Le Blu-Ray quadruple couche : une vraie utilité ?

[ 5 ] Commentaires
Share

La firme japonaise Sharp a annoncé la semaine dernière la possibilité de graver des médias Blu-ray jusqu’à une vitesse de 8x, même lorsque dotés de trois, voire quatre couches de données, grâce à un laser bleu offrant une puissance de 500 mW.

Là où cela devient intéressant, c’est que graver 4 couches en Blu-Ray rend possible la production de disque d’une capacité de 100 Go. Si des prototypes existaient depuis longtemps, c’est la première fois que sort un dispositif orienté grand public. Sharp estime d’ailleurs que son laser est viable sur le plan commercial.

sharp

Pour la sauvegarde, doit-on encore utiliser des disques ?

La question qui se pose désormais est : quelle utilité pour de tels disques ? Cette question m’inspire au moins deux réponses.

D’une part, en ce qui concerne le secteur privilégié des galettes de plastique (à savoir la vente de films), je ne crois pas qu’il y ait un réel problème, car si aujourd’hui les films (même en HD) n’ont pas forcément besoin d’une telle capacité, il n’es va pas de même pour les séries TV, qui se multiplient, et demandent toujours plus de place de stockage. Or, aujourd’hui, si l’on regarde bien l’offre, les séries TV en Blu-Ray sont encore à l’état embryonnaire, et il est certain que cela arrangerait bien les distributeurs de pouvoir vendre une série complète sur seulement un ou deux Blu-Rays (au lieu de 4 ou 5 comme c’est le cas à l’heure actuelle). Le client y gagnerait, car il n’aurait pas à changer de galette tous les 4 ou 5 épisodes…

Pour ce qui est des programmes informatiques, je crois que cela fait déjà quelques années que leur distribution a quitté le marché du DVD (à part pour les DVD de système d’exploitation et de drivers vendus en même temps que les ordinateurs), et s’est constitué sur le net. Donc pas de marché de ce côté là.

Mais en terme de stockage, je crois que l’on peut dire qu’il va devenir compliqué de stocker toutes ses photos sur une seule ou deux galettes (parce que c’est dangereux : il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans un même panier).

Donc j’en viens là où je voulais en venir : pour l’instant, je ne vois que le secteur du divertissement comme débouché possible pour de telles inovations, parce que pour toutes les autres applications, il y a internet, ou… les technologies RAID, qui sont à mon avis beaucoup plus sécurisantes.

Vous serez peut-être intéressé :

5 commentaires sur ce billet

  1. Dr.pepper dit :

    En effet, bonne idée pour les filmes haute définition.
    Mauvaise pour les documents !

    A suivre de prêt donc, merci pour la news 🙂

    Dr.pepper

    RépondreRépondre
  2. Moi je pense en revanche que 100 Gb c’est très intéressant pour les backup. Évidemment pas comme solution de stockage unique, mais des backup (donc copies) de son disque dur (ou des parties les plus importantes). Reste à savoir la conservation / durabilité / fragilité des galettes. Car pour les CD et DVD.
    Je fais de la photographie (en RAW en plus) et l’espace disque est un réel problème pour moi. Je dois multiplier les disques dur (j’ai un système NAS). Mais parfois c’est utile d’avoir des sauvegardes transportables et « inertes » (sans alimentation électriques ou risque d’inondation, chute, etc.).

    RépondreRépondre
  3. Dr.pepper dit :

    L’atout commercial du CD roms; est d’après eux la longévités.
    Mais par la suite; cela à était démontrer qu’elles ne tenais pas longtemps.

    Moral; ne pas céder aux attraits commercial !

    RépondreRépondre
  4. De toute façon la question, souvent, est plutôt de savoir si l’industrie continuera de produire des lecteurs capables de lire nos supports. Même si ces derniers résistent au temps, ils ne résistent souvent pas aux évolutions.
    Je pense que mes disquettes 3.5″ sont encore lisibles, mais j’aurais de la peine à trouver un lecteur (et par la suite, un programme qui saurait lire les données obsolètes).
    Et pour les DVD, qui dit que dans 3 ans on pourra encore les lire, sachant que d’ici là le Blu Ray aura supplanté ce marché (et que même le Blu Ray sera peut-être déjà remplacé par une nouvelle technologie).

    RépondreRépondre
  5. Dr.pepper dit :

    Le CD roms à bien durée plus de 5 ans et il existe encore.
    Les supports CD seront respectivement disponible; puis-ce qu’ils évoluent.

    L’évolution ne veut pas obligatoirement dire qu’il serra plus disponible.
    Je pense que le CD aura encore de beau jours devant lui.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *