La Flamme Olympique : tout un symbole.

Donnez votre avis !
Share

Si vous avez visité récemment le site officiel des JO et le site officiel du relais de la torche Olympique, vous pourrez apprendre pas mal de petites choses sur le parcours parisien de la flamme, en plein « Voyage de l’harmonie ».

Bravant les manifestations de quelques séparatistes tibétains, le relais olympique a pu être réalisé comme prévu. Le porte-parole du Centre du relais olympique du BOCOG Qu Yingpu a déclaré là-dessus que les médias étrangers avaient tout faux sur l’extinction de la Flamme olympique, la Flamme olympique a toujours flamboyé, a-t-il insisté. (Voir la citation dans son contexte)

Alors c’est vrai, les JO, c’est beau, c’est bien c’est symbolique. Symbolique ? Hé oui. D’ailleurs, LE symbole de l’Olympiqme, à savoir le parcours de la flamme, a été inventé en 1936 par un certain Joseph Goebbels, qui par ailleurs (et certainement à ses heures perdues) était ministre du Reich à l’Éducation du peuple et à la Propagande sous le régime nazi. Certainement une coïncidence.

Quoi ! Que dit-il ! Il ne cite même pas ses sources !

Et bien si (source : Wikipédia) :

La flamme olympique a brûlé pour la première fois lors des Jeux Olympiques d’été de 1928, à Amsterdam. Il n’y avait pas encore de relais pour porter la torche.

Sur une idée de Carl Diem, retenue par Joseph Goebbels, le premier relais avec la torche a eu lieu lors des Jeux Olympiques d’été de 1936 à Berlin. Ce fait historique entraîne occasionnellement des controverses sur le bien fondé de cette pratique, car elle fut décidée à l’origine pour participer à la glorification du Troisième Reich. Depuis, le relais et l’allumage de la flamme ont eu lieu à chaque Jeux Olympiques d’été.

Ah, que c’est beau les Jeux Olympiques ! Berlin, Moscou, Pékin. Décidément, les JO sont chargés de symboles. Enfin bon. Reste à savoir lesquels.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *