Japon – Jour 12 : Lac Kawaguchi et Kamakura

Donnez votre avis !
Share

Ce matin, on se lève vers 7h40. La nuit a été calme, même si notre chambre donne sur la rue et qu’on entend vraiment très bien les voitures/camions passer très vite, comme si la fenêtre était ouverte. Depuis quelques jours, on a arrêté de croire en la capacité des japonais à insonoriser quoi que ce soit (à part en rajoutant des bruits comme dans leurs toilettes, mais sinon c’est pas possible).

On se lève et on va à la cuisine de la guest house : M. Hashimoto et sa femme nous préparent un petit dej pour chacun ; ptit dej qui se constitue d’une omelette avec une petite salade verte et une tranche de pain grillé, sur laquelle on peut rajouter du beurre et de la confiture.

Nous vérifions l’état du Mont Fuji : manque de pot, et même si le plafond de nuages est remonté, il n’est toujours pas visible.

Après avoir pris notre petit dej et s’être lavé les dents, nous annonçons aux patrons de la guest house que quand ils seront disponibles, ils pourront nous emmener à la gare pour qu’on reparte. Ils ont l’air dépités qu’on n’ait pas pu voir le Mont Fuji, et veulent vraiment qu’on fasse autre chose dans le coin pour pas que notre séjour sur place soit totalement inutile. Nous essayons de leur faire comprendre que ce n’est pas grave, qu’ils ne sont de toute façon en rien responsables du temps qu’il fait, mais ça les gène vraiment. Nous réussissons cependant à ce que M. Hashimoto mette ses chaussures et qu’on mette les valises dans sa Prius. Mais Mme Hashimoto tient à ce qu’on aille voir à pied à 3 minutes de là, au dernier étage d’un hôtel, il y a une belle vue.

La maison et la Prius des Hashimoto.
Japon - Kawaguchiko Fuji

Ne parvenant pas à lui dire qu’on préférerait prendre le train le plus tôt possible pour poursuivre notre voyage, nous allons vers l’hôtel à 3 minutes. Nous le trouvons, c’est le Fuji View Hotel, qui se trouve effectivement à 200m plus bas dans la même rue.
Japon - Kawaguchiko Fuji View Hotel
Japon - Kawaguchiko Fuji View Hotel

Nous entrons dans l’hôtel, en nous arrangeant pour que personne ne nous pose de question, on prend l’ascenseur jusqu’au dernier étage, afin de découvrir deux pièces avec vue panoramique sur le lac Kawaguchi d’un côté, et sur le Mont Fuji de l’autre. Belle vue, surtout sur le lac, car côté Mont, on ne le voit pas davantage.
Japon - Kawaguchiko Lake View
Japon - Kawaguchiko Lake View
Japon - Kawaguchiko Lake View
Japon - Kawaguchiko Lake View
Japon - Kawaguchiko Lake View

Redescendus, personne ne nous pose de question (donc on continue notre chemin comme si de rien n’était), puis on revient à pied jusqu’à la guest house et M. Hashimoto qui attend devant sa Prius.

Mais Mme Hashimoto nous propose ensuite que M. Hashimoto prenne la route du bord du lac pour nous emmener à la gare plutôt que la route directe, car on aura peut-être, selon elle, l’occasion de voir de belle choses.

On ne parvient toujours pas à refuser (en soit ils sont réellement bienveillant), donc nous voilà (enfin !) partis vers la gare. On évite de trop demander à M. Hashimoto de s’arrêter pour qu’on puisse prendre des photos, car on a un train à prendre.
Japon - Kawaguchiko Lake View

Bilan : on réussi à prendre le train de 9h41 vers Otsuki. Le train est un Local Service, donc il va mettre une bonne heure pour rejoindre Otsuki.
Japon - Kawaguchiko Otsuki Train
Japon - Kawaguchiko Otsuki Train
Japon - Kawaguchiko Otsuki Train

A Otsuki, arrivés à 10h38, nous changeons de train et en prenons un pour Shinjuku, à Tokyo, qui part à 11h04. Nous en sommes encore pour une bonne heure de train. Et à Shinjuku, nous prenons un dernier train qui nous amène à Kamakura, où nous arrivons à 13h39. Donc pour résumer, nous aurons passé 4h dans le train, alors que si nous avions pu prendre un rapide (et direct) depuis Kawaguchiko, je pense qu’on aurait pu avoir un trajet total d’environ 2h. Mais pour ça il fallait qu’on parte un peu plus tôt, et surtout qu’on parvienne à refuser fermement les propositions (certes très gentilles) des hôtes de la guest house…

Japon - Kamakura Train
Japon - Kamakura Train

A Kamakura, nous partons d’abord à notre auberge de jeunesse afin de poser les valises, ce qui est fait assez rapidement.
Japon - Kamakura Hostel

Japon - Kamakura Hostel

Puis nous passons dans le Family Mart devant la gare afin d’acheter de quoi manger rapidement, et nous reprenons le train vers la gare de Kita-Kamakura afin d’aller y visiter le temple Engaku-Ji, qui est l’un des plus grands complexe de temples zen du Japon.
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple

Le complexe se révèle assez décevant : on paye à l’entrée mais tous les temples à l’intérieur semblent fermés, ou alors il faut à chaque fois payer (100 yens de plus) pour y entrer ! Bizarre, ce n’est pas ce qui était décrit ni dans le Routard, ni dans le Lonely Planet.
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple
Japon - Kamakura Engaku-Ji Temple

Comme il est 14h40 quand nous en sortons, nous tentons d’aller voir de l’autre côté de la voie ferrée le temple Tokei-Ji (temple des nonnes, parait-il très joli car rempli de fleurs), mais il semble que nous ne soyons pas vraiment à la période des fleurs (en même temps on est en automne, what did you expect), donc on décide de ne pas le visiter.
Japon - Kamakura Tokei-Ji Temple
Japon - Kamakura Tokei-Ji Temple
Japon - Kamakura Tokei-Ji Temple

Revenu par le train à la gare de Kamakura, nous partons à travers la grande rue piétonne et commerçante Komachi Dori jusqu’au sanctuaire Tsurugaoka Hachimangu.
Japon - Kamakura Tsurugaoka Hachimangu
Japon - Kamakura Tsurugaoka Hachimangu
Japon - Kamakura Tsurugaoka Hachimangu
Japon - Kamakura Tsurugaoka Hachimangu
Japon - Kamakura Tsurugaoka Hachimangu

Nous visitons ensuite progressivement le sanctuaire Tsurugaoka Hachimangu, qui est assez étendu. C’est le plus grand sanctuaire shintoïste de la ville ; il a été construit par Minamoto Yoritomo (1147-1199), fondateur du shogunat de Kamakura et premier shogun de la période Kamakura (1185-1333).
Japon - Kamakura Tsurugaoka Hachimangu
Japon - Kamakura Tsurugaoka Hachimangu
Japon - Kamakura Tsurugaoka Hachimangu
Japon - Kamakura Tsurugaoka Hachimangu
Japon - Kamakura Tsurugaoka Hachimangu
Japon - Kamakura Tsurugaoka Hachimangu
Japon - Kamakura Tsurugaoka Hachimangu

Bizarrement là aussi, on ne nous demandera à aucun moment de payer, alors que c’est écrit sur tous les guides que c’est payant… Peut-être parce que certaines parties semblent en travaux. En tout cas, au moment de prendre des photos d’en haut des escaliers (avec une super vue sur la grande allée du sanctuaire) je me rend compte que le view finder (la lorgnette) de mon appareil photo ne voit pas la même chose que la photo une fois prise… Après plusieurs essais, il semble bien qu’effectivement, j’ai un décalage entre ce que je vois dans mon view finder et ce que le reflex prend en photo… Le genre de truc qui ne met pas de bonne humeur. Mais comme ce n’est pas ici, dans le sanctuaire Hachimangu, qu’on va trouver un réparateur de réflex, il faut continuer.

Nous redescendons les escaliers, et revenons par la rue Komachi Dori jusqu’à la gare de Kamakura, où nous prenons un ticket (190 yens) de la ligne de train qui va jusqu’à la gare Hase, à deux kilomètres de là, où nous pourrons visiter le Grand Buddha (Daibutsu). Le jour commence à baisser, et nous ne parvenons à prendre que le train de 16h12. Or le soleil se couche à 16h44 aujourd’hui, et il fait très nuageux, donc autant dire que la lumière commence à sérieusement baisser.

Une fois à la gare de Hase, nous marchons une petite dizaine de minutes jusqu’au Kotoku-In (aussi appelé Daibutsu en raison de la présence du Grand Buddha), que nous visitons quand même (il n’y a pas grand chose à voir à part le Grand Buddha).

Japon - Kamakura Kotoku-In Daibutsu
Japon - Kamakura Kotoku-In Daibutsu
Japon - Kamakura Kotoku-In Daibutsu
Japon - Kamakura Kotoku-In Daibutsu

La statue du Grand Buddha, en bronze d’Amida, est avec ses 13,35 mètres la deuxième plus grande au Japon (après celle du Todaiji de Nara). On estime qu’elle fut érigée en 1252. Elle était alors logée dans une immense salle de temple, mais le bâtiment fut par la suite emporté par un tsunami.
Japon - Kamakura Tsunami

Japon - Kamakura Kotoku-In Daibutsu
Japon - Kamakura Kotoku-In Daibutsu
Japon - Kamakura Kotoku-In Daibutsu
Japon - Kamakura Kotoku-In Daibutsu
Japon - Kamakura Kotoku-In Daibutsu
Japon - Kamakura Kotoku-In Daibutsu

La lumière est assez faible, mais pour autant cela semble suffisant à nos appareils photos pour faire des photos correctes. En quelques minutes, pour autant, la nuit arrive, et, tandis que les touristes quittent les lieux, nous parvenons à prendre des photos sympas avec notre pied, et en temps de pose long.
Japon - Kamakura Kotoku-In Daibutsu
Japon - Kamakura Kotoku-In Daibutsu
Japon - Kamakura Kotoku-In Daibutsu

Nous sortons du Daibutsu vers 17h, et décidons de rentrer à l’auberge à pied, car ça nous permettra de nous ouvrir l’appétit, et de toute façon nous n’avons désormais plus grand chose à faire vu que tous les monuments touristiques ferment vers 16h30 en hiver…

Une fois à l’auberge, nous cherchons un restaurant pour dîner le soir. Caro regarde dans les restos conseillés par le Routard, mais rien d’intéressant n’en ressort. Soit ce sont des restaurants qui ne servent que le midi ou bien qui ne nous tentent pas. Nous nous rabattons donc sur Trip Advisor, et nous allons dans un restau noté 4/5 avec 31 commentaires plutôt positifs.

Ce restaurant est une grande déception, les prix sont très élevés et la quantité n’est franchement pas au rendez-vous. On paie très cher pour pas grand chose : il s’agit de notre repas le plus cher du voyage. En gros, ce que j’ai pris, c’est un plat de quelques morceaux de porc grillés (même pas à l’intérieur, alors qu’avec le porc, il me semble qu’il faut faire attention), légèrement assaisonnés aux fines herbes et avec un oignon rapidement braisé. Voilà.
Japon - Kamakura Restaurant

A la sortie du restaurant nous passons par un 7 Eleven pour retirer de l’argent car nous commençons à manquer de cash. Au vu de notre repas, nous en profitons pour prendre un dessert.

Nous rentrons ensuite à l’auberge, où nous trions nos photos et prenons notre douche.

Tous les billets de ce voyage au Japon

Vous serez peut-être intéressé :

  • Japon – Jour 11 : Lac Kawaguchi et Mont Fuji
    Ce matin nous nous levons à 6h30, car nous devons prendre le train de 7h42 vers Kawaguchi-ko. Nous faisons le check-out à 7h10 puis nous partons pour la gare de Kyoto. Il pleut, ça met de bonne humeur...
  • Japon – Jour 13 : Kamakura et Tokyo (Shibuya et Shinjuku)
    On se réveille à 7h30 à l'auberge de Kamakura, on n'est pas pressé puisqu'il ne nous reste que deux temples à voir. Contrairement à ce qu'on avait lu sur les commentaires de cette auberge, nous n'avon...
  • Japon – Jour 6 : Koyasan
    Après une bonne nuit dans le dortoir de l'auberge de jeunesse d'Osaka (contre toute attente, personne n'a fait beaucoup de bruit avant 8h), nous prenons un rapide petit-dej à partir de ce qu'on avait ...
  • Japon : Jour 17 : Tokyo : Omotesandō et Odaiba
    On se lève vers 8h00, tranquillement. On mange notre petit dej dans la chambre (l'auberge de jeunesse ne propose pas de petit dej), puis on range nos valises. On fait le check out vers 9h30, après quo...
  • Japon – Jour 10 : Kyoto Centre : Palais Imperial et Nijo-jo
    Reveil assez tardif par rapport aux jours précédents. On prend notre petit dej dans la chambre, puis nous faisons le checkout (nous changeons de chambre pour ce soir, passant de lits superposés à un l...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *