Bali, Jour 14 : Visite de Tampaksiring, Kintamani et les rizières de Tegalalang

Donnez votre avis !
Share

Pour cette journée, le but initial était de visiter Tampaksiring, puis de remonter jusqu’au Mont Batur, et d’y dormir afin de pouvoir y monter le landemain matin. Or, la veille on s’est couché assez tard car on a regardé comment était l’hôtel au Mont Batur et à l’évidence ce n’était vraiment pas glorieux. Sale, insalubre, et suffisamment éloigné du village pour être à la merci commerciale du patron de l’hôtel, qui du coup pratique des prix assez gonflés… Donc on a décidé d’annuler cette réservation, de ne pas monter au Mont Batur et de voir ce qu’on pourrait faire à la place.

Première chose : on a décidé qu’on irait quand même voir le lac Batur aujourd’hui, mais en plus on allait passer par le Pura Kehen, qui est une réplique miniature du Pura Besakih (le temple mère de Bali).

Et deuxième chose, le soir on dormirait à nouveau à Ubud, dans un hôtel qu’on a trouvé sur Booking et qui a l’air très bien.


Le matin venu, le chauffeur Kubil arrive. Déjà je constate qu’il n’a pas fait encore réparer sa portière. Je lui demande, essaye de lui expliquer que je n’étais pas totalement en tord car la dame ne roulait pas sur sa voie mais sur la voie inverse ; mais il est persuadé que j’aurais du regarder devant avant d’ouvrir la porte et que je l’ai ouverte trop vite et que du coup c’est de ma faute. Je lui demande si il a regardé combien ça allait lui coûter pour faire réparer, il me dit 750000 roupies, ce qui fait environ 50€ au cours actuel. Je m’en tire assez bien.

Je lui explique ensuite qu’on a reçu un mail de booking concernant la réservation d’il y a deux jours à l’hôtel qui ne pouvait pas nous accueillir (parce qu’ils avaient déjà donné la chambre à quelqu’un d’autre), et que Booking nous dit que l’hôtel a considéré qu’on ne s’était juste pas présenté (no show), et donc nous annonce qu’on devra quand même payer la chambre !

Donc avec Kubil on repasse d’abord à cet hôtel afin de clarifier la situation. En fait ils nous expliquent qu’ils ont voulu annuler la réservation, mais qu’ils ne pouvaient pas sur le système de Booking, soient ils annulaient en No Show, soient ils décalaient la date. Mais si ils décalaient la date ils allaient payer une commission, or ils ne voulaient pas. Donc on leur explique que c’est normal qu’il leur faille payer une commission à Booking à partir du moment où ils avaient une réservation valide et que c’est eux qui ont annulé sans raison réellement valable…

Bref, sans être certains qu’ils ont bien compris, on fini par repartir. Cette fois-ci on se rend à l’hôtel de Ubud qu’on a réservé la veille au soir pour déposer nos valises pour le soir.

Puis on part vers le Pura Kehen à Bangli. Kubil nous propose d’aller à la grotte de l’éléphant (Goa Gajah) qui est sur le chemin mais on lui explique qu’on y a déjà été la veille.

Au Pura Kehen, il n’y a quasiment personne. L’entrée nous coûte quand même 65000idr au lieu des 5000 annoncés dans le Lonely Planet… Il n’y a pas un chat dans le temple, c’est très sympa.

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

2015-05-15 Bali Pura Kehen

Nous repartons ensuite pour Kintamani, et sur le chemin Kubil nous propose de visiter un village traditionnel, nommé Penglipuran (entrée pour deux : 60000idr). Nous acceptons.

Dans ce village, Kubil nous fait la visite de maisons traditionnelles, en nous montrant la séparation entre le temple à l’entrée (avec les différents niveaux de temples, en fonction de l’argent que possède la famille), la cuisine traditionnelle et le reste de la maison, avec derrière une espèce d’étable où logent des cochons. On lui demande donc d’où viennent réellement toutes les maisons au toit conique en chaume que l’on voit souvent dans les hôtels (les huttes traditionnelles comme elles sont appelées par les hôtels). Il nous explique qu’en fait ces huttes ne sont pas balinaises, elles sont issues de Lombok. Mais comme ça attire pas mal les touristes, les hôtels ne s’embarrassent pas avec ce genre de considération et en créent pour leurs clients.

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

2015-05-15 Bali Penglipuran

Après la visite du village, on passe par une foret de bambous juste derrière. Ils sont notamment utilisés dans les constructions.

Sur le chemin pour aller vers Penelokan, on croise plein de jeunes en scooter qui fêtent leur diplôme (le bac) en faisant une procession et en ayant leur t-shirt peint.
2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

D’ailleurs une fois arrivés sur place (à Kintamani), eux aussi sont là en nombre. La vue sur le Mont Batur est superbe ! Bon malheureusement, le lieu est un peu surchargé de vendeurs en tout genre (il vendent des petits chiens attachés à des chaines, ça fait pitié), mais il faut reconnaître que le point de vue est magnifique. Plusieurs étudiants balinais veulent se prendre en photo/selfie avec moi, donc j’accepte, ça a l’air de leur faire très plaisir !

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

2015-05-15 Bali Kintamani Mount Batur

Une fois qu’on a pris suffisamment de photos, on repart vers Tampaksiring.

Avant d’arriver aux monuments qu’on souhaite visiter, Kubil nous propose d’aller dans une fabrique de café balinais qui fait du Kopi Luwak, et qui propose des dégustation gratuites. On accepté, mais une fois arrivé, ça sent le truc à touriste à plein nez.

Donc on fait la dégustation mais on n’achète rien au moment où ils nous emmènent à la boutique. Les prix semblent être au moins deux fois plus élevés que ceux qu’on avait vu dans la petite supérette de Bunutan ! La ils vendent les 100gr de Kopi Luwak pour 500000idr !

2015-05-15 Bali Kopi Luwak

2015-05-15 Bali Kopi Luwak

2015-05-15 Bali Kopi Luwak

2015-05-15 Bali Kopi Luwak

2015-05-15 Bali Kopi Luwak

2015-05-15 Bali Kopi Luwak

2015-05-15 Bali Kopi Luwak

On roule ensuite pour aller visiter le Tirta Empul (30000idr). Temple assez différent des autres avec des deux bains de purification ; je suis content car j’ai ou faire des photos sympa sans avoir trop de personnes dessus. Je n’ai pas trouvé que le temple était si beau que ça mais ça fait partie des trucs les plus connus à Bali.

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

2015-05-15 Bali Tampaksiring Tirta Empul

Ensuite, Kubil nous emmène visiter le Gunung Kawi (30000idr). Sympa mais je croyais que dans les niches sculptées ils avaient reproduit des vrais visages. En fait j’ai eu du mal â comprendre en quoi ils pouvaient bien associer leurs formes taillées dans la pierre à un humain.

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

Au moment de remonter, je compte les marches, il y en a 282 !

2015-05-15 Bali Tampaksiring Gunung Kawi

Sur le chemin du retour à Ubud, arrêt aux rizières de Tegalalang. Joli mais il y a des arbres devant donc on n’a aucune photo sans un tronc qui passe devant. De plus, on est suivi partout où on veut faire des photos par des enfants voulant nous vendre absolument des cartes postales (ou qu’on leur donne de l’argent). Ils ont la capacité à être très vite insupportables (en répétant sur un ton proche du gémissement toujours la même litanie, pendant un quart d’heure d’affilée, sans s’arrêter).

2015-05-15 Bali Tegalalang Rice Fields

2015-05-15 Bali Tegalalang Rice Fields

2015-05-15 Bali Tegalalang Rice Fields

2015-05-15 Bali Tegalalang Rice Fields

2015-05-15 Bali Tegalalang Rice Fields

2015-05-15 Bali Tegalalang Rice Fields

Arrivés à notre hôtel, on fait le checkin et on va quelques minutes plus tard dans la piscine de l’hôtel pour se rafraîchir.

Après avoir appelé les beaux parents pour voir notre fille sur Skype, on part prendre le dîner. Le gars de la réception nous a conseillé soit le Jazz Café (mais ça a l’air cher et je n’ai aucune envie de manger avec un fond sonore jazzy) à 30m sue la gauche en sortant de l’hôtel, soit le Mamans Warung à 100m sur la droite.

On ira donc au Mama’s Warung et c’est une très bonne trouvaille. Les prix sont parmi les plus bas qu’on ait vu à Bali jusque là, c’est vraiment bon et la tenancière est adorable.

2015-05-15 Bali Ubud Mamas Warung

Les autres billets de la série

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *