Python : créer son premier exécutable et apprendre les bases

[ 1 ] Commentaire
Share

Nous allons essayer de créer notre premier exécutable en Python, puis de voir la fameuse ligne ‘Hello World’ pour s’assurer que Python marche bien sous notre ordinateur.

Il existe en fait deux méthodes pour écrire un bout de code sous Python :

  • La première dite interactive. Elle permet de taper du code au fur et à mesure, dans un « interpréteur ».
  • La seconde consiste à créer un fichier de code python et l’importer depuis le shell Python.

Utiliser l’interpréteur

  1. Lancez la console/terminal puis tapez :
    $python
  2. vous verrez les lignes suivantes :
    Python 2.5.2 (r252:60911, Apr 21 2008, 11:17:30)
    [GCC 4.2.3 (Ubuntu 4.2.3-2ubuntu7)] on linux2
    Type « help », « copyright », « credits » or « license » for more information.
    >>>
  3. Taper : print ‘Hello world’
    Hello world

Vous venez de taper votre première instruction d’affichage sous Python. Facile, non ?
Pour quitter le terminal Python, et revenir au terminal classique, utiliser Ctrl+D.

Utiliser un éditeur de texte (Vim, Emacs ou Gedit)
On peut aussi créer notre programme Python dans un éditeur de texte simple, toutefois il vaut bien choisir un éditeur puissant tel que VIM ou Emacs ou aussi gedit.
Pour installer Emacs et gedit sous ubuntu tapez:

sudo apt-get install emacs gedit

Sans plus tarder, lancez gedit par exemple et créez un nouveau fichier puis écrivez les lignes suivantes avant d’enregistrer le fichier sous le nom: helloworld.py ‫‪

#!/usr/bin/python2.5‬‬
‫‪# Filename : helloworld.py‬‬
‫‪print 'Hello World'

Maintenant on peut exécuter le ficher :

Dans un terminal, tapez :

~$ cd repertoireoùvousvoustrouvez

~/repertoireoùvousvoustrouvez/$ python helloworld.py

Remarque : Python est sensible à la case et aussi aux espaces et tabulations

Créer un exécutable Python
On doit attribuer à notre fichier Python les permissions d’exécution à l’aide de la commande chmod.

  1. Lancer le terminal/console
  2. Taper chmod a+x helloworld.py
  3. Maintenant notre programme a le droit de s’exécuter
  4. Pour voir, taper : ./helloworld.py

Vous avez remarqué que pour exécuter le fichier depuis la console vous devez vous déplacer vers le chemin où vous l’avez enregistré mais bien évidement on peut contourner le problème en créant un dossier nommé par exemple « python » dans notre dossier personnel et l’ajouter au PATH.

  1. Ouvrir la console/terminal
  2. Par défaut vous êtes dans le dossier personnel pour moi : j’ai la ligne suivante:
  3. louis@D1400-XU804:~$   où louis est le nom d’utilisateur et D1400-XU804 est le nom de la machine, avec un ~ indiquant qu’on est sur le chemin relatif à l’utilisateur (le répertoire « home »).
    Sinon taper : « cd » (sans les guillemets, puis validez avec « entrée ») afin d’aller dans votre répertoire personnel.
  4. Il faut créer un nouveau dossier nommé « python », pour cela taper : mkdir python
  5. Maintenant on ajoute ce nouveau dossier à notre path, taper :
    PATH=$PATH: /home/nomUtilisateur/python
  6. Dorénavant, tous nos scripts python seront stockés dans le dossier python pour qu’on puisse appeler le script peu importe où on est dans l’arborescence. Par exemple on met notre fichier helloworld.py dans le dossier python en attribuant bien sur les permissions nécessaires pour appeler notre fichier par une simple commande : helloworld

Les bases de la programmation en Python

Les constantes :
Une constante littérale est un nombre: 15, 10.25e-6,… ou une chaine de caractères telle que: « C’est une chaîne ». On l’appelle :

  • littérale car on utilise sa valeur telle qu’elle est.
  • constante car sa valeur ne change pas.

Les  nombres :
On trouve quatre types de nombres sous Python:

  • Entiers
  • Entiers longs
  • Réels
  • Nombres complexes

Les chaînes de caractères :
Python offre une simple gestion des chaînes de caractères mais il est nécessaire de signaler :

  • Utilisation des apostrophes: on peut délimiter une chaîne de caractères en utilisant les apostrophes comme l’exemple suivant : ‘Salut    tout le monde’ tous les espaces et les tabulations sont gardés.
  • Utilisation des guillemets (« …. ») : les doubles quotes ont le même fonctionnement que les apostrophes. on l’utilise aussi dans le cas où la chaîne de caractères contient des apostrophes. Exemple: print « c’est un exemple »
  • Utilisations de trois apostrophes : Dans le cas où notre chaîne s’étale sur plusieurs lignes. Dans ce cas, notre chaîne peut contenir les apostrophes ou des guillemets librement. Exemple : print  »’Salut c’est un « test »
    sur plusieurs lignes »’

Note : on peut utiliser l’antislash (\) pour indiquer à Python que l’apostrophe ou le guillemet suivant n’est pas à prendre en compte. Exemple : print ‘salut c\’est un test’

Les variables :
Les programmeurs ont toujours besoin des variables qui ont un identifiant unique chacune.
Remarques :

  • Python est sensible à la case
  • Il faut toujours choisir un identifiant significatif
  • On commence le nom d’une variable par une lettre (pas de nombre, pas d’espace)
  • Exemple d’identifiants valables: Nom, nom_prenom, V3

Les objets :
Python est un langage Orienté Objet très puissant, tout est considéré comme objet : nombre, chaîne de caractères et mêmes les fonctions. Methylbro a fait un très bon tutoriel concernant la Programmation Orientée Objet sous PHP.

Remarque : Sous python vous n’avez pas besoin de déclarer les variables.

Comment lire et écrire des données dans un programme python ?

Ecriture des données :
Pour afficher des données, on utilise l’instruction print, exemple :

print ‘ceci est un texte’
a=7;
print a; # affichera la valeur 7

Donc print est utilisé pour afficher à l’écran de l’utilisateur un message, une valeur, etc.
Remarque :

  • Vous avez certainement remarqué que j’ai utilisé à la fin des lignes dessus un point virgule (;), python reconnaît une seule instruction par ligne sauf si on veux utiliser plusieurs instructions sur la même ligne, dans ce cas il faut les séparer par des points virgules.
  • Pour écrire un commentaire, on utilise le #, tout ce qui vient après # est considéré comme commentaire.
  • On peut aussi afficher la valeur d’une donnée en tapant simplement son identifiant :
  • Exemple :
    >>> a=4
    >>> a
    4
    >>>

Lire des données :
A un moment ou autre, l’utilisateur doit interagir avec le programme. Pour notre cas simple, si un utilisateur veut entrer une valeur d’une variable, la méthode la plus simple est input().
Syntaxe :
prixHT = input('message')
Exemple :
prixHT = input('Veuillez entrer le prix hors taxe')
Cette expression peut s'écrire autrement :
print 'Veuillez entrer le prix hors taxe'
prixHT = input()

On peut aussi utiliser la fonction raw_input() qui renvoie toujours la valeur entrée comme une chaîne de caractères par contre input() renvoie une valeur dont le type est celui de la valeur saisie par l’utilisateur.

Conversion de type d’une donnée :
On peut connaître le type d’une donnée en utilisant la fonction type().
Exemple :

>>> a = input(‘Entrer une donnée: ‘)
Entrer une donnée: 7
>>> type(a)
<type ‘int »>
>>> b = raw_input(‘Entrer une donnée: ‘)
Entrer une donnée: 7
>>> type(b)
<type ‘str’>
>>> c = int(b)   # Conversion en valeur numérique
>>> type(c)
<type ‘int’>

Remarque : on  peut utiliser les fonctions int(), float() ou str() pour convertir les types de données.

Autres fonctions de Python

Affectation:
Sans doute, l’affectation est l’une des opérations les plus utilisées. Elle permet d’assigner une valeur à une variable. Python utilise le signe égal (=) pour représenter l’affectation.
Exemple:

  • Affectation simple>>> x = 10                             # affecte la valeur 10 à la variable x
    >>> Message = « C’est un message test »  # affecte la chaine de caractère à la variable Message
  • Affectations multiples>>> x,y = 10, 15.60                      # affecte à x la valeur 10 et à y la valeur 15.60
    >>> a = b = « Affectation »                # affecte à a et b la même valeur « Affectation

Contrôle du flux :
Nous aurons toujours besoin de vérifier la valeur d’une donnée pour diriger l’exécution du programme. Python nous offre une structure facile de conditionnement.
Syntaxe:

if (expression1):
…..
elif (expression2):
……
else:
…….

Exemple:

a = input(« Veuillez entrer une valeur : « )
Veuillez entrer une valeur : 6
If a > 0:
print « a est un nombre positif »
elif a < 0:
print « a est un nombre négatif »
else:
print « a est nul »

Remarque: il faut rappeler que Python est sensible aux espaces et tabulations. Vous avez sûrement remarqué que la syntaxe de if ne contient pas des accolades, c’est parce que Python reconnaît les instructions identiques selon leurs niveaux hiérarchiques. La meilleure façon de respecter la hiérarchie est d’utiliser les tabulations.

Exemple: Écrire ces lignes de codes dans un fichier appelé condition

#!/usr/bin/python
# -*- coding:Utf-8 -*-
#Filename : condition.py
if a > 0 :
print « a est positif »
if a> 10 :
print « a est supérieure à 10 »
if a > 16:
print « a est supérieure à 16″
else:
print  » a est comprise entre 10 et 16″
else:
print « a est comprise entre 0 et 10 »
elif a < 0:
print « a est inférieure à 0″

else:
print  » a est nul »

Remarque: Python n’a pas d’instruction switch comme C/C++.

Répétitions en boucle
L’instruction while :

  • Syntaxe :

    while (condition) :
    #instructions2
    ….
    else:
    #instructions2

  • Exemple :

    nombre = 23
    Actif = True
    print « Devener le nombre voulu »
    while Actif:
    devine = int(raw_input(‘Saisir un entier entre 0 et 30’))
    if devine==nombre :
    print « Félicitation, vous l’avez deviné. »
    Actif = False    # Pour arrêter la boucle while
    elif devine < nombre :
    print « Raté, le nombre recherché est supérieure à: », nombre
    else:
    print « Raté, le nombre recherché est inférieure à: », nombre
    else :
    print « la boucle while s’est bien terminée »

L’instruction for :

  • Syntaxe :

    for i in range(debut,fin[,pas]):
    #instructions1
    [else :
    #instructions2]

  • Exemple :

    for i in range(1,10):
    print i

Remarque: Dans les instructions de répétitions « else » est optionnelle.

Merci à Niceboy, de qui je m’inspire très largement pour le tutoriel ci-dessus.
Je rappelle que j’ai déjà fait deux billets à propos de Python :

Vous serez peut-être intéressé :

Un commentaire sur ce billet

  1. NowhereMan dit :

    Pas mal ce petit tuto =)
    Python est très simple par rapport à C je trouve… =)

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *