Youtube bientôt acteur dans le marché de la Video On Demand ?

Donnez votre avis !
Share


Tiens tiens, comme c’est bizarre. il y a quelque temps, je racontais que Youtube allait recentrer son business model sur du contenu professionnel (Youtube va mettre en avant le contenu pro au détriment de l’UGC), et voilà justement que les responsable du site de vidéo annoncent qu‘ils vont entamer des pourparler avec des gros studios américains pour devenir une plateforme de location de films. En soi, ce ne serait pas idiot du tout, surtout qu’il y a un marché à prendre (iTunes et Amazon sont déjà à l’affut !). Je rappelle qu’en plus, les gars de chez Google ne sont pas mauvais en ce qui concerne le pricing, et souvent ils sortent des produits pour des prix révolutionnaires (cf le film Home qui était… gratuit sur Youtube).

Bref : j’y crois (tout est possible), et je pense même que Youtube pourrait louer des films qui sortent en salle directement sur sa plateforme, et ce en même temps que leur sortie en salle (pour un prix de, par exemple, 5€ le visionnage). Je sais que me rendre au cinéma n’est pas forcément simple, et que je serais le premier à préférer payer en ligne pour un film, même si je n’aurais pas l’ambiance du cinéma.

Google s’intéresse à la location de films sur YouTube
TV Numérique –

YouTube bientôt payant ? Si les discussions entre Google et plusieurs studios de cinéma aboutissent, le géant de Mountain View pourrait proposer un système de location de films sur la célèbre plate-forme de vidéos en streaming. Avec plus de 100 millions de visites par mois, cela représenterait une nouvelle source de financement pour un site qui peine à trouver un modèle économique viable.

Google envisagerait-il de concurrencer l’iTunes Store et Hulu aux États-Unis ? Selon une information diffusée par le Wall Street Journal, la société de Mountain View mènerait des négociations avec différents studios de cinéma américains afin de proposer des films récents à la location sur la plate-forme vidéo. Parmi les acteurs du dossier, nous retrouvons Lions Gate Entertainment, Sony, Warner Bros et Metro-Goldwin Mayer.En effet, le seul modèle publicitaire ne suffirait pas à rentabiliser durablement YouTube.

Bien que le grand succès de YouTube ne provient nullement des contenus professionnels (films, séries, clips ou émissions de TV), Google estime qu’il est certainement possible de monétiser davantage le site. En effet, YouTube enregistre un trafic mensuel de plusieurs dizaines de millions d’internautes par mois. Ainsi, en juillet dernier, ComScore indiquait une fréquentation de près de 121 millions d’individus. Une source non-négligeable de revenus donc, à l’heure où les studios de cinéma s’inquiètent de la chute des ventes de DVD.

Tous les films seront-ils pour autant concernés ? Non répondent des sources proches du dossier. Ce système est uniquement dédié aux films récents, du moins dans un premier temps. Ainsi, les œuvres plus anciennes resteraient accessibles librement puisqu’elles s’appuieraient sur le modèle publicitaire de Google. Néanmoins, aucune information n’indique comment se fera justement cette distinction entre un film récent et un film plus ancien.

En revanche, comme toujours, cet accord, s’il abouti, ne devrait concerner que les internautes nord-américains. Notons cependant que les discussions n’en sont qu’à un stade préliminaire. Si Google parvient à remporter le soutien des studios de cinéma, l’entreprise envisage de lancer le service dès la fin de l’année, ou début 2010. Ce serait alors la première fois que YouTube exigerait une somme pour accéder à un contenu.

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *