Voyage en Egypte : Jour 15 – Les pyramides de Gizeh, le Sphinx, Saqqarah et Dahchour

Donnez votre avis !
Share

Premier jour de visite au Caire : nous avions décidé de visiter en priorité ce qui était le plus important à nos yeux, à savoir les pyramides de Gizeh. Or il se trouve que les pyramides de Gizeh se font souvent au sein d’un tour Gizeh/Saqqarah/Memphis, donc c’est là dessus que nous étions partis d’abord.

Mais au fil de mes recherches, je me suis rendu compte que la visite du site de Memphis ne présentait pas beaucoup d’intérêt, et qu’il valait beaucoup mieux aller à Dahchour voir les pyramides rouge, rhomboïdale et noire à la place. De même, à Saqqarah, j’ai lu qu’il fallait essayer de ne pas seulement visiter la pyramide à degrés de Djeser, mais aussi le Serapeum. Ce que nous avons fait.


On part donc le matin pour un tour à Gizeh, que nous avions booké la veille au soir depuis l’hôtel. Alors en fait il ne s’agit pas d’un tour à proprement parler (comme je le croyais) mais simplement de la réservation d’un taxi à la journée et d’un guide. Le guide arrive avant le taxi, c’est un petit bonhomme bien rond, qui fait un peu fatigué.

En réalité il nous prouvera tout au long de la journée qu’il n’est pas fatigué : il est juste extrêmement fainéant.

On part d’abord pour Gizeh pour visiter les pyramides. Sur la route, beaucoup d’immeubles pas du tout finis (ils ont juste posé les briques, il n’y a pas de fenêtre, on se demande si c’est habité), et le bord des routes est incroyablement sale, on se croirait en Inde.

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

Alors il faut bien comprendre que les pyramides, et surtout la plus grosse (Kheops) sont entourées de marchands divers et variés.

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

Après une courte explication (on sentait que le guide était déjà blasé de faire son boulot), il nous laisse aller autour de la pyramide. Nous ne sommes pas rentrés dedans, car le prix est bien plus élevé que pour les autres. A côté de la pyramide de Khéops, on trouve les petites pyramides des reines, et derrière la pyramide, le bâtiment abritant une énorme barque funéraire (mais fermé quand on y était).

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

Il faut bien comprendre que les pyramides sont vraiment devant la ville du Caire. Derrière les Pyramides, c’est le désert, mais il faut prendre les photos du bon côté si on ne veut pas avoir la masse informe d’immeubles derrière.

Puis le taxi vient nous rechercher et nous partons vers les deux autres pyramides de Gizeh, à savoir celles de Kephren et Mykerinos. Le guide ne voulant pas comprendre qu’on voulait s’arrêter sur la route pour faire des photos, il a fallu que je commence à hausser le ton. Lui, d’ailleurs, n’est pas sorti de la voiture, il nous dispensait les bribes d’explications sur un ton monotone (c’était une vraie caricature) pendant que la voiture roulait fenêtres ouvertes (pas évident pour comprendre quoi que ce soit). Ce n’est pas ma façon de voyage : je voyage aussi pour prendre des photos et m’arrêter sur les lieux, pas pour visiter depuis l’arrière d’un taxi passant en trombe devant les monuments.

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

Nous visitons la pyramide de Kephren, mais ils nous interdisent de prendre des photos à l’intérieur et veulent pour cela que l’on laisse notre sac à dos à l’entrée avec nos appareils photos dedans… Pas trop confiance, donc nous laissons le sac dans la voiture.

L’entrée de Kephren se situe au rez-de-chaussée, et puis on descend pendant une bonne cinquantaine de mètres dans les profondeurs, jusqu’à arriver à une salle quasiment vide, avec un cercueil en pierre au fond.

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

Après les trois pyramides, on se rend sur un promontoire qui permet d’avoir une superbe vue de toutes les pyramides. En repartant de ce promontoire, il faudra encore insister pour pouvoir faire comprendre à notre guide qu’on veut s’arrêter au pied de la pyramide de Mykerinos afin de prendre des photos.

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

2014-11-15 Egypte Pyramides Gizeh

La suite de la visite nous emmène devant le Sphinx. Là par contre, énormément de monde ! A croire que le lieu est plein de groupes d’écoliers venus avec leur classe. Évidemment, le guide nous fait l’explication succincte avant de nous laisser devant le site pour qu’on y aille tous seuls.

Ce n’est pas grave, on se rend sur le lieu à côté du sphinx d’où on peut prendre des photos, en étant quasiment en face de lui, puis nous faisons le tour (en passant par la route) pour avoir vraiment des photos de tous les côtés (donc avec l’angle du soleil différent).

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

De retour à notre point de rendez-vous avec le guide (qui nous attendait devant l’entrée, le taxi devant partir trouver une place), nous parvenons assez facilement à trouver le guide.

Par contre, celui-ci fera n’importe quoi au téléphone avec le taxi et pensant que celui-ci est déjà parti, il nous emmène dans le fond de la ville de Gizeh à la rencontre du guide, l’appelant au téléphone (mais ça ne passait pas), demandant aux gens autour de l’aider, puis partant tout seul devant. Bref, il a bien dû se passer une demi-heure où on est restés tous seuls comme des idiots en se demandant si on allait revoir quelqu’un, du guide ou du taxi un jour… Évidemment, en fait le taxi nous avait attendu sagement au parking du Sphinx (à côté de notre point de rendez-vous initial en fait, le guide n’avait pas besoin de nous emmener dans le fond de la ville), donc on aura perdu bêtement une demi-heure grâce à cet idiot de guide.

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

2014-11-15 Egypte Sphinx Gizeh

On n’a pas vraiment le choix, donc on continue et on lui dit de nous emmener visiter Saqqarah. Sur la route, on trouve de quoi manger (des chips et des boissons, globalement) dans un petit épicier.

2014-11-15 Egypte Saqqarah Pyramide Djeser

Saqqarah (en fait surtout la pyramide à degrés de Djéser) est beaucoup moins chargé de monde. Mais une fois de plus, le guide semble essoufflé au bout de quelques mètres après être sorti de la voiture. Il nous prodiguera quand même des explications (légères) jusqu’au bout de la colonnade (pièce couverte à colonnes par laquelle on entre dans le complexe).

Alors il faut savoir qu’il n’y a pas que trois pyramides en Egypte. Il y en a en fait beaucoup plus (des dizaines je dirais), simplement, celles de Gizeh sont les plus connues (et Khéops la plus haute). Pendant une certaine période, les pyramides étaient en fait des sépultures pharaoniques, mais les reines avaient aussi leurs pyramides (comme on peut le voir à côté de la pyramide de Khéops).

Le complexe funéraire de Djéser, édifié sous le règne du pharaon Djéser, est, dans l’histoire de l’architecture égyptienne, le second ouvrage édifié en pierre de taille. Il marque une évolution importante de l’architecture monumentale. En effet, le tombeau du pharaon prend, pour la première fois et après de multiples modifications, la forme d’une pyramide. Cette innovation marque la naissance d’un nouveau type de sépulture. Autrement dit, la pyramide de Djeser est une des plus vieilles pyramides d’Egypte (celles de Gizeh étant beaucoup plus récentes).

2014-11-15 Egypte Saqqarah Pyramide Djeser

2014-11-15 Egypte Saqqarah Pyramide Djeser

2014-11-15 Egypte Saqqarah Pyramide Djeser

Bon, malheureusement la pyramide de Djeser était en réfection, d’où l’échafaudage autour. Nous avons quand même visité les petits pavillons autour. A gauche de la colonnade, un promontoire (en fait l’enceinte du complexe), depuis lequel on voit plusieurs pyramides.

2014-11-15 Egypte Saqqarah Pyramide Djeser

2014-11-15 Egypte Saqqarah Pyramide Djeser

2014-11-15 Egypte Saqqarah Pyramide Djeser

2014-11-15 Egypte Saqqarah Pyramide Djeser

2014-11-15 Egypte Saqqarah Pyramide Djeser

2014-11-15 Egypte Saqqarah Pyramide Djeser

2014-11-15 Egypte Saqqarah Pyramide Djeser

2014-11-15 Egypte Saqqarah Pyramide Djeser

2014-11-15 Egypte Saqqarah Serapeum 001

A quelques minutes de route de la pyramide de Djeser, on trouve le Serapeum, jusqu’auquel nous demandons au taxi de nous emmener.

Là, encore mieux, le guide nous remet directement entre les mains d’un gardien local pour qu’il puisse nous emmener à l’entrée du Sérapeum et nous faire la visite (hallucinant : le guide ne vient même pas jusqu’aux monuments, il délègue).

Le Sérapeum est très sympa, on peut rentrer dans des tombeaux souterrains, plutôt bien entretenus… mais à la fin de la visite, le gardien nous demande un pourboire pour nous avoir fait la visite ! Tiens je croyais que j’avais payé un guide pour qu’il nous guide, pas pour qu’il nous remette entre les mains d’un gardien qui fera le boulot bénévolement…

2014-11-15 Egypte Saqqarah Serapeum

2014-11-15 Egypte Saqqarah Serapeum

2014-11-15 Egypte Saqqarah Serapeum

2014-11-15 Egypte Saqqarah Serapeum

2014-11-15 Egypte Saqqarah Serapeum

2014-11-15 Egypte Saqqarah Serapeum

2014-11-15 Egypte Saqqarah Serapeum

2014-11-15 Egypte Saqqarah Serapeum

2014-11-15 Egypte Saqqarah Serapeum

Nous prenons notre mal en patience, la journée est bientôt finie, et partons avec le taxi jusqu’aux deux dernières pyramides que nous souhaitions voir : les pyramides de Dahchour, avec la Pyramide Rouge et la Pyramide rhomboïdale (Bented Pyramid en anglais, c’est plus parlant).

La pyramide rouge est très belle, avec sa couleur différente des autres. Il n’y a absolument personne (pas d’autres touristes, j’entends), et il faut monter à mi-hauteur via un escalier à flan afin d’atteindre l’entrée pour visiter la pyramide.

2014-11-15 Egypte Pyramides Dahchour

2014-11-15 Egypte Pyramides Dahchour

2014-11-15 Egypte Pyramides Dahchour

2014-11-15 Egypte Pyramides Dahchour

A l’entrée, les gardiens nous proposent des torches en néon (en sus), mais comme l’intérieur de la pyramide est déjà éclairé, nous leur disons que nous n’en avons pas besoin, et donc entamons la descente.

Pendant la descente nous croisons des gens en train de remonter. Alors déjà que ce n’est pas évident de descendre dans un plan très incliné, glissant, et accroupi car avec moins d’1 mètres de hauteur sous plafond, sous une chaleur lourde, alors croiser des gens n’améliore rien.

Au bas du plan incliné, alors que nous sommes que tous les deux, d’un seul coup tout s’éteint. Nous soupçonnons très fortement les gardiens d’avoir coupé la lumière car on ne leur a pas payé leur lampe.

Mais comme on est assez loin (on met facilement 5 à 10 minutes pour descendre le plan incliné), Caroline et moi sortons nos smartphones, les mettons en lampe et visitons quand même. A la différence de celle de Kephren, cette pyramide est composée de trois pièces intérieures, avec un échafaudage en bois pour passer d’une pièce à l’autre. Nous faisons donc tout ce trajet dans le noir complet, tous seuls, avec chacun nos smartphones comme lampe de poche. Assez glaçant comme ambiance, car sous une pyramide, on n’en mène pas large…

Enfin, on est content de remonter par le plan incliné (en recroisant des touristes, ceux-là ont payé plus cher pour avoir les lampes des gardiens). En arrivant en haut, tout dégoulinants (la moiteur de l’intérieur et l’exercice physique de la remontée m’a fait monter en température), j’explique un peu énervé aux gardiens que la lumière est totalement éteinte à l’intérieur et que je n’apprécie pas beaucoup ce genre de blague. Devant leur mine sincèrement surprise, je comprends que ça ne doit pas être de leur faute. Comme il n’y a rien d’autre de branché à l’électricité autour d’eux, ils n’ont pas pu s’en rendre compte. Un des gardiens part d’ailleurs directement en courant vers le bas de la pyramide jusqu’à sa voiture, comme si il allait prévenir quelqu’un pour remettre le courant quelque part.

J’ai un énorme mal de tête, c’est assez douloureux, dommage car on est au milieu du désert, à mi-hauteur d’une pyramide avec vraiment pas grand monde autour, il y a une petite brise d’air frais, on est plutôt bien.

Après la pyramide rouge, il faut que j’engueule le guide qui voulait se barrer directement vers le Caire pour qu’il daigne demander au chauffeur de taxi de nous emmener 200m plus loin afin qu’on puisse photographier la pyramide rhomboïdale et la pyramide d’Amenemhat III, aussi appelée Pyramide Noire.

2014-11-15 Egypte Pyramides Dahchour

2014-11-15 Egypte Pyramides Dahchour

2014-11-15 Egypte Pyramides Dahchour

2014-11-15 Egypte Pyramides Dahchour

Au retour au Caire, nous demandons au restaurant ce qui est le mieux pour manger, et ils nous conseillent le restaurant Gad, qui est un restaurant qui livre et qui est situé à côté de la place El Hussein (là où on s’était rendu la veille). C’est très peu cher mais vraiment très bon.

Dans les rues du Caire, le soir, il y a un match de foot opposant l’équipe de foot de l’Egypte à une autre équipe d’Afrique. Dans la rue, les chaises sont posées, quitte à bloquer une partie du passage.

2014-11-15 Egypte Le Caire Match 001

2014-11-15 Egypte Le Caire Match 002

Tous les billets de cette série :

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *