Japon – Jour 10 : Kyoto Centre : Palais Imperial et Nijo-jo

[ 1 ] Commentaire
Share

Reveil assez tardif par rapport aux jours précédents. On prend notre petit dej dans la chambre, puis nous faisons le checkout (nous changeons de chambre pour ce soir, passant de lits superposés à un lit double). Nous partons ensuite à pied vers la gare de métro la plus proche pour parvenir au Palais Impérial de Kyoto pour 9h50 (nous avons réservé pour la visite de 10h et il faut être sur place 10 minutes avant).

Par contre à 9h30 il fait déjà assez chaud, donc je garde mon manteau en bandoulière et je reste en chemise. Nous verrons d’ailleurs d’autres touristes occidentaux carrément en short et sandales ! En soit c’est eux qui ont raison, au moins ils ne crèvent pas de chaud.

Japon - Kyoto

La visite se fait en anglais, par groupe d’une quarantaine de personnes. La guide japonaise a un accent auquel il faut s’accoutumer mais une fois qu’on a pu comprendre qu’elle prononçait les « r » en « l », les « ch » en « ss » et les « f » en « h », ça va.
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto

La visite dure une bonne heure, c’est relativement intéressant, même si le Palais Imperial ne se visite que de l’extérieur (on ne rentre jamais à l’intérieur des pièces), et que finalement on ne voit quasiment aucun mobilier (mais ça c’est à chaque fois qu’on visite un bâtiment japonais si j’ai bien compris). La quasi totalité des bâtiments n’est pas d’origine, car ils ont subit un grand nombre d’incendie, et ils les ont reconstruit à l’identique à chaque fois. Ca permet d’avoir une image correcte de l’état des bâtiments à l’époque, et pour le coup je trouve ça mieux que de montrer seulement des ruines (comme souvent en France).

Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto

On voit également là où l’empereur s’asseuillait :
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto

Le jardin japonais est joli mais on a pu en voir des mieux précédemment, donc ce n’est pas ce qui retient particulièrement notre attention.
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto

A l’issue de la visite du Parc Impérial, nous reprenons le métro jusqu’au château de Nijo.
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto

Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto

Ce château est intéressant notamment pour son parquet chantant (il émet des bruits de rossignol quand on marche dessus). Alors effectivement le parquet couine un peu, c’est assez léger même si on entend bien. On se demande un peu comment c’est fait !

Pour autant, comme les photos sont interdites (et que c’est pas évident de prendre en photo un bruit), qu’il y a très peu de mobilier et que l’essentiel de la visite du palais du château est constitué par des panneaux coulissants avec des peintures, je trouve ça finalement peu intéressant.

Le reste de la visite du château montre deux jardins japonais différents, mais ceux-ci ne sont vraiment pas les plus beaux qu’on ait vu. Donc sentiment mitigé en sortant.
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto

Japon - Kyoto
Japon - Kyoto

On peut même monter sur un promontoire, ce qui donne une vue intéressante du château et des environs.
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto

Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto

Le chemin vers la sortie fait passer sous une superbe allée aux couleurs de l’automne.
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto

Comme il est midi et demi, nous demandons aux dames de l’accueil du château si elles connaissent un resto de type Diner dans le coin, et elles nous en indiquent un à moins de 500m. Nous nous y rendons, et on mange grosso modo des bols de riz au boeuf pour Caro et un bouillon de udons à l’oeuf poché pour ma part.

Le croisement entre Takeya-cho Dori et Higashi-Horikawa Dori.
Japon - Kyoto

Nous revenons, après manger, à la gare centrale grâce au bus 9, et une fois sur place, nous demandons à la boutique Japan Rail de nous réserver les billets de trains pour le lendemain (nous devons partir tôt pour nous rendre à Kawaguchiko). Il y a entre cinq et six heures de train, et deux changement à faire. Comme nous avons notre pass, nous n’avons rien à payer !

Après réservé nos billets, nous passons par le Starbucks de la gare afin d’acheter un mug de la ville (c’est notre habitude), puis nous revenons à notre auberge afin de faire le checkin de notre nouvelle chambre (nous avons changé de chambre mais pas d’hôtel).

Nous profitons de la fin d’après-midi pour faire une sieste (et rattraper notre retard de sommeil : Caroline a des grosses cernes sur les photos).

Le soir, pour le dîner, nous partons au restaurant faisant des soba a la sauce soja, comme nous avions pris l’avant veille.

Problème : en arrivant devant le Shinpukusaikan, on constate qu’il y a une queue d’une vingtaine de personne attendant d’avoir de la place à l’intérieur. Grosso modo, c’est au moins une demi-heure d’attente avant de pouvoir entrer !

Donc nous partons vers la gare centrale pour essayer de trouver un autre restaurant : pas question de poireauter une demi-heure comme il y a deux jours, pour se retrouver à table avec deux japonais un peu bizarres…

Dans la gare centrale, nous trouvons un restaurant relativement plein, dans lequel ils servent des plats avec de la viande panée. On en voit depuis qu’on est arrivés au Japon mais on n’a jamais osé aller y manger. Donc on tente le coup. Caroline prend un plat à base de riz+choux+brochettes de porc pané à la sauce barbecue, et je prend un plat de riz+oeuf poché+morceaux de poulet pané. Et c’est très bon !
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto
Japon - Kyoto

En rentrant à l’auberge, après être passé au Family Mart pour acheter de quoi se faire un petit-dej le lendemain matin, nous passons devant un autre restaurant de type Diner à côté du Seattle’s Best Coffee ; on aurait pu tester si on était resté un peu plus longtemps à Kyoto (ou pour une prochaine fois), dommage.

Tous les billets de ce voyage au Japon

Vous serez peut-être intéressé :

Un commentaire sur ce billet

  1. michelle dit :

    bonjour
    beau voyage Louis et toujours bien commenté ..
    contente de ne plus voir ces » captcha »

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *