Songbird peut-il faire concurrence à iTunes d’Apple ?

Donnez votre avis !
Share

Souvenez-vous : il y a moins d’une semaine, le player musical iTunes-like Songbird sortait dans sa version 1.0. Sur cette version, qui semble avoir hérité une très grande stabilité des deux années de développement qu’elle a nécessité, les add-ons disponibles et les autres options de personnalisations permettent à Songbird de prétendre rivaliser avec le logiciel iTunes d’Apple.

Grâce aux différents ajouts qui ont été faits pour cette dernière version, dont le génial add-on mashTape (qui permet de s’immerger complètement dans l’univers de l’auteur ou du style musical du son que l’on écoute, en faisant un mashup de photos Flickr et de vidéos Youtube en relation avec ce dernier), et la capacité à importer à gérer en toute transparence la notre bibliothèque iTunes, il y a fort à parier que Songbird a des atouts pour commencer à grignoter sur les parts de marché énormes de iTunes.

Mais si Songbird a beaucoup d’avantages, il reste imparfait : le logiciel ne peut toujours pas ripper les CD, télécharger automatiquement des pochettes d’albums, ou encore réaliser une gestion de l’alimentation. La société qui développe Songbird a bien sûr prévu d’inclure ces fonctionnalités dans les versions prochaines.

De plus, pour faire concurrence à iTunes jusqu’au bout, il faudrait que Songbird intègre un support total des iPod, afin de pouvoir synchroniser sa bibliothèque entre son ordinateur et son lecteur mp3, or ce n’est toujours pas le cas.

Firefox ne s’est pas fait en un jour non plus, et donc on ne peut pas demander à Songbird, qui a juste deux ans, d’être aussi performant dans son secteur que l’est Firefox. Comme le navigateur libre de Mozilla, Songbird tire parti de son ouverture, et donc voit son potentiel d’utilisateurs dépasser largement celui d’iTunes, car tout le monde n’a pas un Mac ou un PC avec Windows, et par extension, tout le monde n’a pas d’iPod.

De plus, il faut voir que l’attitude renfermée d’Apple quant à ses logiciels agace beaucoup et freine les différentes innovations, qu’au contraire Songbird peut accueillir dès la première heure. pour faire un parallèle, il est beaucoup plus simple (et donc plus rapide) de créer une petite extension pour Firefox que pour d’autres navigateurs, comme Safari ou Opéra. Donc, si une entreprise a une bonne idée, et veut la commercialiser via un service (même gratuit) proposé par une extension, elle peut le faire d’abord et avant tout via Firefox. C’est d’ailleurs ce que l’on a pu observer avec les extensions Google Notebook, Google Reader, Remeber the Milk, Foxmark, DownloadHelper, etc. Et bien il en va de même pour Songbird. Il suffit donc qu’un certain nombre de bonnes idées soient développées sur cette plateforme, pour qu’une communauté d’utilisateur commence à s’accrocher au player et lui constitue une base solide.

Ainsi, si pour l’instant on ne peut pas parler de Songbird comme d’un Itunes-killer, on se dit que l’expression a des chances de devenir d’actualité d’ici peu.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *