Google Apps commence à menacer sérieusement Microsoft office

[ 23 ] Commentaires
Share

D’après IDC (qui est un cabinet de conseil dans le domaine de la Recherche, du Conseil et de l’Évènementiel sur les marchés des Technologies de l’Information, des Télécommunications et des Technologies Grand Public), Google Docs commence à s’installer sérieusement au sein des entreprises américaines. La suite bureautique en ligne prend même tellement ses aises qu’elle commence à devenir une menace certaine pour la suite bureautique de Microsoft. Dans un cadre plus général, on n’a pas seulement à faire ici à une montée puissance de Google Docs au sein des entreprises et ce quelque soit leur taille, mais c’est bien l’ensemble des Applications Google qui est concerné par ce mouvement ascendant.

GoogleApps_Microsoft_Office_2010

Or cela tombe bien mal pour Microsoft, qui s’apprête à sortir une nouvelle édition de sa suite bureautique : Microsoft Office 2010. Autant dire que la firme de Redmond pourrait avoir du mauvais sang à se faire. Les conclusions d’une enquêtes de IDC révèlent en effet que Google Docs serait « largement » utilisé dans environ 20% des organisations américaines. Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est que la suite de Google est souvent utilisée comme second outil, venant ainsi renforcer la suite de Microsoft. Cependant ces chiffres ne voudraient rien dire, si nous n’avions rien en face, pour les comparer et confronter. Cela tombe bien : un sondage comparable a été effectué fin 2007. Il est alors étonnant et intéressant de comparer les proportions obtenues il y a plus d’un ans et demi avec celle d’aujourd’hui. Il y a un an et demi seul 5% des personnes interrogées déclaraient utiliser régulièrement la suite de Google et près des trois quart des américains ne connaissaient pas Google Docs. Il s’agissait d’un étude menée par NDP Group)

Microsoft doit-il crier au loup ?

Peut être pas encore, mais la menace se fait de plus en plus claire et réelle. Si la progression de la suite Google est si rapide, c’est qu’elle révèle de sérieux problèmes entre la firme de Redmond et ses utilisateurs, puisque ces derniers n’hésitent plus à franchir le pas du changement. Et même si pour le moment la plupart des entreprises sont encore réticentes au stockage en ligne (qui est le fondement de la suite en ligne de Google) d’informations ou de rapports, il se pourrait bien que pour des raisons de coûts et d’écologie (et par la même d’image : celle d’une entreprises « verte »), elles revoient leurs jugements et modifient leurs politiques. Donc si Microsoft a encore un peu de marge, il ferait bien de se remettre en question, afin d’affronter au mieux cette nouvelle concurrence.

Cette marge est d’autant plus perceptible qu’il semblerait pour le moment que Google ne favorise l’intégration complète et totale de ses applications dans son OS Android. Cette volonté a permis à Google de proposer dès les premiers supports prêts (HTC Dream et Magic) une synchronisation régulière et complète (contacts, calendrier, courrier électronique, configuration de la messagerie instantanée) du smartphone Android avec un compte Google. Cela reste aussi en partie vrai pour les smartphones non Android, car il existe des applications pour synchroniser une partie de votre compte Google sur votre smartphone, avec Google Sync (sur Blackberry et iPhone) notamment.

La question soulevée derrière ces observations est celles des usages. Pour quelles raisons Google Docs perse-t’il auprès des organisations ? Est-ce dans un but collaboratif, la suite viendrait alors en remplacement de Sharepoint, ou est-ce dans le cadre d’un simple travail individuel ? Les organisations profitent-elles du côté en ligne de cette suite pour s’assurer en accès permanent à leurs documents ? Toutes ces questions, qui pourtant mériteraient qu’on s’y arrête, n’ont pas été abordées par l’étude effectuée par l’IDC. Pour moi, la réponse serait un mélange de ces différentes utilisations, mais je m’avance sur sujet sans réelles connaissances en dehors de ma propre expérience.

Google Apps : la vraie menace ?

Au vu des propos ci-dessus, on peut en déduire que si Google Docs seul peut s’avérer être une menace importante pour Microsoft, de part sa progression au sein des entreprises, cette menace prend une dimension encore plus menaçante, si l’on prend en compte l’ensemble des services proposés par Google. Google Apps est à mon sens le service a surveiller et auquel il faudra s’adapter d’ici peu, car il est on-ne-peut plus complet. Il intègre en effet une messagerie, une gestion de contacts, de calendriers, une synchronisation distante des terminaux mobiles, un hébergement Web, Google Docs, ou bien l’intégration LDAP (pour la gestion des utilisateurs et authentification SSO), et encore bien d’autres choses. La gratuité de ce service a et va certainement joué dans la propagation de Google Apps, notons en effet que le monde de l’éducation (universités, écoles…) et administrations en mal de financements pourraient être facilement séduites par cette solution. En France, l’ESC Lille et Valeo ont déjà franchit le pas et vont basculer progressivement vers les services Google.

Edit de Louis : Tout à fait d’accord avec cette analyse. Je rajouterai que Zoho, qui fournit pourtant une suite de qualité, ne jouit pas de la même puissance marketing, et pas non plus de la diversité des applications (pas d’application mail/contacts/agenda aussi bonne et poussée que Google Mail/Contacts/Agenda). Pour le reste, même si Microsoft Office est pour le moment bien plus poussé en terme de fonctionnalités, celles-ci ne sont utiles que pour un très faible public, et donc Google Documents conviendrait à un public beaucoup plus large.

Vous serez peut-être intéressé :

23 commentaires sur ce billet

  1. H4mm3r dit :

    Louis, je te trouve sévère avec la qualité des produits de Zoho. Eux au moins, ont un vrai notebook ! L’application Courrier est très honorable et permet de faire un bon backup au service de GMail quand ce dernier est HS.

    De plus, depuis bien plus longtemps, la suite bureautique de Zoho est bien meilleure. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle est utilisée par divers autres sites pour tout ce qui concerne édition de documents comme Elementool (gestion de projets) http://elementool.com/

    Google ne peut pas s’enorgueillir d’une telle liste de sites partenaires : http://www.zoho.com/partners-api.html

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    C’est vrai que les produits de Zoho sont de qualité. MAIS : ils sont (à mes yeux) bien trop compliqués. Si tu veux, pour moi Zoho est l’Office Online, alors que Google Docs n’en est qu’une version très allégée, et c’est ce que beaucoup (dont je fait partie) aiment, car ils ne savent pas se servir des outils d’Office, et s’y trouvent perdus. Donc Google Docs vend davantage de la simplicité que de la profusion de fonctionnalités.

    RépondreRépondre
  3. XaMaLa dit :

    Bonjour,

    Avez-vous intégré dans votre analyse le fait qu’Office 2010 proposera notamment un usage en ligne de Word, Excel, PowerPoint et OneNote ?
    De plus, Office 2010 prosera également des usages sur un Smartphone via Office Mogile ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Plus d’info sur :
    http://blogs.technet.com/backstage_2010/archive/2009/07/07/l-usage-d-office-2010-sera-tendue-aux-t-l-phones-et-aux-navigateurs-d-mo.aspx

    RépondreRépondre
  4. Louis dit :

    @XaMaLa : LE fait que Office 2010 propose un usage en ligne de Word, Excel, PowerPoint et OneNote, oui je l’ai intégré. En fait, pour moi, c’est bien un minimum, après que Zoho et Google Docs soient sortis depuis plus de 2 ans. 2ans de retard pour le n°1 des logiciels dans le monde, ça fait… un peu tard. Donc ils vont peut-être sortir de bons outils, mais trop tard, pas forcément « gratuitement » (au moins dans l’esprit du grand public, qui se dira que pour utiliser les produits Office en ligne, c’est comme pour les produits Office classique, il faut payer), et surtout, pas simplement. N’oublions pas que Google Docs devance ses concurrents sur la simplicité.

    Pour le reste, au niveau de la version en ligne, je n’en ai pas parlé, mais je suis de l’avis que cela ne rentre pas dans le cas de mon article, qui traite des suites Offices utilisées en entreprise. Or en entreprise, on modifie rarement ses documents via son smartphone…

    RépondreRépondre
  5. XaMaLa dit :

    1/ Office Mobile
    Dans le cadre de mon travail, j’utilise tous les jours mon téléphone pour lire mes emails quand je suis dans les transports. Parfois, le rendu des pièces jointes est insuffisant. J’aimerais que cela soit exactement le même contenu que sur mon PC afin de me faciliter la lecture.

    De plus, il m’arrive de vouloir modifier une date dans une présentation PowerPoint, un chiffre dans un tableau Excel ou même simplement corriger une coquille dans un document Word (cf mon « Office Mogile » du post ci-dessus !).

    Je souhaiterais le faire en temps réel afin que mes collègues puissent profiter de la modification ou de ne pas avoir à me replonger dans le document au bureau, voire pire : à la maison.

    L’usage d’information sur le téléphone est clairement un besoin identifié par les utilisateurs en entreprise.

    2/ Office Web Apps
    C’est vrai qu’il existe de nombreuses entreprises proposant des solutions en ligne. La nouveauté avec Office 2010, et à ma connaissance personne de le fait correctement, est la continuité d’usage entre PC, navigateurs web et téléphones.

    J’entends par continuité :
    * Accès aux documents de manière synchronisées sur les 3 types d’environnement
    * Rendu indentique sur PC, Web et Téléphone
    * Même interface pour faire des modifications
    * Compatibilité avec l’existant
    * Acquisition simple de licences (quelques infos sur ce billet http://blogs.technet.com/backstage_2010/archive/2009/09/17/office-web-apps-lancement-du-programme-technical-preview.aspx)

    Voyons quelles seront les réactions des premiers utilisateurs dans quelques semaines…

    RépondreRépondre
  6. ALLNews dit :

    Très bonne analyse mais pour ma part, je pense justement que les Google Apps sont pour le moment TROP simples et manquent de fonctionnalités essentielles pour faire des documents de qualité professionnelle. Et dans ce domaine là, les Office Web Apps sont une alternative considérable. Rien que le fait que les utilisateurs sont habitués à utiliser Word ou Excel, et retrouveront donc leurs repères dans cette version en ligne de ces softs.

    RépondreRépondre
  7. H4mm3r dit :

    Pour l’aspect mobile, les applications web en ligne de Zoho ont fonctionné dès le premier jour sur iPhone. J’ai testé les versions en ligne disponibles des outils Microsoft. Cela semble prometteur même s’il n’y a rien de révolutionnaire. Il faudra tester la montée en charge. De plus, le précédent Sidekick (http://blogs.computerworld.com/14894/danger_microsoft_loses_t_mobile_sidekick_hiptop_users_data) va noircir le tableau de la société de Redmond dans les métiers du 2.0. Je ne suis pas confiant à l’idée de laisser mes données sur leur technologie.

    Pour le moment, Microsoft et surtout Apple sont à la rue côté Office en ligne.

    RépondreRépondre
  8. Louis dit :

    Heu, d’ailleurs, je rajoute que pour bénéficier des webapps Office, il faut avoir acheté Office. Cela n’est pas le cas de tout le monde. L’avantage de Zoho et Google Docs réside dans le fait que c’est gratuit.

    RépondreRépondre
  9. XaMaLa dit :

    Si on parle toujours d’entreprise, il me semble que Google Apps est à 50$ par an par utilisateur, non ? Ce qui pour une extension web d’Office « Google est souvent utilisée comme second outil, venant ainsi renforcer la suite de Microsoft », je laisse les entreprises faire leurs calculs…

    RépondreRépondre
  10. Catherine dit :

    J’ajouterais que Zoho va plus loin dans la gamme d’applications pour les entreprises car on y trouve aussi un excellent CRM en ligne (Zoho CRM) pour gérer la prospection qui est gratuit pour les toutes petites structures de vente (3 comptes) et une gestion de projets en ligne collaborative (Zoho Project) qui révolutionne la fonction et va n=bien au-delà de MS/Project avec son chat intégré, sa gestion de documents et son partage avec les équipes externes.

    RépondreRépondre
  11. Louis dit :

    @Catherine : Oui, pour ce qui est des applications telles que les CRM et gestion de projet, il est vrai que Zoho fait de très bons produits. MAIS : ils ne jouissent pas de la puissance marketing de Microsoft…

    RépondreRépondre
  12. Louis dit :

    Je rajoute que le blog de Google vient de faire un article sur ce sujet : http://googleblog.blogspot.com/2009/10/going-google-with-millions-of.html

    RépondreRépondre
  13. H4mm3r dit :

    Louis, tu as du beau monde qui te suit…

    Dommage que pour concurrencer les leaders du nouveau monde, ce ne soit pas une boite européenne mais indienne.

    Malgré le parti pris de Catherine, j’avoue que je suis 100 % d’accord. Ne serait-ce que la solution de meeting qui permet de faire du support à distance et multi-OS.

    Enfin, (et je le répète), le meilleur argument de Zoho reste la durée depuis laquelle il maîtrise cette technologie.

    Catherine, aurais-tu la gentillesse de nous dire comment tu es tombée dans la marmite Zoho ?

    RépondreRépondre
  14. Revevol dit :

    Pour étayer le débat. Revevol, revendeur Google Apps annonce le déploiement de 100 000 comptes Google Apps.
    N’hésitez pas à nous faire vos retours sur @Revevol_News

    RépondreRépondre
  15. Catherine dit :

    Pour ma part je suis tombée dans la marmite Zoho en recherchant un bon CRM pour accompagner mes prestations de conseil à de petites sociétés françaises et j’ai été bluffée par la richesse fonctionnelle de Zoho, sa grande simplicité pour les commerciaux et bien sûr son coût mini… Je pratique par ailleurs au quotidien l’équipe indienne qui assure le support et je les trouve très consciencieux et fort serviables. C’est un gros plus par rapport à Google, qui n’a jamais personne au téléphone.

    RépondreRépondre
  16. Revevol dit :

    C’est à cela que servent l’ensemble des partnaires Google qu’ils sont en train de mettre en place. SI vous avez une question, vous n’avez qu’a contacter un partenaire !

    RépondreRépondre
  17. H4mm3r dit :

    Perso, j’aime avoir le support avec la société en direct et je ne pense pas être le seul.

    Enfin, pour enfoncer le clou, Zoho enfonce encore le clou avec sa dernière annonce : http://blogs.zoho.com/general/announcing-zoho-projects-for-google-apps

    Le choix, les fonctionnalités et obtenir le meilleur des solutions « SaaS », c’est bien ce que cherche une entreprise quand elle est prête à perdre le contrôle de ses données.

    RépondreRépondre
  18. Louis dit :

    @H4mm3r : Je crois que Zoho souffre également d’un problème de design. Zoho, quoiqu’on dise, n’est pas aussi beau que MS Office ou Google Docs, ce qui rebute encore pas mal de gens, même si les fonctionnalités sont là.

    RépondreRépondre
  19. H4mm3r dit :

    @Louis : Le principal manque pour Zoho c’est la visibilité.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *