Japon – Jour 14 : Nikko

Donnez votre avis !
Share

Cette nuit a été très bonne, mais on s’est couché à 2h du matin, suite au passage dans le bain onsen de l’hôtel, donc quand il faut se lever à 7h30, ça fait mal.

On prend le petit dej à l’hôtel, c’est pas grandiose mais ça passe.

On se presse ensuite, afin de prendre le train de la Yamamoto Line vers 9h08, puis, arrivés à la gare de Tokyo, on tente de réserver un billet pour le Shinkansen Yamabiko de 9h40… mais toutes les places réservées sont prises. Nous prendrons donc les places non réservées.

On arrive en avance pour le Shinkansen (en fait on était déjà là pour le Shinkansen d’avant) donc on est les premiers à entrer dans le Shinkansen après qu’il ait été nettoyé par les agents de nettoyage, du coup on peut choisir nos places.

Japon - Shinkansen
Japon - Shinkansen

Le trajet dure 50 minutes, c’est toujours agréable en Shinkansen. On calcule d’ailleurs que ce trajet nous aurait coûté 20€ si on n’avait pas eu de JR Pass : ça reste beaucoup moins cher qu’en France (j’imagine qu’un billet de TGV pour un trajet à grande vitesse d’une durée de 50 minutes vaut au moins 60€).

Arrivés à Utsunomiya, on reprend un nouveau train, de la JR Nikko Line cette fois. 49 minutes plus tard, on arrive à Nikko (à 11h27).

Nous galérons un peu pour trouver où acheter nos pass de bus, puis on monte dans le bus qui nous emmène à l’auberge de jeunesse, où nous déposons nos bagages (car il est trop tôt pour faire le checkin).
Japon - Nikko - auberge de jeunesse

Avec nos sacs à dos, nous partons à pied vers la zone des sanctuaires. On passe d’abord devant le pont Shin-Kyo, pont laqué rouge du XVIIe siècle qui est en fait parallèle au pont récent sur lequel passent les voitures aujourd’hui.
Japon - Nikko - pont Shin-Kyo
Japon - Nikko - pont Shin-Kyo

Nous traversons la rue pour aborder ensuite la zone des sanctuaires. Nous comptions visiter en priorité le sanctuaire de Tosho-gu, mais aussi, si le temps nous le permettait, les temple Rinno-ji et Futurasan-Jinja.
Japon - Nikko - sanctuaires
Japon - Nikko - sanctuaires
Japon - Nikko - sanctuaires
Japon - Nikko - sanctuaires
Japon - Nikko - sanctuaires

En montant la pente jusqu’au Tosho-Gu, on passe devant un énorme bâtiment sur lequel est déroulé une vache représentant un temple : c’est en fait le temple Rinno-Ji qui est en travaux, et qu’ils ont recouvert d’un bâtiment en dur pendant les travaux ! C’est pas la première fois qu’on voit ça : à Nara déjà, il me semble qu’ils ont fait pareil.

On monte donc jusqu’au Tosho-Gu. Beaucoup de monde sur place, surtout qu’il est lui aussi partiellement en travaux.

Japon - Nikko - Tosho-Gu
Japon - Nikko - Tosho-Gu

Première chose à voir, le torri immense au bout de l’allée montant : le Ishidorii (construit en 1618).
Japon - Nikko - Tosho-Gu Ishidorii

A côté de l’entrée, la pagode à cinq étages (Gojunoto), construite en 1648, partiellement détruite par un incendie puis complètement restaurée.
Japon - Nikko - Tosho-Gu Gojunoto

Après l’entrée, on passe devant les trois entrepôts sacrés (Sanjinko).
Japon - Nikko - Tosho-Gu - Sanjinko
Japon - Nikko - Tosho-Gu - Sanjinko
Japon - Nikko - Tosho-Gu - Sanjinko
Japon - Nikko - Tosho-Gu - Sanjinko
Japon - Nikko - Tosho-Gu - Sanjinko
Japon - Nikko - Tosho-Gu - Sanjinko
Japon - Nikko - Tosho-Gu - Sanjinko

On reconnait, à gauche en entrant, la représentation des trois singes de la sagesse (Sanzaru), sur la faça de l’écurie (Shinyosha) qui abritait les chevaux destinés aux cérémonies.
Japon - Nikko Shinyosha
Japon - Nikko Shinyosha

On ne verra pas la Yomei-mon, porte du Coucher du Soleil, si parfaite qu’ils ont inversé le sens d’un des piliers pour introduire une erreur et éviter la jalousie des dieux.
Japon - Nikko - Yomei-mon
Japon - Nikko - Yomei-mon
Japon - Nikko - Yomei-mon
Japon - Nikko - Yomei-mon
Japon - Nikko - Yomei-mon
Japon - Nikko - Yomei-mon
Japon - Nikko - Yomei-mon
Japon - Nikko - Yomei-mon
Japon - Nikko - Yomei-mon
Japon - Nikko - Yomei-mon
Japon - Nikko - Yomei-mon

On rentre également dans un temple à gauche, il s’agit du Honji-Do, pavillon célèbre pour son acoustique : un prêtre fait une démonstration (par groupes d’une trentaine de touristes), quand il claque deux lamelles de bois à divers endroits de la pièce, on a un bruit normal de claquement. Mais quand il claque ces deux lamelles pile en dessous de la tête du dragon peint au plafond, alors le bruit a une résonance de plusieurs secondes ! C’est assez bluffant.
Japon - Nikko - Honji-Do
Japon - Nikko - Honji-Do
Japon - Nikko - Honji-Do

Pareil, le temple principal et le Jin-Yosha (dépôt de palanquins) sont entourés de gros échafaudages avec vaches bleues et bruits de marteau piqueurs… Il faut reconnaitre que les parties qu’on peut voir restaurées sont particulièrement belles (ils font du beau travail, c’est vraiment niquel une fois retapé), mais malheureusement il y a encore pas mal de zones en cours de restauration (ils doivent s’achever en 2020).

Japon - Nikko - Jin-Yosha
Japon - Nikko - Jin-Yosha
Japon - Nikko - Jin-Yosha
Japon - Nikko - Jin-Yosha
Japon - Nikko - Jin-Yosha
Japon - Nikko - Jin-Yosha
Japon - Nikko - Jin-Yosha
Japon - Nikko - Jin-Yosha
Japon - Nikko - Jin-Yosha

Pour ne rien arranger, on visite en même temps que plusieurs classes d’étudiants. L’enceinte intérieure du sanctuaire n’étant pas énorme, quand on voit débarquer des centaines d’étudiants en rang d’oignons, ça change un peu l’idée qu’on avait d’une visite calme.

On verra aussi le Sleeping Cat, qui est une sculpture de chat dans un ornement de mur, qui est très connu car très ressemblant à un vrai chat qui dort. Mouai. C’est sûr qu’il est mieux réussi que les autres animaux sculptés, mais de là à dire qu’il est bluffant de réalité…
Japon - Nikko - Sleeping Cat
Japon - Nikko - Sleeping Cat
Japon - Nikko - Sleeping Cat
Japon - Nikko - Sleeping Cat
Japon - Nikko - Sleeping Cat
Japon - Nikko - Sleeping Cat
Japon - Nikko - Sleeping Cat

Sortis du sanctuaire, il est 14h10, on n’a toujours pas mangé le déjeuner, et on aurait aimé aller voir le lac Shuzenji (et les chutes de Kegon) dans l’après-midi… Or comme le temple Rinno-ji est en travaux, on décide de partir directement pour le lac.
Japon - Nikko
Japon - Nikko

On réussi à avoir le bus de 14h15. La route se sépare à la moitié du chemin, car elle est trop dangereuse. Donc deux voies dans un sens partent à gauche, et les deux voies dans l’autres sens arrivent d’un autre chemin.

Honnêtement, je n’ai pas trop compris en quoi la route était trop sinueuse pour nécessiter la séparation des voies, en France on voit des routes bien plus dangereuses où des bus se croisent quand même. Autant c’est bien qu’ils aient séparés, autant chez nous ils ne l’auraient jamais fait, et ne se seraient sans doute jamais posé la question. Encore une démonstration de la capacité d’organisation des japonais !
Japon - Nikko

Au village de Shuzenji Onsen, on demande d’abord à la dame du Tourist Information Center où on pourrait trouver de quoi acheter des sandwichs. Elle nous indique une petite boutique à deux rues de là, nous y allons, mais il commence à faire déjà assez froid ! On achète des sandwichs à la boutique, de quoi nous faire un pique nique rapide. Ca nous fait du bien, parce qu’il commence déjà à cailler sévèrement, et évidemment on a oublié de s’habiller en conséquence (il fait beaucoup plus chaud au niveau de la mer qu’ici).

On se rend ensuite à la cascade de Kegon (à 5 minutes à pied de l’arrêt de bus), où nous faisons des photos depuis la plateforme en haut. Puis nous payons 550 yens par personne pour accéder à la plateforme tout en bas (en ascenseur puis escaliers), et nous faisons pas mal de photos. Reconnaissons que la cascade de 97m est assez jolie.
Japon - Nikko - cascade de Kegon
Japon - Nikko - cascade de Kegon
Japon - Nikko - cascade de Kegon
Japon - Nikko - cascade de Kegon

Remonté d’en bas de la cascade, le jour commence déjà à décliner : nous marchons alors jusqu’au lac Shuzenji, pas loin, afin de prendre quelques photos du soleil qui disparait derrière une des montagnes enserrant le lac. C’est assez joli, même si à mes yeux le lac Kawaguchiko était beaucoup plus joli, car bordé de beaucoup plus d’érables et donc de couleurs plus jolies. Là, c’est un peu terne.
Japon - Nikko - lac Shuzenji
Japon - Nikko - lac Shuzenji
Japon - Nikko - lac Shuzenji
Japon - Nikko - lac Shuzenji
Japon - Nikko - lac Shuzenji
Japon - Nikko - lac Shuzenji

On parvient à prendre le bus retour de 16h42, et on arrive à l’auberge pour faire le checkin vers 17h20.

A 19h00, on part chercher un restaurant, mais cette recherche s’avère difficile, voire impossible : les guides touristiques préviennent dans leurs colonnes que la ville de Nikko est un peu morte le soir, les restaurants n’ouvrant que la journée, et les touristes sont donc invités à manger dans le restaurant que propose leur hôtel. En effet, il semble qu’il n’y ait plus rien d’ouvert… Donc nous marchons un bon kilomètre pour retrouver un supermarché Lawson afin de s’acheter de quoi manger dans la soirée. C’est pas de la grande cuisine, mais ça a le mérite d’exister.

On rentre ensuite à l’auberge ; la douche sera assez sévère car la température ambiante doit être proche des 10°C. Une nouvelle fois on constate que les japonais on un peu du mal avec l’isolation thermique (en plus de l’isolation acoustique). Ils préfèrent mettre un poêle à fioul dans les chambres (ou quelque fois mieux : un poêle à gaz quand on a de la chance, car ça sent moins mauvais) plutôt que de chauffer correctement l’ensemble de leur maison.
Japon - Nikko - Auberge de jeunesse

Tous les billets de ce voyage au Japon

Vous serez peut-être intéressé :

  • Japon – Jour 15 : Tokyo : Akihabara, Ueno, Yanaka et Asakusa
    Réveil à l’auberge Nikkorisou Backpakers à 7h30. On a bien dormi, mais la température hors de notre chambre est glaciale. Il doit faire aux alentours de 10°C dans les toilettes et le couloir. On part ...
  • Japon : Jour 17 : Tokyo : Omotesandō et Odaiba
    On se lève vers 8h00, tranquillement. On mange notre petit dej dans la chambre (l'auberge de jeunesse ne propose pas de petit dej), puis on range nos valises. On fait le check out vers 9h30, après quo...
  • Japon – Jour 12 : Lac Kawaguchi et Kamakura
    Ce matin, on se lève vers 7h40. La nuit a été calme, même si notre chambre donne sur la rue et qu'on entend vraiment très bien les voitures/camions passer très vite, comme si la fenêtre était ouverte....
  • Japon – Jour 6 : Koyasan
    Après une bonne nuit dans le dortoir de l'auberge de jeunesse d'Osaka (contre toute attente, personne n'a fait beaucoup de bruit avant 8h), nous prenons un rapide petit-dej à partir de ce qu'on avait ...
  • Japon – Jour 5 : Himeji et Osaka
    La nuit à la guest house Mikuniya à Miyajima a été assez courte car je n'arrive pas à dormir : la pluie est battante dehors et comme l'insonorisation est assez faible, on entend tout. Caroline n'a pas...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *