tout seul).

    Sur un dédié normal, là on te le livre avec… rien du tout à part l’OS. Donc a toi d’installer Apache, MySQL, PHPMyAdmin, PHP, etc etc etc.

    RépondreRépondre
  22. Thibault dit :

    @Louis: Il faut aussi avoir à l’esprit (pour avoir testé à mes débuts) que lorsque l’on a un problème avec son dédié. (Là je parle de mon expérience OVH). J’ai reçu un email automatisé me disant que mon serveur dédié avait été « désactivé » car il présentait une anomalie que je devais régler pour pouvoir le relancer.

    Aucune information ou détails sur le pourquoi du comment !

    Et quand bien même vous envisageriez la possibilité de verser de l’argent pour que l’on vous arrange le problème. Le plus souvent ils copient les données et format l’ensemble du serveur. Perte de temps minimale.

    Bref, je conseille fortement un serveur dédié si tu en as les moyens et l’envie ! Mais il faut bien garder à l’esprit que ce n’est pas toujours évident au début ! Pour te donner un parallèle, administrer un serveur dédié sous Unix ça passe par beaucoup via le SSH ce qui ressemble fortement au MS-DOS de Windows en termes de « user friendly » http://www.skullbox.net/ssh/ssh1.gif !

    Pour installer phpmyadmin, il suffirait d’une commande pour un serveur dédié ubuntu, debian : apt-get install phpmyadmin. Bref, rien de compliqué : à toi de voir si tu veux prendre le temps de faire des recherches et de te documenter. ^^

    Je sais pas si je vais trop loin… On voit bien que c’est une domaine qui m’intéresse lol 🙂

    RépondreRépondre
  23. Djib's dit :

    ah ok je suis rassuré alors !!

    en faite moi je suis dans le meme type de configuration que toi : blog wordpress (optimisé à mort !!) mais ca commence à faire juste.

    tu as fais comment pour te former louis ? le serveur à 47 euro supporte jusqu’à combien de visiteurs ?

    RépondreRépondre
  24. 1001portails dit :

    Entrainez vous chez vous , à l’administration d’une machine dédié avec VMWARE … (virtualisation de machine) … Une fois cette étape réussi , vous serais une futur client de l’hébergement de votre site chez vous derrière une ligne ADSL (c’est la même chose)

    RépondreRépondre
  25. Djib's dit :

    Le problème c’est que je vais déménagé dans quelques temps, et je n’ai pas le temps de trop m’en occuper ( et oui les études et le boulot !!).

    Avez-vous un site à me proposer, pour apprendre quelques manipulations sachant que je serai sous un hébergement clé en main

    RépondreRépondre
  26. Soho dit :

    Bonjour,

    Concernant l’hébergement chez soit d’un serveur engendre une hausse de la consommation électrique non négligeable. Pour ceux qui sont tentés par l’aventure, il faut prendre en compte se paramètre… Je faisais tourner 1 petit site web (sur un PIII), et lors du passage chez un hébergeur, j’ai vu ma facture baisser de façon significative, au point, que l’hébergement chez un prestataire est moins couteuse annuellement.

    RépondreRépondre
  27. Louis dit :

    @1001portails: Pas d’accord. Derrière une box, il faut rajouter le port forwarding, et ce n’est pas ce qu’il y a de plus simple (ça dépend des interfaces que fournissent les opérateurs). Un serveur présente l’avantage d’être directement relié au net, pas de port forwarding à faire.

    @Djib’s: Pour un hébergement clef en main, tu n’as rien de plus à savoir que pour un mutualisé.

    @Soho: Ah oui,ça c’est possible.

    RépondreRépondre
  28. 1001portails dit :

    @Louis Je ne sais pas ce qu’est le port forward

    @Soho Oui, je n’avais pas calculé la hause de consommation électrique, qui a l’air de correspondre au prix d’un hébergement

    Non, soucis financier , c’est agréable d’avoir son serveur chez soi ,
    – Moi je ne vois qu’un inconveignant, c’est quand on est en vacances , et le risque de plantage.
    – A chaque départ en vacances, c’est marrant c’est justement là , que cela plante, et jamais quand je suis à coté ….

    Quelqu’un a essayé l’offre de online http://www.online.net/ ?
    un serveur dédié pour 15 € , c’est pas cher , mais quid de la puissance ?

    RépondreRépondre
  29. Sylvain Y. dit :

    Hello,
    pour les serveurs dans ce goût là, Kimsufi (offre low cost OVH fait très fort) : http://www.kimsufi.com/fr/
    – Serveurs à partir de 10€
    – VM à partir de 5€

    C’est très, très, très agressif comme tarif…
    Et pour toutes les problématiques de cache, on peut après déléguer ca à un outil comme Varnish qui est relativement puissant (mais demande de la réfléxion + de la conf)

    RépondreRépondre
  30. Louis dit :

    @Sylvain Y.: Oui 5 euros c’est vraiment pas cher. Après, si je regarde pour mon cas, ce qui me coûte le plus cher c’est tous les différents domaines que je me suis acheté au fil des années et que je renouvelle à chaque fois parce que je ne veux pas les lâcher…

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *