Le père de l’iPod débauché de chez Apple pour diriger Palm

[ 8 ] Commentaires
Share

Il semblerait bien que la volonté de Palm de concurrencer Apple et son nouvel iPhone sur le marché des smartphones et des assistants personnels (PDA), ne soit pas à prendre à la légère. Le groupe Palm est en effet le seul fabriquant à avoir selon la critique su concevoir un réel concurrent à l’iPhone. Depuis sa sortie aux Etats-Unis, le succès est au rendez-vous, puisque le dernier né de Palm, baptisé « Palm Pre » est déjà en rupture de stock.

jon_rubinstein_palm_pre

La réponse d’Apple, qui a été plutôt rapide, a été la baisse du nouvel iPhone 3G à 99$. Palm devra donc se montrer très convainquant auprès des consommateurs, et il faudra au Palm Pre démontrer ces nombreuses qualités.

Au passage, notez bien que si aux Etats-unis, l’iPhone 3G est vendu à 99$, en France il est vendu à 149 euros (par Orange). Alors, je veux bien que les changements de monnaie, ce soit compliqué, toussa toussa, mais bon, on voit une nouvelle fois que Orange a un étonnant don pour prendre ses clients pour des cons. Après vérification suite au commentaire de Adam, je rectifie : l’iPhone 3G est vendu à 99 euros par orange.

La guerre semble donc bien entammée entre les deux firmes, et tous les coups sont permis, en restant dans le cadre de la légalité bien sûr. Pour contrer Apple et sa formidable marketing-machine, Palm a fait appel à un ancien d’Apple Jon Rubinstein pour remplacer Ed Colligan au fauteuil de PDG. Bon, jusque là rien de passionnant, il s’agit en apparence d’un simple débauchage. Sauf que, ce n’est pas n’importe lequel, puisque Jon Rubinstein est l’ancien dirigeant de la division iPod d’Apple, la branche la plus rentable de la firme de Cuppertino.

Avec cette nomination, Palm se retouve avec un merveilleux atout en main, car en tant qu’ancien responsable, Rubinstein est plus que familier avec la philosophie et la stratégie marketing d’Apple. Cela est d’autant plus vrai qu’il est considéré comme le père de l’iPod. Or si vous vous souvenez bien, la campagne marketing avait joué un rôle majeur ans le succès de celui-ci. Espérons pour le bien des consommateurs que Jon Rubinstein réussira à revitaliser un marché des smartphones écrasé par l’iPhone, en mettant son esprit créatif au service du Palm Pre.

La question est de savoir maintenant, ce qu’Apple va faire, quelle réponse la firme va-t-elle proposer ?

Vous serez peut-être intéressé :

8 commentaires sur ce billet

  1. Bieuzy dit :

    Ca fait quand même quelques années qu’il travaille pour Palm, le débauchage ne date pas d’hier non plus (il est passé par un peu tout les postes à responsabilité de la boîte et à évoluer de manière assez fulgurante).
    Par contre, oui, il a sans doute joué un bon rôle dans la création du Pre et en voyant le résultat, on ne peut que le féliciter.

    RépondreRépondre
  2. Adam dit :

    « Au passage, notez bien que si aux Etats-unis, l’iPhone 3G est vendu à 99$, en France il est vendu à 149 euros (par Orange). […] on voit une nouvelle fois que Orange a un étonnant don pour prendre ses clients pour des cons. »

    Vous parlez bien de l’iPhone 3G – 8 Go ? Actuellement il est vendu 99 euros par Orange, 149 euros c’était le tarif en vigueur l’an dernier.

    http://iphone.orange.fr/#/forfaits/prix/

    RépondreRépondre
  3. Adam dit :

    Bieuzy: « Ca fait quand même quelques années qu’il travaille pour Palm. »

    Il a quitté son poste chez Apple en avril 2006 et s’est fait construire une villa au Mexique. C’est là que Colligan est venu le trouver. Il est entré chez Palm en octobre 2007. Il y travaille depuis seulement un an et demi, et le fait de pouvoir sortir un appareil comme le Pre en si peu de temps est assez remarquable, d’ailleurs.

    http://www.elevation.com/downloads/News_10-24-07.pdf

    Caroline : « Rubinstein est plus que familier avec la philosophie et la stratégie marketing d’Apple. »

    C’est un ingénieur, il s’occupait du développement hardware chez Apple, pas trop du marketing. 🙂

    RépondreRépondre
  4. Louis dit :

    Oui, je suis d’accord, mais note bien que si il avait de grosses responsabilités chez Apple, il était au courant de la façon de travailler des équipes Marketing (puisque les équipes techniques sont aussi en rapport avec le marketing, parce que les uns ont besoin de s’adapter au boulot des autres).

    Bref : c’est pas anodin si un ancien de chez Apple produit chez Palm LE concurrent du 3GS.

    RépondreRépondre
  5. Louis dit :

    @Adam : c’est rectifié.

    RépondreRépondre
  6. Louis dit :

    Héh oui, il semble bien 🙂

    RépondreRépondre
  7. Dr.pepper dit :

    Sa sens le buz de exclusivité 😀

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *