A qui Microsoft fait les yeux doux : Yahoo!, SAP ou RIM ?

[ 4 ] Commentaires
Share

Yahoo et Microsoft

Microsoft semble sur le point d’emprunter au marché 3,75 milliards de dollars sous forme d’obligations. Ce serait une première dans l’histoire de la firme de Redmond. Entrons un instant dans la technique. Cette émission d’obligation comporte trois parties ou tranches : la première est de deux milliards de dollars à cinq ans à un taux annuel de 2,95 %, la seconde de un milliard de dollars d’obligations à dix ans à un taux de 4,20 % et la troisième tranche est de 750 millions de dollars à trente ans à un taux de 5,20 %.

Pourquoi cela est surprenant, me direz vous ? Microsoft peut bien lancer une émission de quinze mille tranches s’ils veulent, peu nous importe. Eh bien c’est tout de même étonnant qu’une entreprise comme Microsoft, dont on sait qu’elle dispose de la bagatelle de 25 milliards de liquidités ait besoin de lever de nouveaux fonds. La rumeur d’une acquisition d’envergure s’est répendue en un éclair sur les places financières.

La firme de Redmond va-t’elle repartir à l’assaut de Yahoo!, malgré l’échec de son offre de 47,5 milliards de dollars l’an passé, ou bien vise-t’elle l’allemand SAP. Celui-ci est fortement fragilisé par des résultats trop baissiers et par un Oracle plus puissant et menaçant depuis le rachat de Sun. Un autre bruit porte plutôt les soupçons sur le constructeurs canadien de terminaux Blackberry, à savoir RIM (Research In Motion).

« Pas de commentaire » pour Microsoft

Du côté du numéro un mondial des logiciels, les nouveaux fonds ainsi levés doivent aller, selon les déclarations de Steve Ballmer lors d’une conférence de presse en Inde « aux besoins généraux de l’entreprise ». Ce dernier réfute toute logique (à l’heure actuelle) de croissance externe pour l’entreprise, et précise que la firme souhaite simplement bénéficier de bonnes conditions d’emprunt. Ballmer a même prévenu que des suppressions d’emplois supplémentaires seraient envisagées si la situation économique des États-Unis continuait de s’aggraver. Pour mémoire, Microsoft a présenté en janvier dernier à un plan de restructuration comprenant 5000 suppressions de postes.

Où serait l’intérêt de Microsoft ?

On peut diviser ces perspectives en trois.

  • Yahoo ! : Microsoft veut une bonne fois pour toute arrêter de perdre du terrain sur Google qui lui grignote des parts de marché de tous les côtés. Yahoo ! est le seul susceptible de rivaliser avec Google, et c’est la raison pour laquelle Microsoft utiliserait bien des liquidités pour racheter la firme violette.
  • SAP : Microsoft a bien quelques offres pour les entreprises (je pense notamment à SharePoint), mais rien de bien crédible en terme de CRM ou ERP. Oracle a fait très mal en rachetant Sun, ou en tout cas a donné un grand coup dans la fourmilière. Microsoft a peur, et le rachat de SAP pourrait le faire entrer sur le marché juteux des entreprises.
  • RIM : Face à Android qui prend de l’ampleur, et à qui tous les analystes prévoient un bel avenir, face à Apple et son iPhone qui n’a plus rien à prouver sur le marché des smartphones, Microsoft fait pale figure avec son Windows Mobile dont trop de gens disent du mal. D’où l’idée de racheter le numéro 4 du secteur : RIM, qui a déjà un bon pied dans l’entreprise, avec ses Blackberry, et notamment pas mal de certifications sur la sécurité de transfert des emails.

Alors qui finalement ? Honnêtement, je n’en sais rien. Mais si je devais parier, je pencherais plus pour Yahoo!, avec qui Microsoft s’est déjà rapproché via un partenariat publicitaire.

Vous serez peut-être intéressé :

4 commentaires sur ce billet

  1. Dr.pepper dit :

    Intéressent, toute les sociétés suffisamment puissante savent qu’en rachetant des entreprises t-elle que Sun etc, ne saura que bénéfique sur le long terme !!
    A voir donc..

    Au plaisirs de lire vos News,

    Dr.pepper

    RépondreRépondre
  2. Dr.pepper dit :

    Je rajouterais même le groupe « The corrs »

    RépondreRépondre
  3. Caroline dit :

    @Dr.pepper : Oui aujourd’hui il est tout de même délicat de se prononcer sur le nom de la firme qui pourrait tomber dans l’escarcelle de Microsoft.
    Par contre je n’ai pas bien saisi ce que les Corrs avaient à voir là dedans, tu parlais bien du groupe irlandais ?

    RépondreRépondre
  4. Dr.pepper dit :

    Oui, désoler.
    Il était destinée au poste : Colbie Caillat “The Little Things” : Le son et les paroles ^^’
    Petite faute de de m’a part 🙂

    Si non, je pencherais plus pour allemand SAP.
    Car Yahoo à déjà refuser à maint reprise les propositions de Microsoft.
    De plus Yahoo, étant une entreprisse qui gèrent elle même son investissement
    fonctionnant en pleine essore dans tous les domaines.
    Je doute vraiment qu’ils lâche le morceau, pour pour les propositions de Microsoft.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *