Photos d’un avion qui a pris la foudre : Aïe aïe aïe !

[ 11 ] Commentaires
Share

Les photos ci-dessous sont celles d’un avion qui s’est pris un éclair. La foudre a carrément fait un trou dans la carlingue ! Une chose est sûre, c’est que si au moment de l’impact, les pilotes étaient dans le cockpit, ils ont dû avoir sacrément peur 🙂

Delta ASA hit by Lightning strike - C2194272

Delta ASA hit by Lightning strike - C3347941

Delta ASA hit by Lightning strike - C4823129

J’aurais pas cru qu’un éclair puisse faire fondre à ce point le revêtement de la carlingue. Là, pour le moins, elle a pris très cher :

11 commentaires sur ce billet

  1. Dr.pepper dit :

    Ce qui faut savoir, c'est que la revêtement n'est qu'une fine couche d'aluminium et de plastic le tous fixer par de simple rivet.
    Il est donc normal qu'ils fassent autant de déguas xD
    En tous les cas, merci pour cette news (avis aux voyageurs :D)

    Dr.pepper

    RépondreRépondre
  2. AbriCoCotier dit :

    Arf, là, l'avion il est bon à jeter à la poubelle (l'avant tout du moins) 🙁

    RépondreRépondre
  3. Dr.pepper dit :

    La seul chose qui vont faire, c’est remplacé une partie de la plaque allu/pvc.
    Pour le reste, je pense pas que cela saura changer pour autant 🙂
    Si non, d’où vient ces photos ?
    S’agit t-il d’une aéroport de proximité ?

    Bonne journée,

    Dr.pepper

    RépondreRépondre
  4. Louis dit :

    @Dr. pepper : Je crois que y’aura un peu plus de choses que ça à changer (mais je vais me renseigner : je connais des gens qui travaillent sur la structure des avions : j’aurais des renseignements de plus de valeur que mes évaluations personnelles). 🙂

    RépondreRépondre
  5. Dr.pepper dit :

    Excellente idée, tien nous aux courants !!

    Personnellement je travail que dans industries, mais pas dans aviation.
    Donc difficile de te répondre, mais je sait qu’ils limitent les couts de réparation au maximum.

    Aller sur ce,
    bonne après-midi.

    Dr.pepper

    RépondreRépondre
  6. Louis dit :

    Tu travailles à Air France Industries ? (la personne que je connais y travaille, justement 🙂 )

    RépondreRépondre
  7. Dr.pepper dit :

    Non, je travaille dans l’automation (robotique etc).
    Mais j’ai des amies qui ont fait leurs stage à la Sabena technique (en Belgique).

    RépondreRépondre
  8. Louis dit :

    Tiens, je sens que les événements tragiques (AF 447 Rio-Paris) vont faire exploser les statistiques de ce billet…

    Au moins, on pourra pas dire que j’ai fais ce billet dans ce but (vu qu’il a été posté il y a plus de 15 jours).

    RépondreRépondre
  9. Dr.pepper dit :

    En effet, tu croit pas si bien dire.
    Car les actions à Paris de France Aire/KLM ont littéralement chuté lors de la nouvelle.
    Mais pour mois, KLM-AIR FRANCE est si pas la meilleurs des compagnies aérienne que je connaise. Il citer que le pilote avec plus de 7.000h à sont actif et ce sur d’autre bolide du genre.

    Donc pour moi, c’était imprévisible. A moins que la météo aurait était plus évidante ?
    Et en aucun cas, ce serait la faute de KLM. Sa n’est pas arriver depuis 20 ans !!

    Aucun survivant de trouver, mais les premiers débris de trouver.

    A suivre donc… triste nouvelle en tous les cas 🙁
    Hommage à ces femmes et hommes qui ont péri dans cette prouesse technologique.

    RépondreRépondre
  10. floflopilote dit :

    le problème, si le message vitesse verticale annoncé par les messages automatiques indiquent réellement un décrochage… à, 10 000 ft, pourquoi les pilotes n’ont ils pas repris le contrôle ?

    le fait est que les pilotes de lignes ne savent plus piloter! tout est remplacé par la machine et les automatismes. ont leurs apprends SUR SIMU a résoudre des situations en vol qui sont préalablement programmés, tous identiques.

    je pense qu’on devrait commencer à rendre la main aux pilotes, à réellement savoir apprivoiser le vol, réagir à son instinct et pas traités des vulgaires informations transmise pas une machine qui peut fournir des indications fausses. cela à déja été dit dans des enquêtes de crash précédents où les pilotes en pleine nuit avait littéralement perdu les indications d’altitude et vitesses. ils ce sont a chaque fois fait avoir par le fait qu’on met du moteur pour monter et on augmente l’incidence, on maintient vitesse et incidence pour le maintient d’altitude et on réduit les gaz pour descendre. dans le cas que j’ai cité des vols aéropéru et birgenair, la transmission de la vitesse calculé par le radar et l’horizon qui fonctionnaient auraient pu permettre aux pilotes de ramener l’avion au dessus d’une ville permettant d’avoir une « référence d’altitude » donc voila ce qui ce produit dans la plupart des cas, mauvaises analyse de la situation, on déclare une erreur humaine mais ont forment nos pilote sur le principe de l’ordinateur.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *