Inde du Nord, Jour 11 : La fête de Holi à Jaipur

Donnez votre avis !
Share

A 06h pile, le réveil sonne. Nous devons partir à 7h00 pour arriver de bonne heure à Jaipur et profiter de la fête des couleurs avant que les gens ne soient trop alcoolisés (chaque année, il y en a qui s’alcoolisent et du coup ça finit par devenir dangereux). Comme convenu avec le personnel de l’hôtel la veille, nous descendons à 6h30 pour le petit déjeuner. A 6h50, après que Caroline soit allé se renseigner, notre petit déjeuner arrive. Ils ne sont pas pressé sur le service !

2014-03-17 Inde Bundi

Finalement, nous partons à 07h20. La route pour Jaipur se passe sans souci. C’est une grosse 2×2 voies. Y’a toujours des troupeaux de vaches qui traversent, des bus arrêtés sur une voie qui changent une roue (parce qu’elle vient d’éclater, au vu des morceaux qui traînent 100 mètres avant), ou des gens en moto qui roulent à contre sens, mais rien de bien dérangeant pour aller « vite » (80km/h).
2014-03-17 Inde Camions
2014-03-17 Inde Camions
2014-03-17 Inde Camions

On s’arrête à une station essence pour que le chauffeur fasse le plein. Nous en profitons pour faire des photos des camions joliment décorés.

2014-03-17 Inde Camions
2014-03-17 Inde Camions
2014-03-17 Inde Camions
2014-03-17 Inde Camions
2014-03-17 Inde Camions
2014-03-17 Inde Camions
2014-03-17 Inde Camions
2014-03-17 Inde Camions

Une fois arrivés à Jaipur, notre chauffeur s’étant renseigné sur l’ouverture des lieux de visites, il commence par nous expliquer que tout est fermé aujourd’hui car c’est un jour férié pour le gouvernement (et effectivement, il a raison, tout est fermé). Seuls sont visitables les trucs « non payants » : il nous emmène visiter le peu de sites ouverts, histoire qu’on perde le moins de temps possible le lendemain.

On passe d’abord devant la Motison Tower.
2014-03-17 Inde Jaipur Motisons Tower

Puis, on attaque la série de visites par le temple Birla Mandir (aussi appelé Shri Lakshmi). Un joli temple en marbre blanc.
2014-03-17 Inde Jaipur Temple Birla Mandir Shri Lakshmi
2014-03-17 Inde Jaipur Temple Birla Mandir Shri Lakshmi
2014-03-17 Inde Jaipur Temple Birla Mandir Shri Lakshmi
2014-03-17 Inde Jaipur Temple Birla Mandir Shri Lakshmi
2014-03-17 Inde Jaipur Temple Birla Mandir Shri Lakshmi
2014-03-17 Inde Jaipur Temple Birla Mandir Shri Lakshmi
2014-03-17 Inde Jaipur Temple Birla Mandir Shri Lakshmi
2014-03-17 Inde Jaipur Temple Birla Mandir Shri Lakshmi

Depuis ce temple nous allons voir un autre temple, tout proche, le Moti Dungri dédié à Ganesh. Dans la rue, plein de gens déjà bien colorés par les poudres klaxonnent et soufflent dans des cornes de brume improvisées. Gros bordel dans les rues. Certaines rues ont été bloquées par la police pour limiter les débordements (mais bon, c’est l’anarchie dans tout le reste de la ville).
2014-03-17 Inde Jaipur Temple Moti Dungri Ganesh
2014-03-17 Inde Jaipur Temple Moti Dungri Ganesh
2014-03-17 Inde Jaipur Temple Moti Dungri Ganesh
2014-03-17 Inde Jaipur Temple Moti Dungri Ganesh

La fête des couleurs (on va dire fête de Holi pour faire plus simple) commence à battre se plein et nous avons déjà croisé plein de jeunes et de moins jeunes le visage totalement coloré.

A la sortie du temple nous croisons un homme bien coloré, à qui on demande de le prendre en photo. Il accepte, mais veut en même temps nous colorer le visage avec quelques marques de violet (on a pas fait gaffe, mais il l’a fait en mouillant la poudre, ce qui se révèle beaucoup plus difficile à faire partir après !).
2014-03-17 Inde Jaipur Holi Festival
2014-03-17 Inde Jaipur Holi Festival

Il est temps de passer faire le check-in à l’hôtel et de se changer si nous voulons sauver nos vêtements.

Une fois le check-in fait (à l’hôtel Dera Rawatsar) et nos vêtements changés, notre chauffeur nous emmène dans le centre ville pour que l’on puisse « profiter » de Holi.
2014-03-17 Inde Jaipur palais des vents

Le Palais des vents
2014-03-17 Inde Jaipur Palais des vents

Il nous met en garde (comme souvent, mais sans que l’on ait rencontré de souci) contre les gestes déplacés que peuvent avoir certains indiens. Caroline reste sceptique car les gens ont vraiment l’air gentils et les premiers passants croisés qui nous recouvrent le visage et demandent des photos sont respectueux et sympas.
2014-03-17 Inde Jaipur Holi Festival
2014-03-17 Inde Jaipur Holi Festival
2014-03-17 Inde Jaipur Holi Festival
2014-03-17 Inde Jaipur Holi Festival

On fait plein de photos avec des groupes de jeunes qui nous recouvrent de poudre. Les gens nous prennent dans les bras après nous avoir mis des couleurs : ça semble être le rituel ici. Bizarrement, ils sont plus enclins à prendre Caro dans leurs bras que moi…
2014-03-17 Inde Jaipur Holi Festival
2014-03-17 Inde Jaipur Holi Festival
2014-03-17 Inde Jaipur Holi Festival

Puis on rencontre des groupes d’indiens bien colorés : on fait de belles photos avec eux, mais ils veulent être pris en photo avec Caro en priorité. Je dis à Caro de bien faire attention à ce qu’ils ne la touchent pas.

Evidemment, ce qui devait arriver arriva : ils sont de plus en proches de Caro, et un la prend par les épaules et avec son bras lui mets la main sur le sein. Un autre lui met la main aux fesses ! J’avais pourtant dis à Caro de les éloigner dès qu’ils commençaient à s’approcher trop près, mais bon, ça a été très vite, elle n’a rien vu venir. Donc je lui dit d’être beaucoup plus vigilante à l’avenir, parce que j’aimerais éviter de voir ma femme se faire peloter par tous les indiens du coin.

En étant plus vigilant, Caro se rend progressivement compte (il serait temps) qu’effectivement, c’était avec elles qu’ils voulaient prendre des photos, pas trop avec moi. Bon, nous prenons quand même des photos en faisant extrêmement attention, mais la joie n’y est plus trop…
2014-03-17 Inde Jaipur Holi Festival
2014-03-17 Inde Jaipur Holi Festival
2014-03-17 Inde Jaipur Holi Festival

Nous retrouvons notre chauffeur qui attendait un peu à l’écart (il nous avait dit de revenir vers lui ou de l’appeler quand on voudrait qu’il nous ramène). Donc on revient à l’hôtel (on a dit à notre chauffeur qu’on mangerait le midi à l’hôtel et qu’il viendrait nous chercher vers 16h00) et on prend une douche afin de faire partir le maximum de poudre colorée.

Globalement, sur la peau, tout part, sauf la première marque (la violette) du mec qui nous avait mis de la poudre avec de l’eau. Ça, ça ne part pas du tout (et on lira plus tard dans le Routard qu’effectivement, les poudres rouges et violettes partent très difficilement quand on met de l’eau avec).

Pour nos vêtements, on en change car ceux qu’on avait ont plus ou moins changé de couleur. Faudra les laver en machine, en espérant que ça parte.

On mange à l’hôtel. Mais ce n’est pas fameux. C’est assez cher, sans goût, bref, c’est orienté vers la clientèle de l’hôtel : des vieux et des américains.

Quand on dit ça à notre chauffeur, il nous dit qu’il le savait, mais comme on lui a rien demandé, il ne nous l’a pas dit. Bon, admettons. Après tout, effectivement on ne lui avait rien demandé.

Comme on est le jour de la fête de Holi, les monuments sont fermés, donc il ne reste pas grand chose à visiter.

2014-03-17 Inde Jaipur
2014-03-17 Inde Jaipur
2014-03-17 Inde Jaipur
2014-03-17 Inde Jaipur
2014-03-17 Inde Jaipur

Notre chauffeur nous emmène alors au Jal Mahal, qui est un palais abandonné mais encore très joli de l’extérieur, et surtout il est placé au centre d’un lac. Donc ça permet de faire des belles photos, et il n’y a pas de problème de fermeture du lieu.
2014-03-17 Inde Jaipur Jal Mahal
2014-03-17 Inde Jaipur Jal Mahal

Il nous emmène ensuite devant les cénotaphes de Gaitore Ki Chhatriyan (que nous ne visiterons pas), au pied desquels se trouve un escalier qui permet de monter à au Temple Garh Ganesh, perché au sommet de la montagne enserrant Jaipur. De là, une vue superbe, et de belles photos.
2014-03-17 Inde Jaipur Garh Ganesh Temple
2014-03-17 Inde Jaipur Garh Ganesh Temple
2014-03-17 Inde Jaipur Garh Ganesh Temple
2014-03-17 Inde Jaipur Garh Ganesh Temple
2014-03-17 Inde Jaipur Garh Ganesh Temple

Le jour commence à s’éteindre, et j’aimerais bien profiter de la piscine de l’hôtel.

Mais le chauffeur veut nous emmener dans une usine de textile, afin qu’on puisse voir les prix qu’ils pratiquent (il nous a dit qu’ils avaient des meilleurs prix qu’à Udaipur). Allons voir, donc.

Là, le discours habituel, des gens qui ne veulent pas négocier, et qui nous proposent des pulls en cachemire à des prix qu’on peut voir en France (70 euros). Mais quand je vois les marges qu’ils se font, j’ai pas envie d’acheter ça ici à ce prix là.

Les gens de l’usines se révèlent assez lourds, limite collants, et nous demandent d’attendre de longues minutes afin de nous amener toujours d’autres produits (qui nous plairont, nous assurent-ils, cette fois-ci c’est sûr !).

Evidemment, ça ne nous plait pas ; par contre, je vois l’heure qui avance, et je leur dis que moi j’avais envie d’aller à la piscine, et qu’ils commencent à m’emmerder avec leurs produits dont je ne veux pas et à des prix astronomiques.

Bref, on fini par réussir à partir de cette prétendue usine de textiles de qualité, sauf qu’ils nous retenus tellement longtemps qu’il fait nuit ! Et pour la piscine de l’hôtel, c’est loupé. Je suis énervé contre eux, mais aussi contre le chauffeur, à qui je n’avais pas particulièrement demandé de venir ici…

Rentrés à l’hôtel, je me rends compte que je suis malade en plus (la gorge prise et un rhume), donc je me couche, fatigué et énervé, sans même aller manger. Caro va manger un truc au restaurant de l’hôtel et ira en même temps sur internet.

Tous les billets de ce voyage :

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *