Bali, Jour 1 : Voyage Aller, Klungung et Tirtagangga

Donnez votre avis !
Share

Il y a bientôt 4 mois, en mai 2015, Caroline et moi sommes partis tous les deux à Bali, dans le but principal d’y faire de la plongée, et dans le but secondaire d’y visiter une partie de ce qu’il y avait potentiellement à visiter. Nous avions tout réservé par nous même, nous aidant d’adresses conseillées par les gens que je connaissais y ayant déjà été, puis après trouvant les hôtels sur Booking.


Nous sommes partis par un vol de la Malaysia Airlines, vol avec escale à Kuala Lumpur.
Premier vol (le MH021), décollage à midi de CDG (durée du vol : 12h25), en Airbus A380 (première fois que je le prenais !). J’ai noté que Caroline et moi avions beaucoup de place pour les jambes (alors que nous étions dans la classe économique). L’IFE n’était pas génial, aucun sous titrage en français, quelques films avec le doublage en francais. Pour ce qui est des hôtesses, on a trouvé le service très efficace, rapide et pro.

2015-05-02 Vol Aller Malaysia 01

Nous avons donc fait une escale de 1h30 à Kuala Lumpur. Nous sommes sortis de l’avion, et nous avons pu profiter un peu de la zone internationale de l’aéroport (superbe, tout neuf), avec notamment une petite clairière au centre. Très sympa de passer de la zone très sèche de l’aéroport (car sous clim) à une zone en extérieur, où d’un seul coup on ressent toute la moiteur de la Malaisie.

2015-05-02 Vol Aller Malaysia 02

2015-05-02 Vol Aller Malaysia 03

Notre deuxième vol part à 8h50 du matin depuis Kuala Lumpur jusqu’à l’aéroport de Denpasar à Bali. C’est un Boeing 777-200 (j’ai donc confiance), mais je dois noter que l’IFE est très vieillot (il doit bien avoir 10 ans), les sièges ne sont pas tout neuf non plus, et la place pour les jambes n’est pas la même. Heureusement nous n’avons que 3h de vol.

2015-05-02 Vol Aller Malaysia 04

A l’aéroport, Kubil, taxi que j’avais réservé depuis Paris, nous attend à la sortie de la zone voyageur avec une pancarte à mon nom. Ca fait toujours plaisir d’être attendus !

Au passage, je reparlerai de Kubil plusieurs fois, mais c’est un super taxi, que je vous recommande (contactez-le par Facebook ici). Il est globalement moins cher que les autres taxis que vous pourrez embaucher sur place. Il m’avait recommandé par ma belle sœur qui l’avait employé un an plus tôt en allant à Bali avec une copine. La voiture de Kubil est un simili-scénic (mais de chez Toyota), c’est assez grand, surtout si vous êtes en couple (là c’est royal).

En sortant de l’aéroport, il fait beau, mais pour autant ça pleut assez fort. La pluie continuera de façon plus ou moins forte toute l’après midi.

Notre but est d’aller vers Amed (donc extrémité Est de l’île) pour y faire nos plongées.

Kubil, à notre demande, nous emmène dans un bureau de change sérieux. Le taux 14360idr/1€, ce qui est plutôt pas mal taux de change officiel à 14550).

Première arrêt sur la route d’Amed : nous souhaitions visiter la ville de Klungung, et notamment son Kerta Gosa. L’entrée est à 12000idr/p.

Le pavillon flottant est superbe, on croyait d’ailleurs au début que c’était le fameux Kerta Gosa, mais à bien lire les explications, en fait non, on comprend qu’en fait le Kerta Gosa est le petit pavillon dans un coin du parc, celui qui est proche du rond point.

Le palais flottant :
2015-05-02 Bali Klungung Kerta Gosa 01

2015-05-02 Bali Klungung Kerta Gosa 02

2015-05-02 Bali Klungung Kerta Gosa 03

2015-05-02 Bali Klungung Kerta Gosa 04

2015-05-02 Bali Klungung Kerta Gosa 05

2015-05-02 Bali Klungung Kerta Gosa 06

LE Kerta Gosa :
2015-05-02 Bali Klungung Kerta Gosa 07

2015-05-02 Bali Klungung Kerta Gosa 08

2015-05-02 Bali Klungung Kerta Gosa 09

Le reste du parc :
2015-05-02 Bali Klungung Kerta Gosa 10

2015-05-02 Bali Klungung Kerta Gosa 11

2015-05-02 Bali Klungung Kerta Gosa 12

Il pleut pas mal quand on visite, mais on a la chance d’avoir un parapluie prêté par Kubil (bon point !).

Sortis de Klungung, nous repartons vers Amed, en essayant de visiter sur le chemin le site de Tirtagangga. On ne prend pas la route de Sidemen car le taxi nous explique qu’avec la pluie et les camions de construction, ça va être insupportable. Il préfère qu’on prenne cette route en sens inverse, quand on reviendra d’Amed dans une semaine.

Nous voyons sur la route plein de gens en blanc sur les scooters, car c’est Saraswati Day (God of Knowledge Ceremony).

2015-05-02 Bali Saraswati Day 01

Comme prévu, Kubil nous amène à Tirttagangga, où l’entrée nous coûte 20000idr/p.

Le lieu est très sympa, il n’y a pas grand monde, on voit des gros poissons dans les bassins. Nous avons de la chance, la pluie s’arrête juste avant qu’on commence à visiter, et reprend juste au moment où l’on repart.

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 01

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 02

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 03

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 04

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 05

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 06

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 07

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 08

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 09

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 10

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 11

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 12

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 13

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 14

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 15

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 16

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 17

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 18

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 19

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 20

2015-05-02 Bali Tirta Gangga 21

Une fois visité, on repart en direction d’Amed.

Vers Abang, on a un beau point de vue sur les rizières donc Kubil s’arrête pour qu’on puisse prendre des photos.

2015-05-02 Bali Agang Rizieres 01

2015-05-02 Bali Agang Rizieres 02

2015-05-02 Bali Agang Rizieres 03

Au niveau de Ceking (juste après le col), toujours sur la route de Culik, à nouveau on a un super point de vue sur des rizières, avec du brouillard au fond.

2015-05-02 Bali Agang Rizieres 04

2015-05-02 Bali Agang Rizieres 05

2015-05-02 Bali Agang Rizieres 06

On finit par arriver à notre hôtel. Plutôt propre, notre chambre a la clim.

On mange au restaurant de l’hôtel car le restaurant Titi Sedana n’est pas à côté et qu’il fait déjà nuit. On ira le chercher à pied demain, quand il fera jour.

Au restaurant, on a droit à plusieurs danses balinaises de deux soeurs (sans doute les filles du proprio), donc une danse avec les pétales, une autre avec la tête qui bouge, une autre avec des petits sauts, et toujours la même musique. On est bien content de voir ces danses dès maintenant, car ça nous évitera d’avoir à aller chercher quelque part où les voir.

Les autres billets de la série

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *