Japon – Jour 15 : Tokyo : Akihabara, Ueno, Yanaka et Asakusa

Donnez votre avis !
Share

Réveil à l’auberge Nikkorisou Backpakers à 7h30. On a bien dormi, mais la température hors de notre chambre est glaciale. Il doit faire aux alentours de 10°C dans les toilettes et le couloir.

On part de l’auberge à 8h15, un peu comme des voleurs, sans même avoir pris notre petit dej. Pas envie de rester plus longtemps (l’auberge n’est pas géniale, le gars de l’accueil est un peu rustre), et on va essayer de prendre le premier train disponible. Déjà, c’est raté pour celui de 8h10, donc le suivant étant à 8h56 (et la gare à 1,5km à pied), il faut se bouger.

Nous réussissons à rejoindre la gare à l’heure, et nous prenons le train de 8h56 pour la station d’UTSUNOMIYA.

Japon - Nikko Gare
Japon - Nikko Line Train
Japon - Nikko Line Train
Japon - Nikko Line Train

A Utsunomiya, nous prenons le Shinkansen pour Tokyo. Pas de places assises, alors on reste debout. Le Shinkansen accélère beaucoup, on a une belle impression de vitesse.

Arrivés à Ueno, on demande à un guichet où on peut aller acheter des pass pour le métro. On nous répond que le magasin qui en vend le plus proche est le Softmap à deux stations de là, à Akihabara. Donc on y va par la Yamamoto Line. On repart avec nos valises sur les lignes JR.

A Akihabara, sortis de la gare, on a du mal à trouver le Softmap, donc on demande à un poste de police ; ils nous indiquent. Très sympas !

Au Softmap, on achète nos pass métro (pour trois jours) au deuxième étage. Or c’est également l’étage où ils vendent les appareils photos. Leur rayon est énorme, tous les appareils en vente (de toutes les marques possibles et imaginables) ont un modèle de démonstration branché et fonctionnel avec une carte SD dedans.. Donc on perd une bonne heure à essayer tout ce qui nous parait intéressant, et à essayer de voir les prix. Surtout qu’au Sofmap, on a 8% de taxe en moins (on peut acheter en tax free) et ils rajoutent une décote de 7% car on a acheté les pass de métro chez eux !

Sortis de là, on reprend la Yamamoto Line jusqu’à Ueno. A Ueno, pendant notre changement de trains, on croise des péruviens en train de jouer. Ils sont partout !
Japon - Tokyo - Ueno Peruviens

Puis nous prenons le subway (Ginza Line) jusqu’à Asakusa. On marche un bon quart d’heure jusqu’à l’auberge, en se rendant compte qu’on aurait du sortir à la station précédente… A l’auberge, on fait le checkin, mais on ne peut pas récupérer totalement la chambre (ils n’ont pas fini de la nettoyer), on ne peut qu’y laisser nos valises pour l’instant. On en profite pour passer aux toilettes avant de repartir.

Puis on demande au réceptionniste de nous indiquer les bons restos du coin, ce qu’il fait. Comme beaucoup d’auberges, celle-ci a une carte du coin qu’elle peut fournir avec les bonnes adresses. On va dans un resto à Udons et Tempuras à deux pas, qui se révèle très bon, et pas cher.
Japon - Tokyo - Udons Tempuras restaurant
Japon - Tokyo - Udons Tempuras restaurant
Japon - Tokyo - Udons Tempuras restaurant
Japon - Tokyo - Udons Tempuras restaurant

On part ensuite vers la station Tawaramachi (celle qui est la plus proche de chez nous, mais quand même à au moins 10 minutes de marche), en empruntant la rue commerçante Sushiya Dori. Sur le chemin, on passe devant le magasin Don Quichote, devant l’entrée duquel il y a plein d’aquariums avec des jolis poissons tropicaux dedans. On a déjà vu la majorité en plongée, mais il y avait là deux murènes assez rares qu’on était bien content de voir pour la première fois ! Par contre, pas trop d’indication de l’utilité de ces aquariums… J’imagine qu’ils servaient à vendre des poissons aux aquariophiles, mais je doute que c’était pour les manger. Là ils étaient vraiment à l’aise, dans des beaux aquariums, pas dans des trucs microscopique ou le but c’est de faire survivre les poissons jusqu’à leur vente pour se faire manger.

Rentrés dans le métro à Tawaramachi, on en sort à la station Uenohirokoji, ce qui nous permet d’être un peu au sud de Ueno, et de visiter d’abord la rue Ameyokocho dans laquelle se tient le marché d’amena Yokocho. Dans ce marché, installé dans la rue et sous la voie ferrée aérienne, on voit plein de commerçants vendre des chaussures, puis du poisson, puis des vêtements… Ca grouille, il y a plein de choses différentes à vendre, on voit même des petits restaurants où l’on mange les uns sur les autres sur des tabourets installés à même la chaussée. Bref, c’est typique et il y a une bonne ambiance !
Japon - Tokyo - Ameyokocho Ueno

Nous marchons ensuite jusqu’au Parc Ueno, tout proche. On entre dans le parc par le Shitamachi Muséum. Nous contournons d’abord l’étang Shinobazu par l’Ouest sur Shinobazu Dori…
Japon - Tokyo - Ueno Shinobazu
Japon - Tokyo - Ueno Shinobazu
Japon - Tokyo - Ueno Shinobazu

Puis nous prenons le petit chemin sous les cerisiers qui rejoint l’île au centre des trois étangs. Sur cette île, on trouve un petit temple : le Benten-Do.

Japon - Tokyo - Ueno
Japon - Tokyo - Ueno - Carpes Koï
Japon - Tokyo - Ueno - Carpes Koï
Japon - Tokyo - Ueno - Temple Benten-Do
Japon - Tokyo - Ueno - Temple Benten-Do

Nous remontons ensuite dans le temple, en passant juste à droite du Kyomizu Kannon Do, puis nous longeons le Ueno Royal Museum, jusqu’au National Science Muséum, devant lequel on voit une superbe reproduction à l’échelle d’un rorqual bleu ! On notera encore une fois qu’ils adorent la France, à tel point que tout drapeau français qui peut être utilisé l’est.
Japon - Tokyo - Ueno
Japon - Tokyo - Ueno

En bifurquant à gauche, nous passons devant le Tokyo National Muséum, puis nous rebroussons le chemin vers le bassin en face, jusqu’à atteindre le Tosho-Gu schrine. Celui-ci est fermé, mais sa devanture est très belle.
Japon - Tokyo - Ueno Tokyo National Muséum
Japon - Tokyo - Ueno Tokyo National Muséum
Japon - Tokyo - Ueno Tokyo National Muséum
Japon - Tokyo - Ueno Tokyo National Muséum
Japon - Tokyo - Ueno Tokyo National Muséum
Japon - Tokyo - Ueno Tosho-Gu schrine
Japon - Tokyo - Ueno Tosho-Gu schrine
Japon - Tokyo - Ueno Tosho-Gu schrine
Japon - Tokyo - Ueno Tosho-Gu schrine

Nous passons dans un petit passage sur la gauche quand on arrive au Tosho-Gu, qui amène sur une allée de marches descendant dans la rue qui délimite le parc Ueno.
Japon - Tokyo - Quartier pavillonaire
Japon - Tokyo - Quartier pavillonaire
Japon - Tokyo - Quartier pavillonaire
Japon - Tokyo - Quartier pavillonaire
Japon - Tokyo - Quartier pavillonaire
Japon - Tokyo - Quartier pavillonaire

De cette rue, nous continuons à travers les rues pavillonnaires et très calmes (on n’entend absolument rien, aucune voiture, pas un chien qui aboie, pas une porte qui claque, c’est silencieux), jusqu’à arriver sur Kototoi Dori, rue à partir de laquelle commence le quartier de Yanaka, et dans laquelle on trouve encore d’anciennes maisons de commerçant en bois, n’ayant pas été détruites, ni par le feu, ni la guerre, ni les tremblement de terre successifs.
Japon - Tokyo - Kototoi Dori
Japon - Tokyo - Kototoi Dori
Japon - Tokyo - Yanaka
Japon - Tokyo - Yanaka
Japon - Tokyo - Yanaka
Japon - Tokyo - Yanaka

Pour visiter Yanaka, nous suivons la balade que propose le Lonely Planet. Nous passerons dans des petites ruelles entourées de pavillons, ruelles pas très larges, très calmes (personne en vue), avec des petits temples de temps à autres, comme le temple Enjyuji.
Japon - Tokyo - Yanaka
Japon - Tokyo - Yanaka

Nous atteindrons à un moment un cèdre de l’Himalaya, à côté duquel se trouve la boutique de l’artiste Allan West, installé depuis 35 ans au Japon. Nous entrons dedans (la porte est ouverte), pour constater qu’il est là. Je discute un peu, l’artiste se révèle très sympathique, avenant. Suite à mes questions, il me dit qu’il travaille à 80% sur commandes, que ce soit pour des institutions ou des grandes entreprises. J’achète un de ses tableaux, c’est pas très grand et vraiment pas excessif en terme de prix, mais c’est très joli (c’est un tableau de feuilles d’érable, stylisées).
Japon - Tokyo - Yanaka Cèdre Himalaya
Japon - Tokyo - Yanaka
Japon - Tokyo - Yanaka
Japon - Tokyo - Yanaka
Japon - Tokyo - Yanaka
Japon - Tokyo - Yanaka
Japon - Tokyo - Yanaka Allan West
Japon - Tokyo - Yanaka Allan West
Japon - Tokyo - Yanaka Allan West
Japon - Tokyo - Yanaka Allan West
Japon - Tokyo - Yanaka Allan West
Japon - Tokyo - Yanaka Allan West

Au bout de la rue, après être passés devant la maison contenant la tombe de Chibue Susai (médecin et confucianiste), nous arrivons devant l’ancien bain public devenu galerie d’Art SCAI The Bathhouse. AU bout de la route après avoir tourné à droite, nous arrivons devant l’annexe du Shitamshi Muséum, qui est une ancienne boutique de Saké (boutique Yoshida). En face, le café Kayaba est lui aussi d’époque.
Japon - Tokyo - Yanaka
Japon - Tokyo - Yanaka SCAI The Bathhouse
Japon - Tokyo - Yanaka
Japon - Tokyo - Yanaka Old Sake house
Japon - Tokyo - Yanaka Old Sake house
Japon - Tokyo - Yanaka Old Sake house
Japon - Tokyo - Yanaka Old Sake house
Japon - Tokyo - Yanaka Old Sake house
Japon - Tokyo - Yanaka Kayaba

Nous partons ensuite de Yanaka (en fait on rebrousse chemin) en passant devant le cimetière du quartier, vraiment très joli, surtout dans la lumière déclinante de l’après-midi. Au bout du cimetière, le temple Tenno-Ji avec une grosse sculture de Bouddha (en bronze ?) est la limite de Yanaka, avec juste une petite ruelle piétonne qui serpente jusqu’à accéder à la gare de Nippori.
Japon - Tokyo - Cimetière Yanaka
Japon - Tokyo - Cimetière Yanaka
Japon - Tokyo - Cimetière Yanaka
Japon - Tokyo - Cimetière Yanaka
Japon - Tokyo - Cimetière Yanaka
Japon - Tokyo - Cimetière Yanaka
Japon - Tokyo - Cimetière Yanaka
Japon - Tokyo - Cimetière Yanaka
Japon - Tokyo - Cimetière Yanaka - temple Tenno-Ji
Japon - Tokyo - Cimetière Yanaka - station Nippori

Nous retournons donc en direction de l’auberge par la ligne JR puis le métro et la Ginza Line. Mais nous sortons à Asakusa afin de visiter le temple Senso-ji.

A la sortie du métro, nous sommes quasiment devant la porte Kamirarimon (porte du Dieu du Tonnerre), avec son énorme lanterne, et qui donne accès juste derrière à la rue commerçante Nakamise-Dori. Cette rue commerçante est en fait le pont entre la porte d’où nous venons et la porte Hozomon, derrière laquelle on trouve des énormes sandales, qui seraient sensées être de la taille que les croyants attribuent aux pieds de Buddha.
Japon - Tokyo - temple Senso-ji Kamirarimon
Japon - Tokyo - Nakamise-Dori
Japon - Tokyo - Nakamise-Dori
Japon - Tokyo - Nakamise-Dori
Japon - Tokyo - Nakamise-Dori

Dans le temple Senso-ji, nous nous faisons aborder par des enfants, qui veulent nous poser des questions (c’est dans le cadre de leur classe d’anglais). Les filles posent des question à Caroline, et les garçons à moi. Il semble que ce ne soit possible que dans cette configuration là (la société japonaise est extrêmement misogyne).

Devant le temple, on voit pas mal de monde secouer des boites à oracle, d’autres tenter de récupérer la vapeur d’encens et s’en mettre sur le corps (sur la partie atteinte ou risquant d’être atteinte par une maladie).
Japon - Tokyo - temple Senso-ji
Japon - Tokyo - temple Senso-ji
Japon - Tokyo - temple Senso-ji
Japon - Tokyo - temple Senso-ji
Japon - Tokyo - temple Senso-ji
Japon - Tokyo - temple Senso-ji
Japon - Tokyo - temple Senso-ji
Japon - Tokyo - temple Senso-ji

Nous prenons des photos à l’intérieur du Senso-ji, mais point de statuette en or de Kannon : d’ailleurs d’après le guide que nous avons la présence même d’une statuette est un secret gardé par les moines.
Japon - Tokyo - temple Senso-ji - Statuette Kannon
Japon - Tokyo - temple Senso-ji - Statuette Kannon

Vers l’Ouest, la pagode aux cinq étages de 54m est une des plus hautes de tout le Japon (la deuxième plus haute, après celle de Kyoto). De nuit, elle est très bien éclairée.
Japon - Tokyo - temple Senso-ji Pagode
Japon - Tokyo - temple Senso-ji Pagode
Japon - Tokyo - temple Senso-ji Pagode
Japon - Tokyo - temple Senso-ji Pagode
Japon - Tokyo - temple Senso-ji Pagode

Nous rentrons à l’auberge de jeunesse qui est à 5 minutes à pied du temple, afin de pouvoir nous y reposer les pieds et se mettre d’accord (via WhatsApp) avec nos amis sur la suite de la soirée. On finit par s’entendre sur le fait qu’on va aller manger un barbecue à côté de la station Tawaramachi, chez Guy Kaku.
Japon - Tokyo - Restaurant Guy Kaku

C’est très bon, mais attention, ce n’est pas donné… et on sent fortement la fumée en sortant du restaurant. Surtout qu’il faut bien voir ce qu’on commande : le restaurant propose du boeuf de Kobe (très cher), et plein d’autres parties du boeuf, un peu « exotiques » pour nous français (trachée, boyaux, etc).

Sortis du restaurant, nous disons raccompagnons nos amis jusqu’au métro et rentrons à l’auberge.

Tous les billets de ce voyage au Japon

Vous serez peut-être intéressé :

  • Japon : Jour 17 : Tokyo : Omotesandō et Odaiba
    On se lève vers 8h00, tranquillement. On mange notre petit dej dans la chambre (l'auberge de jeunesse ne propose pas de petit dej), puis on range nos valises. On fait le check out vers 9h30, après quo...
  • Japon – Jour 13 : Kamakura et Tokyo (Shibuya et Shinjuku)
    On se réveille à 7h30 à l'auberge de Kamakura, on n'est pas pressé puisqu'il ne nous reste que deux temples à voir. Contrairement à ce qu'on avait lu sur les commentaires de cette auberge, nous n'avon...
  • Japon – Jour 16 : Tokyo : Tour Tokyo Sky Tree, Tsukiji, Ginza, Omotesandō
    Réveil à 7h00 et petit déjeuner dans la chambre, car il faut qu'on essaie d'être le plus tôt possible à la tour Tokyo Sky Tree. Ça ouvre à 8h, mais il parait qu'à partir de 9h la queue est très longue...
  • Japon – Jour 5 : Himeji et Osaka
    La nuit à la guest house Mikuniya à Miyajima a été assez courte car je n'arrive pas à dormir : la pluie est battante dehors et comme l'insonorisation est assez faible, on entend tout. Caroline n'a pas...
  • Japon – Jour 12 : Lac Kawaguchi et Kamakura
    Ce matin, on se lève vers 7h40. La nuit a été calme, même si notre chambre donne sur la rue et qu'on entend vraiment très bien les voitures/camions passer très vite, comme si la fenêtre était ouverte....

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *