Google libère le code de Jaiku, son outil de micro-blogging

Donnez votre avis !
Share

Jaiku est maintenant Open-Source

Le bruit courrait depuis quelques temps déjà, mais cette fois c’est officiel : Google va publier le code source de Jaiku sous la licence open source Apache 2.0. Google ne développera plus le code source de Jaiku mais va laisser ce soin à des volontaires soucieux de faire évoluer la chose. Lorsque Google a fait l’acquisition de ce Twitter-like en 2007, nombreux étaient ceux qui croyaient en un avenir radieux pour ce service. Jusqu’au jour où Google a annoncé dans la foulée sa fermeture au public, le tout sans grandes explications. En août 2008, la communauté du web assiste au retour à la vie du service, puisque les restrictions d’ouverture au public sont suspendues. Et aujourd’hui JaikuEngine est remis dans les mains de la communauté de l’open source.

D’après un post sur le blog de Jaikido, « JaikuEngine se différencie de Jaiku de plusieurs façons. Au niveau de la notification par SMS notamment, dont Google à arrêté l’utilisation, davantage à cause de considérations financières que technologiques.

Le nouveau JaikuEngine inclura aussi le protocole OAuth, qui est celui qu’à mis en place récemment Twitter. Le but étant de permettre aux utilisateurs un plus grand contrôle ainsi qu’une plus grande confiance dans leurs interactions avec les applications de tierces parties.

Jyri Engeström, le co-fondateur de Jaiku (aujourd’hui manager de produit chez Google) rejoint Dave Winer sur la question de se « libérer » du monopole de Twitter. Ce dernier a d’ailleurs écrit récemment sur son blog : « Il devrait y avoir différentes plateformes, qui devraient pouvoir communiquer entres elles. Et si Jaiku n’en est actuellement pas capable, il y a de grandes chances pour que cela soit rapidement corrigé. »

Étant donné que Twitter détient l’écrasante majorité des parts du marché des services du micro-blogging, les prochains mois devraient donc être très intéressants.

[Source]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *