Internet se démocratise… et signe la mort de l’innocence des blogs ?

Donnez votre avis !
Share

Après le passage de Eric Dupin en mode blogueur professionnel qui aura fait beaucoup trop de bruit, la mort de Versac (mais la suivie de son auteur, que l’on se rassure), Fred Cavazza parle d’un tournant, d’un changement d’époque dans l’histoire des blog. Il qualifie ce tournant de passage d’une sorte d' »innocence » à une « industrie ».

Les blog perdent leur innocence ? Je ne le croit pas. Quand je pense que les médias « pro » qui font recette sur le net sont ceux qui justement adoptent une personnalisation de l’écriture (je pense à Bakchich et à Rue89, qui ont une forme de publication vraiment proche du blog), je me dis que non, le blogging innocent n’est pas mort.

Il évolue, et finalement, se démocratise.

Alors l’idée générale qui ressort est celle que une partie des lecteurs de tels blogs seraient jaloux et le feraient savoir, ce qui entraînerait les remous que l’on sait.

Je ne le crois pas non plus.

En effet : jusqu’alors, l’internaute (consommateur/lecteur de blog de façon régulière et impliquée) qui « agrégeait » des flux était un « geek »… aujourd’hui, de plus en plus de gens « normaux », et pas du tout impliqués dans la « blogosphère » se retrouvent à consommer (le mot est lâché : on « consomme » du net) ce sur quoi ils naviguent. Et en temps que bons consommateurs, ils s’expriment et disent haut et fort ce qu’ils pensent, en évitant peut-être de remettre dans son contexte tout ce qui devrait l’être.

En même temps, cette jalousie et cette incompréhension me font penser à la politique française : vous ne croyez pas qu’un homme/une femme politique se sent seul(e) quand il/elle se fait lyncher par des millions de citoyens alors qu’ils n’ont même pas lu le texte, ils ne l’ont pas compris, ils n’en savent rien, cela ne les concerne pas, les médias l’ont déformé, et, pire, cette personne (qui a été à l’origine du texte) est honnêtement convaincue que ce texte n’apportera que du bien à la société !

Et bien c’est pareil.

Bref : je pense que cette situation n’est pas liée à une “maturité de l’ère des blogs”, mais plus à une évolution de la consommation de l’internet, qui, elle, a pour conséquence une évolution de la perception des blogs.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *