Le rachat de Sun par Oracle est encore loin d’être finalisé

Donnez votre avis !
Share

Oracle to buy Sun

Le ministère de la Justice des Etats Unis a peut-être approuvé le rachat de Sun Microsystems par Oracle, mais la vente pourrait être retardée par une autre institution. A Bruxelles, la Commission Européenne a encore 48 heures pour ouvrir des investigations, selon Reuters, et la Cours Européenne de Justice porte actuellement son attention sur les conséquences qu’aurait la détention de MySQL par Oracle.

Est-ce que une entreprise leader qui achète son concurrent open-source est une violation des lois anti-trust ? Dans leur approbation, les autorités américaines n’avaient pas soulevé de problème à propos de MySQL, et s’étaient d’ailleurs focalisées sur les licences de java (avec les problèmes que l’on sait : Le rachat de Sun par Oracle touche le développement de SAP ). Les actionnaires de Sun avaient alors décidé d’accepter quand même les millions de dollars que représentait cette vente en Juillet, même si le ministère de la justice américain mettait déjà son nez dans ces affaires.

IBM et HP n’ont pas perdu de temps pour tenter de récupérer les clients de Sun pour le marché des serveurs. En proposant des offres très intéressantes, et en sous-entendant que Oracle allait s’éloigner de son secteur d’origine, les deux compagnies ont pour but de couper l’herbe sous le pied de Oracle durant cette période de transition.

La commission européenne se demande encore si oui ou non elle va mener une enquête plus approfondie sur Oracle, rapporte Reuters, alors que cela ne gène pas du tout le Ministère de la Justice américain.

Depuis le rachat de Sun par Oracle, les développeurs ont commencé à s’intéresser aux forks de mySQL. Les exemples les plus importants sont notamment MariaDB (créé par le co-fondateur de MySQL) et Drizzle, mais également PostgreSQL (sous licence BSD), qui n’est pas un fork de MySQL et n’est pas dédié au même marché, mais reste un excellent SGBD.

[Source]

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *