Voyage en Egypte : Jour 1 – Le vol aller

Donnez votre avis !
Share

Je commence ici une série de billet sur un voyage que j’ai fais avec Caroline il y a quasiment un an, en Egypte. Le but était de faire une dizaine de jours de plongées (en day use, avec nuits à l’hôtel), puis de traverser le désert en voiture pour arriver à Louxor, et enfin remonter jusqu’au Caire en avion pour y passer quelques jours. J’aurais bien aimé rester plus longtemps (afin de visiter le oasis de Bahariya et le désert blanc), mais c’était ma première fois en Egypte, et j’avais un peu d’appréhension (notamment pour les zones hors Mer Rouge), d’autant que c’était des zones totalement « rouge » pour le ministère des affaires étrangères.

2014-11-01 Egypte Voyage Aller 2

2014-11-01 Egypte Voyage Aller

On part par Egyptair, prix total par personne : 537€. Pas excessif, pour en tout 4 vols différents par personne.
Ce billet comprend : 1 vol Paris-Le Caire, 1 vol Le Caire-Marsa Alam/Port Ghalib, 1 vol Louxor-Le Caire, et 1 vol Le Caire Paris.

Le vol Paris-Le Caire part à l’heure, et on arrive à peu près à l’heure à l’aéroport du Caire. L’avion est propre, en bon état. Franchement, il n’y a rien à redire. On n’a pas l’impression que l’avion est mal entretenu, pas de bruits bizarres. Les hôtesses sont très professionnelles.

Sur place, nous devons passer prendre notre avion suivant. Dans l’aéroport, c’est la cohue pour prendre les visas. Il y a une énorme queue pour les gens qui sortent au Caire ; nous on trouve rapidement une autre queue, destinée à ceux qui sont en correspondance (chance !).

Pour acheter ses visas, une petite guitoune les vends (en même temps qu’ils font du change), elle ne ressemble pas du tout à un truc officiel, mais j’ai cru comprendre qu’en fait c’était celle qui était la plus « officielle ». D’autres guitounes autour font moins pourries, vendent aussi des visas, mais en se prenant une petite marge. Evidemment il y a un foutoir énorme devant la guitoune officielle pour prendre ses visas.

Le vol Le Caire – Port Ghalib/Marsa Alam (l’aéroport de Marsa Alam étant en fait celui de Port Ghalib, qui se trouve à une cinquantaine de km au nord de Marsa Alam).

2014-11-01 Egypte Voyage Aller

A l’arrivée à Port Ghalib, le taxi nous attend comme prévu. Pour info, on a pris le taxi chez Steven’s Taxi. Prix du transfert entre l’aéroport et l’hôtel : 19€. Le gars n’ayant pas de change, l’arrondi se fera à notre détriment, donc en gros on lui donnera environ 22€.

Le soir, une fois arrivés à l’hôtel Concorde Moreen Beach, nous contactons par mail les gens de Colona Divers, afin de leur confirmer notre présence le lendemain (et pour qu’ils viennent bien nous chercher !). Ce centre de plongée nous a été recommandé par un ancien camarade (salut Clément !) avec qui j’ai gardé contact par Facebook et qui, par chance pour moi, s’est rendu exactement à Port Ghalib quelques mois avant que j’y aille (j’avais alors déjà acheté mes billets mais pas arrêté avec qui je ferais les plongées). Je lui ai demandé avec qui il a été, et il m’a expliqué que lui avait été avec Colona Divers, car ils sont assez carrés. Sachant qu’à Port Ghalib, le Shore Dive se pratique aussi, il est moins cher, mais il est vrai que je n’étais pas très chaud pour faire du shore dive pour mes premières plongées en Egypte (quand on ne connait pas trop comment ça se passe, le shore dive parait un peu hasardeux vu de France).

Pour revenir à Colona Divers : chaque matin un mini bus fait la tournée des hôtels pour passer chercher tous les plongeurs et les amener jusqu’à la Marina de Port Ghalib, d’où partent les bateaux à la journée. Le soir, même trajet, mais à l’inverse : le bus de Colona ramène tout le monde dans son hôtel respectif. Rassurez vous, les gars de Colona sont des suédois, ils sont hyper bien organisés, c’est niquel.

Tous les billets de cette série :

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *