« Autant pour moi » ou « Au temps pour moi » ?

[ 7 ] Commentaires
Share

Autant pour moi ou Au temps pour moi ?

J’ai pris les limites de ma culture dans la tête il y a cinq minutes, quand j’ai constaté que Pierre, qui me jurait hier que d’écrire « Autant pour moi » était faux et qu’il fallait dire « Au temps pour moi », et bien Pierre avait raison.

Le Wiktionnaire dit :

La graphie au temps pour moi, environ trois fois moins fréquente sur Internet, est cependant celle recommandée par l’Académie française, car, selon elle, rien ne justifie l’expression autant pour moi, alors que l’expression au temps pour moi serait liée à l’expression militaire au temps !, commandant la reprise d’un mouvement. L’Académie française précise toutefois qu’« Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière » → voir au temps pour moi pour plus de détails.

On peut même en apprendre un peu plus (la vie est bien faite) :

Il est impossible de savoir exactement quand et comment s’est formé cette locution pourtant très courante.
Selon une première théorie, cette expression est issue du langage militaire dans lequel « au temps ! » serait dit pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début.
Elle aurait finalement glissé vers le sens figuré actuel : ainsi prononce-t-on cette locution pour admettre une erreur, en signifiant que l’on va éventuellement reconsidérer la question.

Une deuxième théorie postule que la graphie au temps pour moi serait en réalité une forme pédantesque de autant pour moi. Cette théorie, qu’a défendue entre autres Claude Duneton, postule que la théorie des origines militaires de l’expression serait à l’origine une légende, une sorte de « canular étymologique », comme on en invente souvent pour l’origine de beaucoup d’expressions.

Mea culpa.

7 commentaires sur ce billet

  1. PatatoOor dit :

    Moui mais moi je préfère écrire « autant pour moi » je trouve ça plus esthétique 😛

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    Moi aussi 🙂

    RépondreRépondre
  3. ALLNews dit :

    Je me trompe donc à chaque fois! Autan pour moi, je ne recommencerai plus.

    RépondreRépondre
  4. H4mm3r dit :

    C’est un classique. C’est lors des campagnes napoléoniennes quand un soldat commençait à perdre le rythme des mouvement (cf http://www.tv5.org/TV5Site/lf/merci_professeur.php?id=3237).

    RépondreRépondre
  5. Louis dit :

    @H4mm3r : ‘ffectivement. Merci pour la vidéo, c’est très bien expliqué.

    RépondreRépondre
  6. Peter Gramm dit :

    L’expression  » autant pour moi  » ou  » au temps pour moi  » est un dérivé de l’expression latine
     » mea culpa « .
    La transmission orale de  » mea culpa  » pour celle ou celui qui l’a entendu et qui ne connaît pas le latin est devenu, au fil des ans, ….  » autant pour moi « .

    Il y a une ressemblance de ton dans l’oralité entre ces deux expressions.

    Faisons un parallèle avec le proverbe :  » Dis moi qui tu …………, je te dirai qui tu es « .

    A l’origine, l’expression était : « dis moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es « . Le verbe « hanter  » étant connu par peu de personnes, c’est tout naturellement que le verbe « hantes » est devenu  » fréquentes  » ; expression plus compréhensible par la population.

    Le terme « mea culpa » a suivi la même déviation avec « autant pour moi »

    RépondreRépondre
  7. Luc dit :

    Je recherchais un explication claire pour l’origine de l’expression, mais je n’en ai toujours pas pour mon argent!!! Les avis sont vraiment partagés!
    Mais pour vos références, faire appel à Wiktionnaire me paraît un peu léger: chacun peut y écrire ce qu’il veut…
    Basons nous sur des recherches scientifiques s’il en est, notamment un dictionnaire issu de la recherche du CNRS qui est le CNRTL, ici: http://www.cnrtl.fr/definition/

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *