Microsoft se plie un peu aux standards en s’intéressant au HTML 5

[ 4 ] Commentaires
Share

Ça y est Microsoft l’a annoncé : il rejoint le groupe de travail composé de Apple, Google, Opera et Mozilla qui élabore le futur standard officiel du HTML 5. Cela peut paraître étonnant au vu de l’histoire de la firme de Redmond, mais en fait, pas tant que ça. En effet, la société de Bill Gates avait la fâcheuse tendance de toujours favoriser ses propres formats et de les imposer ensuite comme standard de facto. Cela était d’autant plus valable lorsque Microsoft était leader, ce qu’il n’est plus (selon les estimations, « Firefox représente maintenant 46,5 % du trafic Web, à comparer aux 43,5 % que représentent les différentes versions d’Internet Explorer : IE6, IE7 et le dernier sorti IE8 »). Or à en croire les dernières positions adoptées par Microsoft, il semblerait qu’un tournant ait été pris. Le géant mondial des logiciels s’ouvre peu à peu même si parfois les mauvaises habitudes ont la vie dure (Cf. la certification ISO de l’OpenXML, mais Word est encore leader sur le marché des éditeurs de texte). On peut constater ce changement de position à travers l’évolution de son navigateur internet, celui-ci dans ses récentes versions s’est fortement rapproché des standards du web, même si ce n’est pas encore parfait.

html5-serializations

Un groupe de travail s’est donc constitué pour élaborer un nouveau standard sur les dernières évolutions de la norme HTML, nécessaire à l’affichage des pages web remontant à 1999,  : le HTML 5. Ce groupe est désormais constitué de Microsoft, Apple, Google, Opera et Mozilla. Le tout pour Microsoft ce sera de parvenir à prendre le train en route.

L’équipe en charge d’Internet Explorer passe en revue le brouillon actuel des spécifications éditeur de l’HTML5. L’idée est de faire partager les retours et observations, afin d’avancer dans la création du nouveau standard. Plusieurs améliorations sont déjà proposées dans le brouillon des spécifications HTML 5, comme la prise en charge native audio et vidéo, la possibilité de stocker des données sur un ordinateur local afin de proposer des applications Web fonctionnant sans être connecté à internet, la gestion des canevas pour des graphiques 2D sophistiqués ou encore le glisser/déposer pour la conception de meilleures interfaces applicatives. Tout cela est déjà présent (ou partiellement) au sein des dernières versions des navigateurs Firefox, Chrome, Opéra et Safari (si mes souvenirs sont bons).

Si Microsoft dispose d’un atout important grâce à Chris Wilson, co-président au sein du World Wide Web Consortium (W3C), qui rappelons le, est en charge de la ratification des standards Web, la firme de Redmond a pour l’heure laissé à ses concurrents la tâche d’avancer dans la définition du HTML5. D’autre part, il est à noter que les travaux sur le HTML 5 sont aujourd’hui menés par le WHATWG (Web Hypertext Application Technology Working Group), cette entité a été crée il y a quelques années par les éditeurs logiciels, concurrents de Microsoft, qui voyaient d’un mauvais oeil la direction prise par le W3C au sujet du XHTML 2.0. On peut donc s’attendre à ce que Microsoft, contrairement au passé, n’est pas la main mise sur toutes les décisions. Voilà qui laisse la porte ouverte aux innovations.

Malgré tout, Microsoft semble se préoccuper sérieusement du travail d’élaboration du HTML 5. Il s’attarde sur les aspects les plus avancés des spécifications, cela semble marquer un véritable changement au niveau de la stratégie de la firme. C’est aussi rassurant, car Internet Explorer reste quand même le navigateur le plus utilisé à travers le monde (en terme de quantité d’utilisateurs), il est donc important qu’il interprète bien les standards.

Vous serez peut-être intéressé :

4 commentaires sur ce billet

  1. Al dit :

    « Firefox représente maintenant 46,5 % du trafic Web, à comparer aux 43,5 % que représentent les différentes versions d’Internet Explorer  »

    Il s’agit en réalité du trafic sur un seul site « w3schools » qui est clairement à vocation technique et qui est loin d’être pas un panel représentatif 😉
    http://www.w3schools.com/browsers/browsers_stats.asp

    Sinon je ne sais pas trop d’où tu tires des supposition du genre « géant mondial des logiciels s’ouvre peu à peu » à partir du constat du fait que MS s’intéresse à HTML5 😉

    Vivement le jour ou MS utilisera WebKit pour IE-X 😉

    RépondreRépondre
  2. mnttech dit :

    @Al c’est beau de rêver… 🙂

    RépondreRépondre
  3. Louis dit :

    @Al et @mnttech : « Vivement le jour ou MS utilisera WebKit pour IE-X 😉  » En soit ça n’est pas idiot : il peuvent toujours piquer le code de Webkit (ce qui leur permettrait de mieux respecter les standards), de toute façon la source d’IE n’est pas libre, et donc personne ne pourra le voir !

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *