Les tablettes internet tactiles, enjeux économique de demain ?

[ 2 ] Commentaires
Share

L’arrivée des netbooks dans le paysage commercial a montré plusieurs choses : la puissance des ordinateurs ne fait plus rêver grand monde, et c’est plutôt le faible encombrement, le design et la facilité d’accès à des applications de tous les jours (internet, films, mails) qui sont de vrais arguments de vente.

Il y a quelques mois, Michael Arrington, star du web avec son blog Techcrunch, avait annoncé en avoir assez de la lenteur de l’évolution des produits dédiés au web, et avait de fait lancé la création d’une tablette internet tactile, aussi bon marché que simple d’utilisation.

Aujourd’hui, l’idée a fait des émules, et le prototype de la tablette tactile de Techcrunch est bientôt fini, comme le montrent ces deux vidéos :

Par ailleurs, comme je l’écrivais juste au dessus, l’idée a été reprise, et a donnée lieu à des innovations intéressantes, comme iFrame, une tablette web tactile basée sur un UMPC AMTek’s T10L Touch, et dont l’interface est assurée par une version modifiée d’Ubuntu, ressemblant à l’interface de l’iPhone (pour les gros boutons carrés aux coins arrondis).

Le prix ? Eric Dupin parie sur moins de 150€ à l’horizon d’une ou de deux année. Je n’y crois pas du tout, mais il est vrai que j’espère qu’il aura raison… En effet, l’objet en question (et toute autre tablette internet tactile) n’est pas encore disponible pour le grand public (ou pas à un prix abordable pour ce dernier). Quand il sortira, il bénéficiera de l’attribut “nouveau”, et donc… cher. D’ici 5 à 6 ans, peut-être que 150€ sera un prix normal, mais certainement pas dans un ou deux ans.

Bref : la tablette tactile inspire autant les créateurs que les technophiles, et montre une chose : elle sera demain ce que le netbook est aujourd’hui, à savoir un eldorado pour les constructeurs de PC !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *