Google Docs attaque les éditeurs de texte mathématique

[ 3 ] Commentaires
Share

Google a récemment fait l’annonce selon laquelle Google Docs supporte maintenant les formules mathématiques.

Alors je vous vois déjà, vous vous dites : « Oui, et on s’en fout ». Eh bien pas moi. Pourquoi ? Vous allez voir.

Sachez que du temps où j’ai été mon temps en prépa scientifique (mieux vaut que je ne vous dise pas mon avis sur la question), il arrivait fréquemment qu’en mathématiques, physique, chimie et sciences de l’ingénieur, on reçoive des feuilles contenant des formules mathématiques « évoluées » (intégrales, sommes, tout ça…). Exemple bateau : l’écriture d’une somme avec la lettre grecque Sigma. Ça parait con, mais un prof sur deux n’utilisant pas LaTeX, ça faisait 50% des feuilles écrites avec Word, et donc n’importe comment. C’était immonde. Des mathématiques, comme il devrait être interdit d’en écrire.

google_docs_formules_mathematiques

Ben oui, parce que Word n’est pas fait pour, tout simplement. Et que LaTeX (qui lui, par contre, est fait pour) n’est pas un logiciel réellement grand public. Notamment parce que pour écrire des formules propres, il faut un peu aller toucher au code (corrigez moi si je dis des bêtises). Bref : il manque à LaTeX une interface graphique pour toutes les fonctions évoluées.

D’où l’importance de l’annonce faite récemment. On voit qu’avec une interface encore plus simple que celle de Microsoft Word, Google arrive à fournir un service allant plus loin !

Bref : avec l’accès à internet qui devient un standard dans les écoles, les profs ne vont plus avoir de vraies raison de ne pas écrire leurs cours et exercices avec Word, et donc vont pouvoir entrer dans le monde Google via cette fonctionnalité.Et si les profs adoptent Google, il y a fort à parier qu’ils recommandent la solution à leur élèves.

On note ici que le business modèle de Google est très sain : faire de la qualité en l’alliant avec une interface simpliste, pour promouvoir ses produits.

Vous serez peut-être intéressé :

3 commentaires sur ce billet

  1. Manu le pipo dit :

    Bonne nouvelle que Google s’y mette en effet.

    Juste pour info, du temps de ma prépa (dont j’éviterais de faire des commentaires également), on utilisait Mathematica de la société Wolfram.
    C’est un excellent produit.
    Vous allez me dire qu’il est payant. OK c’est vrai, mais il existe Maxima, l’alternative libre.
    Manu Le Pipo

    RépondreRépondre
  2. David dit :

    Sauf erreur :
    * Le code pour faire des équations dans Google est le même que celui de LaTex (comme c’est quasiment le cas dans OpenOffice)
    * L’éditeur d’équation de Word est maintenant satisfaisant
    * Demander une interface graphique pour Latex, c’est comme demander que les véhicules électriques puissent quand même rouler au gasoil, c’est un contresens, le principe de LaTeX étant que les codes (qui sont aussi présents mais cachés dans les autres traitements de texte) soient systématiquement visibles pour que le concepteur puisse tout maîtriser
    Bien à vous.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *