Voyage en Egypte : Jour 11 – Route de Marsa Alam à Louxor via Edfu

Donnez votre avis !
Share

Pour notre 11e jour en Egypte, pas de plongée, mais une traversée du désert un peu dangereuse (j’imagine que quasiment aucun touriste français ne le fait comme ça), en regard des recommandations du ministère des affaires étrangères. Normalement, les touristes passent de la Mer Rouge à Louxor via la route qui part de Hurghada, en convois, entourés par des militaires. Nous, on l’a fait tous seuls, dans un taxi roulant comme un fou sur la route, avec un conducteur mangeant des cacahuètes tout en prenant des virages à 160km/h à la corde (et donc sans visibilité)…


Le taxi vient nous chercher à l’hôtel Concorde Moreen. Il est pile à l’heure. C’est toujours un gars de chez Steven’s Taxi (mais pas le patron). Le prix du transfert jusqu’à Louxor : 75€ (pour deux).

2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu

On descend d’abord vers Marsa Alam, puis on prend la route du désert. Fréquemment au bord de la route, on croise plein de trou dans le sable, comme si il y avait eu des sondages. On apprendra plus tard qu’en fait il y a des gisements d’or et d’émeraude autour de Marsa Alam, et cela explique sans doute tous ces trous partout.

2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu

On passera plusieurs fois des check points de militaires qui demanderont au chauffeur de taxi qui on est, quel est notre point de départ, et le point où il nous emmène. Le but de ces checkpoints de militaires est d’empêcher tout trafic via cette route du désert aux terroristes, qui ont déjà été observés dans la région. Le militaires sont tous armés, évidemment. Ils attendent au milieu de rien, en plein désert, sous une guitoune pas très grande. Ils doivent crever de chaud.

2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu

Le taxi doit être un chrétien (copte), car il y a des croix (discrètes) et des icônes de Jésus dans son taxi. Pourtant, rien ne le distingue visuellement de tous les autres égyptiens musulmans que j’ai pu rencontrer auparavant (même style vestimentaire par exemple).

Il mange des cacahuètes pendant qu’il conduit sur la route du désert. En fait, il y a des des collines à droite et à gauche de la route, ce qui fait que la route serpente entre ces formations rocheuses. Quelques fois il y a des virages où il n’y a pas beaucoup de visibilité. Le taxi prend ces virages à la corde, sans ralentir, on se dit que si l’on croise une voiture (et on en croise de temps à autre), on va forcément se la prendre…

2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu

On finit par arriver dans la zone du Nil (par Edfu). Autant dire qu’ici c’est la grande pauvreté.

2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu
2014-11-11 Egypte Route Desert MarsaAlam Edfu

Arrivés à Louxor, le taxi ne connait pas l’hôtel qu’on lui a indiqué (le Boomerang Hostel), même en lui donnant le nom de la rue. Je suis obligé de lui indiquer rue par rue où aller, grâce à l’application CityMapsToGo (que je vous recommande quand vous voyagez sans avoir accès aux datas 3G de votre portable). Pour info, on paye 54€ pour les 3 nuits avec petit dej.

Le soir, on booke à l’auberge de jeunesse le tour dans la West Bank pour le lendemain.

Le gars de l’hostel nous propose très gentiment de nous faire faire des cartes d’étudiant, car cela permet (illégalement) d’avoir des réductions de moitié sur les prix des entrées dans les différents sites touristiques.

On accepte, du coup il nous emmène à 200-300 mètres de son hôtel, dans un bâtiment plus ou moins miteux, dans lequel on vous confectionne des cartes d’étudiant sur demande. Je me souviens que le prix n’était pas donné (une grosse dizaine d’euros sans doute), mais se rentabilisait en un ou deux jours de visites.

Puis on fait un tour en ville, car il nous faut récupérer du cash (nous n’en avons plus beaucoup). Le gars nous explique comment nous rendre à la gare de Louxor, ce que nous faisons. Problème, dans le Louxor crépusculaire, on ne fait pas trop les fiers (surtout qu’on est venu pour retirer beaucoup d’argent…).

2014-11-11 Egypte Louxor
2014-11-11 Egypte Louxor
2014-11-11 Egypte Louxor
2014-11-11 Egypte Louxor

Le soir on mange chez Sofra. Je commande du pigeon, car c’est parait-il le plat traditionnel… Ce n’est pas mauvais, mais j’aime mieux l’assortiment de petites entrées salées.

2014-11-11 Egypte Louxor Sofra Restaurant
2014-11-11 Egypte Louxor Sofra Restaurant
2014-11-11 Egypte Louxor Sofra Restaurant
2014-11-11 Egypte Louxor Sofra Restaurant
2014-11-11 Egypte Louxor Sofra Restaurant
2014-11-11 Egypte Louxor Sofra Restaurant

Tous les billets de cette série :

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *