Le crack RemoveWAT est-il vraiment une épine dans le pied de Microsoft ?

[ 7 ] Commentaires
Share

Vous n’êtes peut-être pas au courant, mais il existe d’ores-et-déjà un crack pour activer Windows 7 appelé RemoveWAT (car les WAT sont les Windows Activation Technologies), ce en passant par la suppression pure et simple du système d’activation de Windows 7. Ce crack semble fonctionner assez bien, mais la question que je me pose est : est-ce vraiment un problème pour Microsoft ?

Windows_7_Loader

En effet, tout comme d’autres produits, la création d’un marché parallèle ne dessert pas forcément un fabriquant. Eh non ! N’oubliez pas que l’intérêt de Microsoft n’est pas seulement de vous vendre des licences pour Windows 7, mais c’est en fait l’utilisation par l’utilisateur d’un système Windows, et pas d’un système concurrent, qu’il s’appelle MacOS ou Linux !

Donc il y a fort à parier que devant la montée progressive des parts de marché de Apple et la montée faible mais continue des parts de marché des systèmes libres tels que Ubuntu, Microsoft décide officieusement de « lâcher du lest » sur leur lutte anti-crack. Quel intérêt ? En freinant la recherche anti-cracks,  et donc en freinant leur lutte contre les systèmes de contournement de l’activation officielle, Microsoft va faciliter l’installation de copies piratées de Windows 7, mais va augmenter ses parts de marchés. Et n’oubliez pas : Microsoft a plus de chances d’avoir une rentrée d’argent chez un utilisateur qui utilise un Windows 7 piraté que chez un utilisateur qui utilise MacOS ou Linux.

Et oui : un utilisateur de plus de Windows 7, cela peut faire de l’évangélisation : même s’il n’a pas payé sa licence, l’utilisateur peut contribuer à Windows 7 en répondant à des gens en difficultés sur les forums, en aidant ses proches à l’utiliser, en en parlant autour de lui. Regardez : votre grand-mère sera plus prompte à prendre Windows 7 si vous l’utilisez, même si le votre est piraté. Si, au contraire, vous utilisez MacOS, et que votre grand mère vous demande quoi acheter comme nouvel ordinateur, la probabilité que vous lui conseilliez de faire comme vous, c’est à dire d’acheter un Mac, est beaucoup plus grande !

La réflexion de Microsoft là-dessus est donc : mieux vaut perdre un client (un « geek », car capable d’installer le crack), et en gagner plusieurs (la famille du geek), que perdre le geek, et avoir de grandes chances de perdre toute la famille. C’est pareil pour l’entreprise : si dans une entreprise, tous les employés sont sur Mac, alors l’entreprise s’équipera de Macs. Au contraire, si tous les employés utilisent Windows 7 chez eux (même avec des version piratées), alors ceux-ci demanderont que l’entreprise s’équipe du nouvel OS (c’est à dire passe de Windows XP à Windows 7), ce qui sera un beau retour sur investissement pour Microsoft.

Vous serez peut-être intéressé :

7 commentaires sur ce billet

  1. PatatoOor dit :

    Je pense que Microsoft fait surtout son beurre avec les entreprises, les administrations et les ventes liées où personne ne peut trop se permettre de proposer des licences piratées.
    Les particuliers n’achètent que très rarement une licence, l’ayant eue soit en achetant leur ordi soit en la copiant.
    Et plus ses parts de marchés seront grandes, plus les entreprises seront incitées à développer jeux et programmes sous windows, standardisant surtout de fait office, autre grosse manne de Microsoft.
    Du coup je ne pense pas que M$ ait jamais vraiment essayé de protéger Windows plus que pour la galerie…
    C’est marrant car en fait Windows se développe un peu en faisant ce que Linux devrait faire à savoir se copier gratuitement 🙂

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    Oui, bien d’accord avec toi 🙂 Cela dit, quand tu dis que les particuliers n’achètent que très rarement leur licence, c’est vrai. Mais le choix de la licence joue aussi dans la facilité d’achat : les ordis se vendaient moins bien dernièrement, car ils étaient vendus avec Windows Vista, et que les gens n’en voulaient pas !

    RépondreRépondre
  3. nK0 dit :

    Tout à fait d’accord.
    Le même raisonnement est d’ailleurs valable pour des logiciels considérés comme « professionnels » (je pense particulièrement à Photoshop, le vrai, pas Photoshop Elements :)). Dans le cas d’Adobe, il vaut mieux fidéliser une clientèle, certes pirate, mais qui se forme à leurs technologies et qui peut-être incitera leurs boîtes à acheter des licences dans le futur. Sans compter le fait que ces utilisateurs ne font pas d’usage commercial de leurs productions dans leur cadre personnel.

    RépondreRépondre
  4. Lucien dit :

    Article très intéréssant, le raisonnement est cohérent et ce crack Windows 7 aura décidément fait couler beaucoup d'encre 🙂 J'ai personnellement une vision très différente de ce crack que je t'invite à découvrir dans mon billet sur le sujet, si ce n'est pas déjà fait, c'est ici : http://www.puceau.nu/crack-windows-7/

    Bonne continuation!

    RépondreRépondre
  5. gorki dit :

    Le raisonnement est intéressant, mais il n’a plus d’intérêt quand c’est un utilisateur de MacOS X qui utilise le crack pour faire marcher Windows 7 en émulation… afin de montrer à ses proches que MacOS c’est bien mieux.
    Eh oui, ça existe!

    RépondreRépondre
  6. H4CKCID_BURN dit :

    Tu sais microsoft fait deja rentrer assez d’argent comme ca je pense alors ce n’est pas parceque quelque personne utilise cette methode qui vont etre ruiné 🙂

    cordialement: H4CKCID_BURN

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *