Google fait du ménage parmi ses services

Donnez votre avis !
Share

Google, à l’occasion de cette nouvelle année, a fait du ménage parmi la myriade d’applications proposées : six sont interrompues, et Youtube teste progressivement le téléchargement direct de vidéos.

Six services web de Google ne seront bientôt plus accessibles aux nouveaux arrivant, « faute de succès » : Google Video, Notebook, Dodgeball, Catalog Search et Mashup Editor. Un effet de la crise économique ? Je ne sais pas. Ce qui est sûr, c’est que d’après les annonces officielles, Google annonce arrêter le développement pour ces services (c’est à dire arrêter de les maintenir à jour et d’y apporter des modifications), mais pour autant, laisse l’accès à tous les utilisateurs les ayant déjà adopté. Bref : ça ne change rien pour ceux qui ont déjà testé les services ou les utilisent encore, seuls ceux qui n’y sont pas encore inscrit ne le pourront désormais plus.

A côté de celà, Jaiku, l’application de micro-blogging made-in-Google, deviens désormais « Open Source Jaiku Engine », ce qui, selon Google, permettra à des développeurs et des sociétés de mettre en place une solution de micro-blogging « à la Twitter » aisément, services qui pourront être déployés sur le Google App Engine ensuite. En fait, Google n’envisage pas de pouvoir décemment obtenir un retour sur investissement avec Jaiku. Mais si des développeurs tiers sont prêt à faire évoluer le service, alors pourquoi pas. Jaiku sera désormais davantage orienté vers du B2B, faute d’avoir trouvé un vrai public face au rouleau compresseur Twitter. Et plutôt que de fermer le service, pourquoi ne pas faire une petite opération de communication sympa (le passage en open-source) tout en s’essayant à un autre public (le B2B) ?

Par ailleurs, YouTube, le service de vidéo qui a remplacé depuis longtemps Google Vidéo, met actuellement en place une fonctionnalité inédite : le téléchargement légal de vidéos diffusées sur la plateforme. Un test grandeur nature symbolique est réalisé en ce moment sur la chaîne du (futur à l’heure où nous écrivons ces lignes) Président des Etats-Unis, Barack Obama.

Enfin, Google Maps se dote peu à peu des plans des transports en communs sur les grandes villes de France, comme l’annonce BloGoMaps : « Google Maps vous facilite la tâche : à partir d’aujourd’hui les plans des lignes de métro sont disponibles sur Google Maps dans les villes de Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Lille, Rennes, Strasbourg et Toulouse. Pour accéder à cette nouvelle fonctionnalité il suffit de de cliquer sur le bouton « Extras » en haut à droite de la carte et de sélectionner « transports en commun ». »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *