Les 4 types d’applications essentielles pour le travail collaboratif

[ 7 ] Commentaires
Share

Que vous l’appeliez télétravail, travail collaboratif en ligne ou autrement, ce procédé de travail prend de plus en plus d’ampleur et sors de moins en moins de l’ordinaire. Pour pouvoir réussir à faire travailler efficacement ensemble une équipe géographiquement éparpillée, il faut des outils de communication et de mise en communs adaptés à cette situation. Voici une liste d’applications qui vous seront vite indispensables, ainsi que les endroits où trouver ces applications. Attention vous ne trouverez pas dans cette liste l’email, car on considèrera ici que c’est une base. Et en soit, c’est bien normal, car il n’est plus à démontrer, je pense, l’apport des mails au niveau de la communication entre collègues.

Travail collaboratif

  1. Les messageries instantanées et le chat

    Ces deux technologies sont très proches l’une de l’autre, et peuvent facilement être confondues, mais elles ne servent pas les mêmes buts.En effet les messageries instantanées sont le meilleur moyen de « pinger » ou d’interpeller votre collègue facilement et rapidement malgré la distance. On a dans ce domaine de nombreuses applications pour entreprises, dont les premières datent de la fin des années 90 avec Microsoft Office Communications Server et Lotus Sametime. Du côté du public on a des applications très populaires, comme Pidgin ou Adium. Le problème de ce genre d’application, c’est qu’elles nécessitent d’être activées. Or l’on voit souvent des employés ne pas les activer, volontairement, afin ne pas être dérangés dans leur travail. Le chat est généralement moins utile à la bonne marche de l’entreprise, mais dans certain cas comme rien ne vaut une bonne discution, il faut avoir recours aux chats. Dans ce cas Skype ou Campfire devraient faire l’affaire, puisqu’ils peuvent accueillir jusqu’à 37 signaux. Mais si vous êtes plutôt vieille école et que vous privilégiez une fiabilité reconnue, alors vous pouvez toujours vous rabattre sur un canal IRC.

  2. Le Wiki

    Comme vous avez besoin que vos employés partagent la même base de connaissance, malgré leur éloignement, il vous faut absolument une interface collaborative. L’avantage des Wikis c’est qu’ils sont encore libres et peu onéreux.Vous avez le choix entre des wikis gratuites comme MediaWiki ou DokuWiki. Mais vous pouvez aussi choisir des wikis hébergée par autrui, comme PBworks, Wikispaces, Zoho Wiki ou EditMe.

  3. Todo lists et registres d’actions

    Par todo-lists j’entends tout ce qui peut permettre de conserver une trace du travail effectué. Il en existe un certain nombre, comme JIRA, Trac, ou Redmine. Pour les registres moins orientés développement, mais plus management de projet on peut trouver Basecamp, ou bien LiquidPlanner, et puis il reste les solutions « offertes » par Microsoft ou Oracle.

  4. Les Web Conferences

    Cette application vous permettra de tenir des conférences sans même avoir à vous déplacer, car la qualité de l’image et du son est telle, que cette application viendra remplacer les rencontres en face à face.Voici les outils les plus populaires du moment : WebEx par Cisco, GoToMeeting, et Adobe Connect.

  5. Les gestionnaires de version

    Ce genre d’application est surtout destiné aux développeurs informatiques, mais je ne saurais dire quelles autres professions les utilisent également. Ils permettent de créer un arbre des différentes versions, gérant les évolutions, voire même les scissions dans l’écriture du code (les forks). Parmi eux, on citera les plus connus : SVN, CVS, et GIT (merci à Jaguie).

Vous serez peut-être intéressé :

7 commentaires sur ce billet

  1. snash dit :

    Tres bon article. Pour remplacer gotoMeting j’ai trouvé un outils multi-platforme et gratuit : Yuuguu (http://www.yuuguu.com/home)
    Il permet le chat, la conférence, le partage d’écran, …
    Il est compatible avec plusieurs protocoles (msn, skype, icq, …)

    Sans avoir d’action chez eux, je trouve qu’il mérite un peu de pub.

    RépondreRépondre
  2. jaguie dit :

    Vouaip, mais je rajouterais qd même un source control tel que SVN ou CSV (et même GIT pour faire plaisir à tout le monde).

    C’est vrai que c’est surtout utilisé par les deveurs, mais je pense que ça devrait être utiliser par tout le monde lors d’un projet colla.

    Voilà bisou 🙂

    RépondreRépondre
  3. Mviry dit :

    salut,

    parmis les noms cités dans la catégorie « todo list » y’en a t-il un qui se démarque des autres ? ce genre d’applications m’intéresse en ce moment.

    article très intéressant !

    RépondreRépondre
  4. Louis dit :

    @jaguie : J’ai rajouté les gestionnaires de versions. Merci pour l’info 🙂

    @Mviry : Pour les todo lists et les gestionnaires de projets, pour ma part j’ai déjà utilisé Trac et Redmine (le deuxième étant la copie ruby-isée du premier), et je les ai bien aimé tous les deux. C’est fonctionnel et open-source. Donc très correct. Sinon, je sais que beaucoup d’entreprises utilisent Basecamp, et que, même si c’est payant, elles le trouvent très bon.

    RépondreRépondre
  5. Julien dit :

    Recommander à essayer des outils de gestion de projet de 5PM – http://www.5pmweb.com

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *