Tiny Tiny RSS : un agrégateur de flux RSS en ligne et open-source

[ 6 ] Commentaires
Share

Marre d’utiliser des services tiers, comme Google Reader ? Marre de mettre tous vos oeufs dans le même panier ? Envie d’être maitre de vos actions sur le web, d’avoir la main sur les logiciels et services que vous utilisez, tout en soutenant le logiciel libre ?

Tiny Tiny RSS est dans ce cas fait pour vous, en tout cas pour le domaine de la lecture des flux RSS. En effet, TT-RSS est simplement une application à la Google Reader (c’est à dire un agrégateur de RSS en ligne), qui vous permettra, via l’installation sur un serveur, d’avoir votre propre lecteur de flux RSS.

Quel avantage cela présente par rapport à Google Reader ou tout autre service ? TT-RSS permet un certain nombre d’actions non accessibles sur les services concurrents, comme par exemple la multiutilisation du lecteur ce flux RSS (ce que vous ne pouvez pas faire sur les autres lecteurs, à moins de donner votre login et mot de passe), ou bien l’export de la base de donnée constituée par tous vos flux.

Pour dire vrai, je ne sais pas encore précisément à qui peut s’adresser cette solution, même si j’ai esquissé quelques profils ci-dessus. D’où mon appel à expérience : si vous utilisez ce service, n’hésitez pas à expliquer dans les commentaires ci-dessous pourquoi vous l’avez adopté, et en quoi vous le préférez (ou pas) à d’autres solutions plus classiques.

Vous serez peut-être intéressé :

6 commentaires sur ce billet

  1. Gus dit :

    Je me demande bien à quoi sert la multi-utilisation, effectivement, avoir un login et mot de passe commun revient au même.
    L’export de la base de données des flux RSS existe aussi dans Google Reader, c’est l’export OPML.

    Ceci dit, il peut être utile d’avoir le contrôle complet du lecteur RSS grâce à son statut d’open source.

    Personnellement, j’utilise plutôt l’agrégateur en ligne rssnewsbox.

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    @Gus : Non, je crois que dans la base de donnée, tous les billets sont enregistrés (donc c’est différent du fichier OPML) ! Cet enregistrement permet de faire des recherches dans les billets lus, ce qui n’est pas possible si seul le fichier OPML est enregistré…

    RépondreRépondre
  3. Gus dit :

    @Louis : OK, j’avais pas compris ça.

    En fait, un tel outil peut être utile (entre autre) à une société pour en faire un outil de veille personnalisé fonctionnant dans son intranet.

    RépondreRépondre
  4. Louis dit :

    @Gus : Oui, c’est l’exemple auquel je pensais pour l’utilisation de l’aspect « multi-utilisateur ».

    RépondreRépondre
  5. Thomas dit :

    J’utilise un autre logiciel libre qui s’appelle Gregarius comme agrégateur de flux RSS, qui n’est pas mal du tout. Quand j’aurai le temps, j’essayerai de comparer avec TT-RSS que je ne connaissais pas pour voir lequel me semble le plus pratique d’utilisation ! Merci pour l’info 🙂

    RépondreRépondre
  6. raphix dit :

    J’utilise TTRSS depuis deux-trois mois environ, avant c’était Lifera (Gnome/Linux). Je n’ai donc pas de connaissance d’un Netvibes ou Google Reader.

    ttrss est installé sur mon espace ovh, 60gp. il est facile d’utilisation, accessible partout et on peut facilement l’intégrer à Firefox (pour s’abonner automatiquement en cliquant sur l’icone rss de la barre d’adresse, ou avoir un petit « notifier » dans la barre d’état). le parcours des flux/catégories peut se faire par raccourcis clavier (un peu à la Vim).
    un plus à signaler, ttrss génère des « méta »flux, par catégories, permettant de regrouper des rss de divers blog pour, pourquoi pas, les lire avec un autre reader.

    seul inconvénient à mes yeux : je n’ai pas encore appris complètement à maîtriser la purge automatique et avec mes ~130 flux, j’arrive régulièrement à la capacité de 25 mo de ma base sql.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *