L’énergie marémotrice alimente pour la première fois une compagnie énergétique : la National Grid

[ 3 ] Commentaires
Share

Les chefs de projets de National Grid ont révélé aujourd’hui que National Grid va commercialiser la toute première électricité issue de l’énergie marémotrice. La turbine SeaGen de £10 millions (soit environ 12 500 000€) située dans le Nord de l’Irlande à Strangford Lough génère suffisamment d’énergie verte pour subvenir aux besoins de 150 foyers. Une production à pleine puissance est attendue d’ici quelques semaines.

La turbine SeaGen de Strangford Lough générera 1,2 mégaWatts en pleine puissance. Fonctionnant comme un moulin à vent sous-marin, les deux rotors de la turbine sont entraînés par l’un des plus puissants courant de marée au monde, il peut atteindre jusqu’à 8 nœuds. Elle est arrimée au plancher sous-marin à quelques 400m du rivage. Elle va fonctionner 20 heures sur 24. Il n’y a pas d’énergie crée au moment du changement de marée.

La SeaGen possède 2 rotors qui ont une vitesse d rotation de 10 à 15 tours par minutes. Une fois qu’elle sera tout à fait opérationnelle, la turbine générera quelques 1,2 mégawatts d’énergie hydro-électrique, soit l’équivalent des besoins de 1000 foyers. Martin Wright (Directeur du Management) affirmait que c’était une étape fondamentale pour la compagnie et une grande avancée pour le développement des énergies marines renouvelables. « SeaGen, MCT, l’énergie marémotrice et le gouvernement britannique font pression pour le développement des énergies marines renouvelables et elles présentent toutes actuellement de bonnes dynamiques. »
L’énergie marémotrice est le résultat du mouvement de la Terre, de la Lune et du Soleil, qui interagissent via des forces gravitationnelles.
Bien que cela soit coûteux à développer, c’est une source d’énergie amplement plus prévisible que l’énergie éolienne ou solaire.
Le secrétaire de l’Energie John Hutton prend le partie de l’énergie marémotrice : « Cette innovation technologique est la solution à la dépendance énergétique de la Grande-Bretagne face aux énergies fossiles. Cela lui assurera ses prochains besoins énergétiques.
Strangford abrite de nombreuses espèces marines, mais la compagnie affirme qu’en ne dépassant pas les 10 à 15 tours par minutes, il n’y aura pas de menace sur la faune marine.

Comment fonctionne l’énergie marémotrice ?

Via le Dailymail

Vous serez peut-être intéressé :

3 commentaires sur ce billet

  1. sarazo dit :

    merci pour votre informations qui bien m'aider pour mon mini projet sur les centrales marémotrices

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    Pas de soucis. Reviens quand tu veux 🙂

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *