Ubuntu est mieux que MacOS ?

[ 3 ] Commentaires
Share

Bien sûr, j’en suis depuis longtemps convaincu. Mon porte-monnaie aussi, me direz-vous. Mais ça n’est pas la question ici. En fait, ce qui m’a fait écrire ce billet est une lecture que j’ai eu (un article sur le site leTemps.ch), dans laquelle on peut lire que de plus en plus de macophiles déçus de la stratégie de Mac de ces dernières années passent désormais au système libre.

Tux Aqua

Ian Betteridge est un renégat. Le journaliste britannique a gagné sa vie pendant dix ans en écrivant des articles sur la marque à la pomme pour des magazines spécialisés comme MacUser, MacWorld ou MacFormat. Dans le privé, il était resté fidèle au Mac depuis 1986. «A moins qu’Apple ne change de stratégie, j’ai probablement acheté mon dernier Mac», avoue-t-il en janvier sur son blog. En janvier, il s’est acheté un Dell XPS1530 et y a installé une version de Linux, Ubuntu.

Ian Betteridge n’est pas le premier gourou du Mac à retourner sa veste. D’autres stars de la blogosphère anglo-saxonne, comme Cory Doctorow ou Mark Pilgrim, ont changé de camp avant lui pour rejoindre le système libre. «Le Mac a fait partie de ma vie pendant 22 ans, raconte Mark Pilgrim. Jusqu’ici l’offre d’Apple était suffisamment attrayante pour que je paye leur matériel et leurs logiciels. Mais ces dernières années, les programmes sont devenus mois fiables, et plus restrictifs. J’ai donc cherché une alternative.»

Cela m’inspire plusieurs choses :

  • Une graphiste qui fait partie de mes amies m’a confirmé que Mac, ça plantait autant que Windows, en tout cas lors de l’utilisation de gros logiciels tests ceux d’Adobe (Premiere, par exemple).
  • Mac rejoint progressivement ce qu’à été Windows dans les dernières années, en tout cas en terme d’avis d’utilisateurs. Sauf que sur le point, Windows prend de l’avance, comme l’a montré la release mondiale de Windows 7 Beta.
  • Mac semble entrer dans une mauvaise passe auprès des utilisateurs de longue date, alors même que Steve Jobs quitte progressivement le navire.
  • Au contraire, pour les nouveaux utilisateurs de Mac, c’est un produit définitivement tendance, et qui jouit d’une réputation de grande qualité, contrairement à Windows (Vista).
  • Ubuntu (et plus largement le monde GNU/Linux) devient de plus en plus stable et complet : l’offre logicielle est vraiment impressionnante aujourd’hui, comparée à ce qu’elle était il y a quelques années (aujourd’hui, on trouve sur Linux des logiciels de montage vidéo très puissants, des logiciels de dessin vectoriel, du dessin matriciel, bref, ce qui était la fierté de Mac en terme de stabilité pour les pros), et de surcroît, Linux offre une puissance égale avec des composants moins chers (puisque moins récents et moins puissant), ce grâce à des logiciels globalement plus légers et plus rapide.

Si vous avez d’autres (contre-)arguments, je suis ouvert à la discussion !

Vous serez peut-être intéressé :

3 commentaires sur ce billet

  1. kroozai dit :

    J’sais pas si c’est mieux que MacOS mais en tout cas la version 7 m’a vraiment pas plu.
    Par contre, je garde toujours le CD car vu qu’il est bootable (live CD le nom, non ?), ça peut être très utile si je crash XP (ou Vista) pour booter sur le CD et récupérer les données !

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    Salut Kroozaï ! Je ne sais pas de quelle version tu parles en mentionnant la « version 7 », mais c’est vrai que les dernières versions ont quelques lacunes, pour ne pas dire plus : lenteurs par rapport aux précédentes versions, faible stabilité à leur sortie, bref, c’est pas la joie. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je suis toujours sur une 8.04.1.

    Par contre, bonne nouvelle, il parait que l’après prochaine version (la 9.04) sera optimisée pour les netbooks, donc devrait être plus légère et rapide. Youpi ! 🙂

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *