Google lance Fusion, un SGBD en ligne intégré à la suite Documents

[ 1 ] Commentaire
Share

Google Labs vient de sortir un nouvel outils appelé Fusion Tables. C’est en gros un Microsoft Access en ligne. Il est bien sûr bien plus léger qu’Access, mais il permet d’effectuer un travail simple sur des données. Les tables « Gallerie » comportent pour le moment des données comme les noms de bébés, ou les vainqueurs d’Academy Awards classés par pays.

Google Fusion - Tables

Ce qui peut paraître étonnant, c’est que beaucoup de fonctionnalités proposées par Fusion sont déjà disponible dans les feuilles de calcul Googgle (Google Spreadsheets). Cette stratégie semble contraire à celle que Google a toujours poursuivie jusqu’à présent : consolider un produit en élargissant ses fonctionnalités au lieu de créer plein de petites application réliées les unes aux autres.

Marissa Mayer déclarait en 2006 “Il est difficile pour la plupart des gens de se rappeler plus de 10 applications d’une même entreprise, le nombre idéal se trouvant entre 5 et 10. Donc si l’on élargit les fonctionnalités de nos applications, elles prennent encore plus de sens et d’importance aux yeux des utilisateurs : ils n’ont alors pas à toutes se les rappeler”.

Google Fusion -  Data Management

Dans les FAQ de Fusion Tables , Google fait mention de des similitudes entre Fusion et Spreadshit :

L’objectif de Fusion Tables, en tant que système de gestion de bases de données, est de gérer un grand nombre de tables, bien plus que ce que Spreadsheet peut gérer. Cela implique différentes fonctionnalités. Fusion Tables par exemple comprend beaucoup de fonctions de filtres pour trier l’information. A l’inverse Spreadsheet est plus flexible : vous pouvez y entrer les valeurs que vous souhaitez et puis vous pouvez mettre en forme vos cellules avec Spreadsheet.

En ce qui concerne la taille, Google indique dans l’aide que chaque feuille de calcul peut “contenir jusqu’à 256 colonnes, 200,000 cellules, or 100 feuilles”.

Google Fusion - Merging Ttables

Et un pas de plus vers le Web3.0 et le Cloud Computing

Avec ce nouvel outil, même si toujours en Beta et dans la section Labs, Google montre qu’il est largement capable de venir concurrencer Microsoft là où ça fait mal. Après avoir déjà trusté le grand public sur le marché de la recherche, Google s’aventure dans le secteur professionnel, avec des outils toujours plus poussés, comme la suite Google Documents, ou tout simplement les Google Apps.

Là, le produit visé est une suite légère de traitement de base de données comme… Microsoft Access, ou OpenOffice.org Base, qui lui n’est pas vraiment concurrent, vu la faible part de marché. Ainsi donc, progressivement, Google vient manger sur les terres de Microsoft, et, même si les outils ne sont pas réellement à mettre au même niveau, n’oublions pas que Google appuie là où ça fait mal : un projet Fusion est disponible partout, sans qu’aucune installation ne soit nécessaire. Un simple navigateur et un accès à internet suffisent. Et c’est pas excessivement difficile à obtenir, surtout dans les PME…

Quid de la différence entre Google SpreadSheet et Google Fusion ?

Je ne crois pas que Google a cru bien longtemps pouvoir rester avec un seul outil de gestion de feuilles de calcul. En effet : ils ont dût très vite se rendre compte que si Microsoft s’y était cassé les dents, Sun également (avec OpenOffice.org), eux n’arriveraient probablement pas à faire cohabiter dans le même produit un SGBD avec un logiciel de feuilles de calcul.

Cela dit, il est clair que beaucoup de code a dû être repris depuis Spreadsheet pour créer Fusion, de la même manière que beaucoup de code a dû être repris dans Excel pour créer Access.

Bref : je suis impatient de connaitre les premiers retours d’entreprise là-dessus.

Vous serez peut-être intéressé :

Un commentaire sur ce billet

  1. H4mm3r dit :

    Le gros plus de Google Fusion, c’est la quantité de données qu’il peut croiser. A priori, c’est un produit pour faire des requêtes entre les grands silos officiels américains comme data.gov.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *